Siemens propose à Alstom d’échanger ses trains ICE contre l’activité énergie

Publié le 29/04/2014 - 12:10
Mis à jour le 29/04/2014 - 12:10

Coup de théâtre pendant le week-end du 27-28 avril : le groupe industriel allemand Siemens a proposé à Alstom de reprendre son activité énergie convoitée par l'américain General Electric contre une somme en numéraire, à laquelle s'ajouterait une partie de son activité transports et une garantie pour les emplois en France. Si l'Allemand propose ses trains à grande vitesse ICE, il devra sans doute mettre dans la balance les métros et les tramways.

ornans-259.jpg
©Alexane
PUBLICITÉ

« Nous sommes convaincus que cette proposition est une opportunité unique de créer deux forts champions européens visant un leadership mondial dans les domaines de l’énergie et des transports », écrit le patron de Siemens Joe Kaeser à Patrick Kron, son homologue d’Alstom, dans un courrier daté du samedi 27 avril 2014, dans un courrier qu’a pu consulter l’AFP.

Dans le détail, Siemens propose de racheter contre du cash les activités énergie thermique d’Alstom, énergies renouvelables, et solutions de transmission d’électricité (« grid »), un ensemble évalué à « environ 10 à 11 milliards d’euros ».

Siemens céderait ses ICE à Alstom, pas ses métros ni ses tramways ?

En outre, l’industriel allemand se dit « préparé » à céder à Alstom une partie de son activité transports, à savoir la construction des trains à grande vitesse ICE et celle de locomotives. Dans la proposition de l’industriel allemand, les métros et les tramways ne feraient pas partie de la transaction. Mais Siemens devra sans doute mettre aussi cette activité dans la balance car le transport urbain est porteur.

Contacté par l’AFP, un porte-parole de Siemens n’a pas voulu commenter ou confirmer les informations de cette lettre. Il a seulement renvoyé au communiqué du groupe, dans lequel il a dimanche 28 au matin, annoncé avoir fait part à Alstom « de sa disposition à échanger sur les questions stratégiques soulevées par une coopération future », se refusant à divulguer davantage de détails.

Prenant en compte les préoccupations exprimées par le gouvernement français à l’annonce d’un éventuel rachat par l’américain General Electric de l’activité énergie d’Alstom, le patron de Siemens assure que cette transaction, pour laquelle il assure avoir les moyens financiers, « pourrait avoir lieu sans conséquence sociale pour les deux groupes ». « Nous nous engageons à ne procéder à aucun licenciement en France pour une période d’au moins trois ans et prévoyons plutôt d’étendre l’activité », assure Joe Kaeser dans sa lettre.

Concernant également l’activité nucléaire d’Alstom, sensible pour la France, Siemens se dit prêt à « discuter avec le groupe et ses actionnaires de solutions appropriées pour ses actifs nucléaires, qui pourraient passer par une cotation distincte ».

En matière de localisation des sièges, Siemens propose que soient basées en France les directions des activités nucléaires et vapeur, et de transférer de l’Allemagne vers la France « des parts importantes du siège de l’activité de transmission » d’électricité.
A l’issue d’un conseil d’administration extraordinaire dimanche, Alstom a indiqué dans la soirée poursuivre « sa réflexion stratégique » jusqu’à mercredi 30 avril.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Eve Boutique fête son 50e anniversaire à Besançon : retour sur l’histoire d’un commerce incontournable du centre-ville…

Ouverte depuis 1969 rue des Granges à Besançon, Eve Boutique, une entreprise familiale spécialisée dans la lingerie féminine, a traversé les modes et les époques, du corset au soutien-gorge sans armature en passant par le maillot de bain… Aurélie, la petite-fille et actuelle propriétaire nous parle de ces 50 dernières années du haut de ses 38 ans...

Un nouveau service de carte grise s’est installé rue de Vesoul à Besançon…

Info pratique • Les guichets de la préfecture du Doubs en charge des cartes grises ont été supprimés novembre 2017. Si toutes les démarches peuvent être réalisées sur le site de l'ANTS, bon nombre de personne n'a pas accès à internet. C'est pourquoi Service carte grise 25 a ouvert rue de Vesoul à Besançon.

Combien de kilos de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon pour Pâques ?

THÈME DE LA SEMAINE : PÂQUES #3 • Pâques est l'une des périodes les plus importantes économiquement pour les chocolatiers en France y compris à Besançon. C'est pourquoi ils ne doivent pas rater l'occasion de proposer un maximum de produits à leurs clients. Quelle quantité de chocolat utilisent les chocolatiers à Besançon ? C'est la Question (pas si) con de ce mercredi 17 avril 2019 sur le thème de Pâques…

Purement Chocolat à Besançon : « Je propose chaque année de nouvelles créations pour Pâques »

COMMERCE BEZAC KDO • Purement Chocolat a ouvert en septembre 2016 rue Tristan Bernard à Besançon. Claude Péquignot, artisan chocolatier depuis plus de 30 ans, confectionne moulages et autres chocolats pour toutes les occasions, y compris pour Pâques… Nous avons ouvert les portes de cette chocolaterie, un commerce Bezac Kdo.

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi
 14.58
ciel dégagé
le 18/04 à 18h00
Vent
2.82 m/s
Pression
1019.518 hPa
Humidité
75 %

Sondage