Santé : les traitements anti-tabac seront bientôt remboursés par la sécu

Publié le 26/03/2018 - 17:38
Mis à jour le 27/03/2018 - 09:53

Les traitements anti-tabac vont progressivement être remboursés par la Sécurité sociale comme n'importe quel médicament, à la place du forfait de 150 euros par an qui existe actuellement, selon le volet prévention de la stratégie santé du gouvernement dévoilé ce lundi 26 mars 2018.

2013-02-08-_pharmacie.jpg
image d'illustration ©miss dom
PUBLICITÉ

Le but : « lever les freins liés à l’avance de frais systématique » entraînée par le forfait, pour inciter davantage de fumeurs à arrêter. « Ce mouvement est progressif car il implique une démarche des laboratoires. Un premier produit sera inscrit dès cette semaine au remboursement« , selon le plan.

Cette prise en charge remplacera le forfait de 150 euros par an qui couvre actuellement les substituts nicotiniques (patchs, gommes, pastilles, inhaleurs…) prescrits sur ordonnance.

La vaccination en pharmacie généralisée

La lutte contre le tabagisme est un des chevaux de bataille d’Agnès Buzyn, ministre de la Santé, déjà à l’origine de l’augmentation du prix du paquet de cigarettes à 10 euros d’ici novembre 2020. « En France, plus de 13 millions de personnes fument » et le tabac, « source majeure de cancers, de maladies cardio-vasculaires et d’insuffisance respiratoire, est responsable de 73.000 décès chaque année », rappelle le gouvernement.

Parmi les autres mesures annoncées, le gouvernement veut « généraliser dès 2019 » la vaccination en pharmacie contre la grippe. Une expérimentation de ce dispositif sur certaines populations s’est déroulée avec succès dans deux régions cet hiver, Nouvelle-Aquitaine et Auvergne-Rhône-Alpes.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

LREM dévoile 19 premiers candidats pour les municipales : Pierre Simon est investi à Pontarlier

La République en marche a dévoilé lundi ses 19 premiers candidats pour les élections municipales, de Toulon à Mayenne en passant par Pontarlier, en se fixant l'objectif d'atteindre au moins 10.000 conseillers municipaux après mars 2020. Sans surprise, Pierre Simon a été désigné par la commission nationale d'investiture sur Pontarlier. À BesançonIl faudra encore patienter jusqu'à fin juin début juillet pour savoir qui sera investi par "En Marche". 

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Un appel pour rassembler le Parti écologiste et le Parti socialiste

Lors des élections européennes de mai dernier, le Parti socialiste a connu une défaite historique en France. Avec 6,2 % des voix, le PS se situe loin derrière les autres grands partis français. Aujourd’hui, le PS lance un appel pour s’associer avec les écologistes qui rejoignent les mêmes valeurs. Martial Bourquin, sénateur du Doubs, approuve cet appel.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 19.08
ciel dégagé
le 27/06 à 3h00
Vent
1.8 m/s
Pression
1022.29 hPa
Humidité
95 %

Sondage