Rythmes scolaires : les inquiétudes de Jean-Louis Fousseret

Publié le 16/10/2014 - 08:16
Mis à jour le 16/04/2019 - 15:30

Jean-Louis Fousseret, Maire de Besançon, Président du Grand Besançon semble inquiet au sujet des dispositions du projet de loi de finances pour 2015 (actuellement en discussion au Parlement), concernant la probable diminution du fonds d’amorçage de la réforme des rythmes scolaires l’année prochaine…

 ©
©

Si le dispositif actuel (base de 50 euros par élève + majoration pour les communes en difficulté) n’était pas pérennisé, ce serait une charge supplémentaire que les communes devraient encore absorber. 

"Cette situation serait insupportable surtout si l’on met cette éventuelle mesure en perspective de la baisse historique de dotations de l’Etat." Déclare Jean-Louis Fousseret dans un communiqué de ce mercredi 15 octobre 2014. 'Pour la Ville de Besançon, outre le coût des rythmes scolaires (dépense de 2 millions d’euros), il faut compenser la diminution des dotations de l’Etat à hauteur de 3,7 millions d’euros par an (moyenne sur les trois prochaines années)." 

Cependant, Jean-Louis Fousseret tient a préciser que "Dans le contexte actuel où beaucoup de nos concitoyens souffrent" il a décidé "de ne pas alourdir les charges qui pèsent sur les Bisontines et les Bisontins." Il souhaite tenir l'une de ses promesses de campagne en assurant qu'il n'augmentera pas les impôts. 

"Les désengagements successifs sont donc autant de signes négatifs de nature à remettre en cause des choix politiques clairs." Affirme le maire. "C’est d’abord le cas envers les familles qui bénéficient à Besançon de la gratuité. C’est ensuite le cas plus globalement pour les collectivités qui ne seront plus en mesure de contribuer au redressement du pays en stimulant la croissance locale par l’investissement."

Jean-Louis Fousseret appelle "solennellement" l’attention du gouvernement et des parlementaires sur cette situation générale et sur la question de la pérennisation du fonds d’amorçage. Il l’exprimera d’ailleurs à Madame Najat Vallaud-Belkacem, Ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur et de la recherche qu’il rencontrera mercredi 22 octobre prochain.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Chez Tata Céline, la boutique où le temps semble s’être arrêté…

PUBLI-INFO • La table en formica de Mamie, les verres de la cantine, le mange-disque d’anciennes soirées endiablées… Tata Céline s’emploie à chiner essentiellement en Franche-Comté des objets du quotidien des années 50,60 et 70 à retrouver dans sa boutique, rue de la Madeleine à Besançon.

Le Groupe Chopard installe la marque BYD à Besançon

PUBLI-INFO • Le paysage automobile bisontin accueille depuis le 13 mai un nouvel acteur. Le Groupe Chopard distribue une nouvelle marque électrique en intégrant le constructeur chinois BYD, 1er constructeur mondial de véhicules 0 émission. Vous retrouvez au sein de ce nouveau showroom une gamme prête à se faire une place sur le segment des premiums avec de solides arguments : savoir-faire électrique, prestations innovantes et équipements haut de gamme.

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.64
ciel dégagé
le 25/06 à 0h00
Vent
2.21 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
92 %