Sécheresse : toute la Haute-Saône désormais au niveau "crise"

Publié le 09/08/2022 - 09:44
Mis à jour le 09/08/2022 - 09:49

Alors que les températures resteront élevées et que les prévisions n’annoncent pas de précipitations dans les 15 jours à venir, la préfecture de Haute-Saône a décidé ce 8 août 2022 du passage de l'ensemble du département en restriction de niveau quatre au niveau "crise".

illustration © DR
illustration © DR

À noter que les maires peuvent prendre par arrêté municipal des mesures de restriction plus contraignantes et adaptées à la situation locale, en fonction de l’état des ressources en eau du territoire communal, sur le fondement de la salubrité et de la sécurité publiques.

L'arrêté a été pris ce lundi 8 août 2022. La préfecture place tout le département au niveau maximal d'alerte sécheresse.

Concrètement, il est demandé aux élus et aux syndicats d’eau lors de la surveillance de leur disponibilité en eau potable, d’anticiper au mieux les manques éventuels, d’en informer et de solliciter les services de l’ARS à chaque fois qu’un recours à une alimentation temporaire par camion-citerne sera nécessaire.

Les principales restrictions de niveau crise

Pour les usages des particuliers

  • Piscines privées : interdiction de remplissage et de remise à niveau pour celles de plus de 1 m³ ;
  • Arrosage des espaces verts (pelouses), des massifs fleuris et plantations en contenants : interdiction ;
  • Arrosage des potagers : interdiction entre 09 h et 20 h ;
  • Lavage des voies et des trottoirs, nettoyage des terrasses et façades : interdiction sauf si réalisé avec du matériel haute pression par une collectivité ou une entreprise de nettoyage professionnel ;
  • Lavage de voitures chez les particuliers : interdiction.

Pour les collectivités

  • Lavage des voies et des trottoirs, nettoyage des terrasses, matériels urbains, façades : interdiction sauf impératif sanitaire ou sécuritaire ou sauf si réalisé avec du matériel haute pression ;
  • Arrosage des surfaces à vocations sportives et de loisirs (hors golfs) : interdiction;
  • Arrosage des espaces verts (pelouses), des massifs fleuris et plantations en contenants : interdiction ;
  • Arrosage des arbres et arbustes plantés en pleine terre depuis moins de 3 ans : interdiction ;
  • Alimentation des fontaines publiques d’ornement : interdiction dans la mesure où cela est techniquement possible.

Entreprises industrielles

  • Mettre en œuvre des dispositions au moins temporaires de réduction des prélèvements d’eau et limiter au maximum les consommations ;
  • Reporter les opérations exceptionnelles consommatrices d’eau et génératrices d’eaux polluées ;
  • Et pour celles qui en possèdent, mettre en œuvre leurs arrêtés préfectoraux fixant des dispositions quantitatives spécifiques de production en situation de sécheresse.

©

Attention aux incendies

Enfin, en cette période de sécheresse marquée, la préfecture appelle à la vigilance et rappelle de ne pas provoquer d’incendies accidentels en apportant des sources de chaleur ou des matériaux inflammables en milieu naturel.

La végétation est aussi vulnérable que les cours d’eau. Le moindre incendie peut rapidement devenir catastrophique. Il est rappelé que le brûlage des déchets verts (y compris les végétaux secs) est interdit toute l’année sur le territoire de la Haute-Saône.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Nature

Bourgogne Franche-Comté : un nouvel atlas sur les libellules

Le Conservatoire botanique national de Franche-Comté – Observatoire régional des Invertébrés et ses partenaires annonce la parution d’un tout nouvel atlas consacré aux libellules de Bourgogne-Franche-Comté. Avec plus de 100.000 données exploitées, l’aide d’un millier d’observateurs et un grand réseau d’auteurs bénévoles, cet atlas unique répertorie et décrit les 75 espèces de libellules présentes dans la région.

Citadelle de Besançon : les couleuvres vipérines remises en liberté dans le cadre de leur plan de sauvegarde

Dans le cadre d’un plan de sauvegarde de la Couleuvre vipérine, la LPO Bourgogne-Franche-Comté et la Citadelle de Besançon se sont associées pour protéger ce serpent complètement inoffensif durant les périodes de travaux sur leur zone d’habitat naturel. Après une phase de conservation en dehors de leur milieu naturel, leur remise en liberté est imminente.

YPSTÉ et Somewhere : deux bisontins se retrouvent autour du thé, du café et de l’écoresponsabilité

Nicolas Girard, 26 ans, fondateur d'YPSTÉ, est un passionné de thé. Pour Ophélie Braillard, 31 ans, propriétaire de Somewhere, torréfaction artisanale située rue des Tamaris à Besançon, c'est le café. Fin 2020, les deux bisontins, désormais amis, ont décidé de s'associer lors de la génèse de leurs deux projets. Tous deux sont unis par un même engagement : l'écoresponsabilité.

Longevilles-Mont-d’Or : une louve tuée près d’un troupeau de bovins « dans les conditions requises par la réglementation »

Ce mardi 20 septembre, vers 22h40, un binôme de lieutenants de louveterie a procédé au tir létal d’une louve sur une parcelle où un troupeau avait été prédaté dans la nuit du 18 au 19 septembre aux Longevilles-Mont-d’Or, informe la préfecture du Doubs dans un communiqué du 21 septembre.

Sécheresse : allégement des mesures de restriction d’usages de l’eau dans le Doubs

Après avoir consulté le comité de ressource en eau mardi 13 septembre, le préfet du Doubs, Jean-François Colombet, a décidé de passer plusieurs zones du département au niveau "alerte renforcée". Ce classement entraîne la mise en application de mesures de restriction de l’usage de l’eau moins contraignantes.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.87
nuageux
le 30/09 à 15h00
Vent
0.54 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
70 %

Sondage