Santé : des problèmes relevés dans certains défibrillateurs

Publié le 22/09/2013 - 11:30
Mis à jour le 23/09/2013 - 18:24

L'agence nationale de sécurité du médicament et de produits de santé (ANSM) démarre une action corrective concernant certains défibrillateurs automatiques externes de la marque Samaritan PAD 300 et PAD 300 P aui qui présenteraient un risque de dyfonctionnement. Les détenteurs de ces dispositifs médicaux doivent prendre contact avec la société HeartSine.

capture_decran_2013-09-21_a_09.55.03.png
image d'illustration ©Giorgio Minguzzi - http://www.flickr.com/photos/iz4aks/
PUBLICITÉ

Les défibrillateurs automatiques externes sont des appareils utilisés lors de situation d’urgence vitale et sont destinés à réanimer des patients en arrêt cardiorespiratoire en délivrant, lorsque nécessaire, un choc électrique. Ce sont des dispositifs médicaux. Ils sont largement installés en milieux professionnel ou d’accès public.

Deux dysfonctionnements potentiels concernant les défibrillateurs automatiques externes (DAE) Samaritan PAD 300 et PAD 300P fabriqués par la société HeartSine entre août 2004 et décembre 2010 ont été identifiés : un défaut d’isolation d’un composant et un problème du logiciel de l’appareil. Ces dysfonctionnements pourraient rendre non fonctionnels ces appareils au moment de son utilisation pour la prise en charge d’un arrêt cardiorespiratoire.

Les numéros de série des défibrillateurs concernés sont les suivants:

  • de 0400000501 à 0700032917
  • de 08A00035000 à 10A0070753
  • de 10C00200000 à 10C00210318.

(Le numéro de série de l’appareil est identifiable au dos de l’appareil)

Si vous en possédez un…

A la demande de l’ANSM, le fabricant a décidé de prendre une mesure corrective consistant en une mise à jour des appareils. Si vous êtes en possession d’un de ces appareils, la marche à suivre est la suivante :

  • Contacter le fabricant afin qu’il puisse organiser la mise à votre disposition d’un appareil mis à jour par téléphone au numéro gratuit : 00800 12 12 55 55 ou par email : data@heartsine.co.uk ;
  • Déclaration de matériovigilance : L’ANSM rappelle la nécessité de déclarer, par fax au 01.55.87.37.02 ou par mail à l’adresse materiovigilance@ansm.sante.fr, tout incident ou risque d’incident grave impliquant des dispositifs médicaux. Toute personne peut faire un signalement ; celui-ci sera pris en compte et instruit.
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

5 conseils pour retrouver un poids santé cet automne avec Energy Slim et sans régime !

Publi-info vidéo • Régulièrement, nous avons envie de perdre quelques kilos, mais sommes sceptiques quant à l’efficacité des régimes. Peut-être est-ce le bon moment pour se tourner vers Energy Slim ? Pour bien démarrer, Delphine Huet, partenaire Energy Slim installée Place de la Révolution à Besançon, nous prodigue 5 conseils pour retrouver un « poids santé ».

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

Monoxyde de carbone : 177 personnes intoxiquées en un an dans la région

L'Agence Régionale de Santé met en garde contre les risques d'intoxication au monoxyde de carbone et donne des conseils de prévention ; car l'intoxication au monoxyde de carbone reste trop peu connue, elle qui est pourtant responsable de plusieurs centaines de morts en France chaque année. En Bourgogne Franche-Comté, presque 180 personnes ont été intoxiquées en un an.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.21
pluie modérée
le 19/10 à 15h00
Vent
0.94 m/s
Pression
1006.91 hPa
Humidité
96 %

Sondage