Salon habitat, intérieur & jardins : cinq bonnes raisons d’y aller !

Publié le 10/10/2013 - 11:03
Mis à jour le 10/10/2013 - 17:53

Du 11 au 13 octobre 2013, le Salon habitat, intérieur & jardins s’installe à Micropolis à Besançon. Outre la présence de quelque 300 exposants répartis sur 15.000 m2 en six univers – jardins, immobilier, bois, rénovation et bien-être, énergie et gros oeuvre, intérieur et ameublement -, nous avons trouvé cinq bonnes raisons d’aller y faire un  tour. Parmi elles, la venue de Marc-Emmanuel, l’animateur de l’émission « Tous Ensemble » sur TF1. 

home sweet home

Raison 1 : rencontrer des "people"

Si vous regardez "Tous ensemble" sur TF1, vous savez que Marc-Emmanuel est l’animateur de cette émission qui, chaque semaine, vient en aide, avec son équipe, à une famille en difficulté pour lui offrir un toit digne de ce nom.  Et, si vous suivez MasterChef depuis quelques années, toujours sur TF1, vous n’ignorez pas non plus qu’Elisabeth Biscarrat fut la gagnante de la saison deux, en 2011.

Eh bien, Marc-Emmanuel est cette année présent sur le Salon de l’habitat à Besançon samedi 12 octobre (rencontre avec le public et dédicaces l’après-midi), Elisabeth dimanche pour un cook show "cuisine au gaz naturel". 

Raison 2 : s'informer sur les bons placements pour la retraite

Durant les trois jours, des débats-ateliers font le point sur les diverses possibilités d’investissements permettant d’arrondir ses revenus, la retraite venue. A l’heure où la question des retraites est au cœur des débats, cette thématique risque d’en intéresser plus d’un.

Raison 3 : permettre à vos enfants de jouer les apprentis jardiniers

Cette année, les enfants sont invités à venir mettre les mains dans la terre. Un stand est aménagé spécialement pour leur permettre de découvrir leurs talents de jardinier. Entouré de moniteurs, un horticulteur leur apprendra comment rempoter des jeunes plants de pensées et en prendre soin. Chaque enfant repartira avec sa petite plante. 

Raison 4 : rencontrer des artisans d’art

Comme tous les ans, une dizaine de professionnels des métiers d’art présente leur travail sur un stand collectif. Fontaines, décors peints, éléments de jardins, mais aussi fauteuils, horloges contemporaines... , leurs réalisations touchent tant la décoration intérieure que l’aménagement extérieur. Ils sont là aussi pour échanger avec les visiteurs sur leurs projets de restauration de meubles, de relookage de leur intérieur, de création de grilles en fer forgé, etc.

Raison 5 : se renseigner sur les formations

Le lycée Saint-Joseph de Besançon, le lycée des Métiers du bois de Mouchard et la Maison familiale et rurale de Chargey-lès-Gray disposent de stands sur le salon. Chacun d’eux y présente ses différentes formations en lien avec le travail du bois, la construction, l’aménagement, l’horticulture, la déco. De quoi donner des idées d’orientation aux jeunes ou à leurs parents.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

La Maison Loiseau ouvre un restaurant au Japon 

Blanche Loiseau, qui a travaillé en immersion une année au Japon en 2019-2020, avant d’assumer son premier rôle de cheffe à "Loiseau du Temps " à Besançon pendant une année, se rendra au Japon pour ouvrir "Loiseau de France". Son second, Léo Pujol, qu’elle forme depuis un an, deviendra son successeur à Besançon, apprend-on ce 1er mars 2024.

Salon de l’agriculture à Paris : la brasserie Les 2 Fûts veut “démocratiser” la bière artisanale

À l’occasion de la 60e édition du Salon international de l’agriculture à Paris qui se déroule en ce moment jusqu’au 3 mars 2024, l’équipe de maCommune.info a rendu visite ce mardi 27 janvier 2024 à Loïc Fusillier, co-fondateur de la micro-brasserie bisontine Les 2 Fûts.

SIA 2024 : l’agriculture en Bourgogne Franche-Comté est “aussi forte que la filière auto”

Comme chaque année, la Région Bourgogne - Franche-Comté élit domicile temporaire le Salon international de l’agriculture à Paris pendant neuf jours dans le but de promouvoir les produits, les producteurs et éleveurs de son territoire. C’est dans le pavillon 3 mardi 27 février 2024 que nous avons rencontré Christian Morel, vice-président de la Région en charge de l’agriculture, de la viticulture et de l’agroalimentaire.

Besançon : plus de 13.300 dépôts sauvages ramassés en 2023, près de 500 en 2024…

QUOI DE NEUF À BESAC ? • En 10 ans, le nombre de dépôts sauvages s’est multiplié par 10 à Besançon, comme partout en France, un fléau qui coûte très cher aux collectivités. C’est le sujet de notre rubrique Quoi de neuf à Besac ? de ce mois de février 2024, avec Marie Zéhaf, conseillère municipale déléguée à la Voirie.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 5.1
couvert
le 01/03 à 21h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1007 hPa
Humidité
76 %