Sondage IPSOS: l'écart se réduit entre Hollande et Sarkozy

Publié le 30/04/2012 - 09:16
Mis à jour le 01/05/2012 - 08:42

Le candidat socialiste à la présidentielle François Hollande est crédité de 53% des intentions de vote, en baisse d'un point, pour le second tour, contre 47% (+1) à Nicolas Sarkozy, selon un sondage Ipsos pour France Télévisions, Radio France et Le Monde publié ce lundi à six jours du scrutin.

 ©
©

présidentielle 2012

François Hollande perd un point par rapport à l'enquête précédente du 22 avril, tandis que le candidat soutenu par le parti présidentiel UMP en gagne autant. 22% des personnes interrogées et certaines d'aller voter n'ont pas exprimé d'intention de vote.

34% des électeurs du centriste François Bayrou au 1er tour voteraient Hollande, 40% Sarkozy, 26% n'ont pas exprimé d'intention de vote si celui-ci avait lieu ce dimanche, selon cette enquête.

14% des électeurs de Marine Le Pen se reporteraient sur Hollande, 54% sur Sarkozy, tandis que 32% n'ont pas exprimé d'intention de vote.

80% de l'électorat de Jean-Luc Mélenchon voterait Hollande, 3% pour Sarkozy et 17% n'ont pas exprimé d'intention de vote. 90% de ceux qui déclarent avoir l'intention de voter Hollande se disent certains de leur choix, ce qui est également le cas de 90% des électeurs choisissant le vote Sarkozy.

Sondage réalisé par téléphone les 27 et 28 avril auprès d'un échantillon de 988 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Castex n’a « jamais été convaincu » par la création d' »immenses régions »

À l'occasion d'un déplacement en Alsace samedi 23 janvier 2021, le Premier ministre Jean Castex a dit n'avoir "jamais été convaincu" par la création d'"immenses régions", qui ne répondent pas "aux besoins grandissants" de proximité. Ce qui n'a pas manqué de réjouir le fédéraliste bisontin Jean-Philippe Allenbach du Mouvement Franche-Comté

« Mise en difficulté par la crise sanitaire, la culture ne doit pas devenir l’enjeu de polémiques stériles » selon Marie-Guite Dufay

Interpellée sur les lieux culturels par François Sauvadet, président du département de la Côte-d'Or et président de l'opposition de droite à la Région, la présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté Marie-Guite Dufay, lui répond dans un communiqué ce mercredi 20 janvier.

2022 : Engageons-nous présente ses premières propositions de « transformation » de la société

Élections législatives et présidentielle le même jour, un référendum d'initiative populaire moins restrictif, ou encore un "indicateur de bien être" au côté du PIB:L'association Engageons-nous, créée en septembre par Laurent Joffrin, ex-directeur de Libération, a présenté  ses propositions en vue de 2022.

Covid-19 : jeunes de Bourgogne Franche-Comté, « ne restez pas seuls ! »

Dans un communiqué du 13 janvier 2021, Denis Lamard, conseiller régional Bourgogne Franche-Comté délégué à la jeunesse et la vie associative et président du CRIJ de Bourgogne Franche-Comté, appelle les jeunes à ne pas rester seuls en cette longue période de crise sanitaire et de travail à distance…
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.13
ciel dégagé
le 24/01 à 12h00
Vent
3 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
89 %

Sondage