Alerte Témoin

Sortie des Etats-Unis de l'accord de Paris : la réaction de Jean-François Longeot

Publié le 03/06/2017 - 15:01
Mis à jour le 03/06/2017 - 15:02

Le sénateur du Doubs Jean-François Longeot a tenu, ce vendredi 2 juin 2017 à s'exprimer suite à la sortie des Etats-Unis des accords de Paris. 

jf.jpg
Jean-François Longeot, sénateur du Doubs

"Par l’adoption de l’Accord de Paris, les Etats Unis d’Amérique reconnaissaient comme 194 autres pays que -"les changements climatiques représentent une menace immédiate et potentiellement irréversible pour les sociétés humaines et la planète"-. Ils s’associaient dans un effort mondial pour limiter l’émission des gaz à effet de serre, tout en renforçant la coopération internationale dans un but écologique, humanitaire et de développement, notamment par des transferts de technologie, par un partage transparent des recherches, par une prise de conscience des risques pour les populations les plus sensibles.

Aujourd’hui, le Président Trump choisit d’extraire sa grande nation, leader du XXème siècle, de cet enjeu qui fera le XXIème. Outre l’opportunité économique future, qu’il balaie au profit d’un gain immédiat et de la remobilisation de sa base militante dans cette période de tumulte politique, c’est une -"nouvelle frontière"- qu’il refuse de dépasser. Celle que notre société civile, nos citoyens, nos entrepreneurs, nos agriculteurs, nos associations devancent chaque jour en inventant et en innovant pour un avenir sain, propre et responsable.

Comme Sénateur membre de la Commission Aménagement du Territoire, j’ai présidé la mission d’information sur l’inventaire et le devenir des matériaux et composants des téléphones portables, un enjeu parmi tant d’autres, la conciliation de notre mode de vie moderne et la sauvegarde de notre planète. Je fus bluffé par la détermination et l’exigence de ces créateurs qui s’appliquent à trouver des solutions de recyclage, dans une logique de limitation de la pollution et d’émergence de nouveaux emplois dans une économie sociale et solidaire.

Ne soyons que plus audacieux devant ce défi que nous laisse l’Amérique."

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Ludovic Fagaut appelle l’adjoint à la sécurité à « endosser le costume »

"L’insécurité ne doit pas devenir la norme..."  Suite aux récentes violences et incivilités dans le secteur de la Cité des Arts, le leader de l'opposition au conseil municipal de Besançon, le LR Ludovic Fagaut, appelle dans un communiqué Benoit Cyprinani à endosser le costume d'adjoint à la sécurité.

Acte de violence commis par un policier : Anne Vignot salue la décision immédiate du préfet de saisir l’IGPN

Suite à une vidéo d’une interpellation le 30 juillet 2020 dans le quartier de Planoise à Besançon, montrant un policier assénant un violent coup à un jeune homme à Besançon, qui a été portée à sa connaissance ce vendredi 31 juillet 2020 après-midi, Joël Mathurin, préfet du Doubs, a décidé de saisir "sans délai" l’IGPN. Une décision que salue la maire de Besançon Anne Vignot dans un communiqué.

Macron débloque 10 millions d’euros pour les policiers travaillant la nuit

Au cours d'une visite surprise dans un commissariat parisien dans la soirée du lundi 27 juillet 2020, Emmanuel Macron a annoncé le versement d'une "indemnité spécifique" pour les policiers travaillant de nuit, pour un montant total de 10 millions d'euros. Il s'agit d'une des revendications exprimées par les syndicats de police lors de leur rencontre avec le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, le 20 juillet.

Climat : des mesures concrètes au menu du Conseil de défense écologique

La Convention citoyenne pour le climat trouve un début de traduction concrète : avant les lois prévues pour 2021, le gouvernement a annoncé lundi 27 juillet 202 de premières mesures "réglementaires" inspirées des propositions des 150 citoyens à l'issue du Conseil de défense écologique présidé par Emmanuel Macron, mais jugées timorées par les écologistes et des ONG.

« Concerts debouts » : plus de 1.500 structures signent une lettre ouverte au gouvernement

Depuis le 17 mars dernier, les festivals, les salles de concerts et de spectacles sont toujours fermés au public. Aujourd'hui, personne ne sait quand ils pourront rouvrir, le gouvernement reste vague sur ce sujet. Plusieurs dizaines de milliers d'emplois sont menacés. 1.500 structures et artistes ont signé une lettre ouverte au gouvernement pour demander "des perspectives claires et cohérentes en vue de la réouverture des salles de concerts".
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     32.13
    ciel dégagé
    le 09/08 à 15h00
    Vent
    2.96 m/s
    Pression
    1015 hPa
    Humidité
    34 %

    Sondage