Des députés LFI se mobilisent pour "les oubliés de la crise de Covid-19"

Publié le 12/08/2022 - 19:44
Mis à jour le 20/08/2022 - 17:08

55 députés "La France Insoumise" ont signé une tribune "en soutien" au Franc-Comtois Stéphane Metin et "à tous les malades oubliés de la crise de Covid-19".

Stéphane, un Bisontin de 47 ans, père de famille, artiste musicien au régime de l’intermittence du spectacle, vit  sans ressource depuis le mois d’avril dernier. En octobre 2021, les médecins lui diagnostiquent un cancer ce qui l’empêche d’exercer sa profession. Suite aux mesures sanitaires contre la Covid-19, une faille juridique ne lui permet plus de bénéficier d’indemnité.

Les députés signataires souhaitent alerter le président de la République et le gouvernement sur la situation des intermittents touchés par une longue maladie, et qui, suite à la crise de la Covid-19 se voient refuser l’indemnisation journalière au-delà de six mois.

Rappel

Depuis deux mois, Stéphane doit se battre contre le cancer, mais aussi contre un système qui n’a pas pensé à tous les cas de figure.

"Le gouvernement avait mis en place certains aménagements pour permettre un calcul plus juste des droits des salariés, année blanche, neutralisation des périodes de confinement, etc. Moi-même si au lieu de tomber malade j’avais renouvelé mes droits à l’assurance chômage, la période de recherche de 12 mois aurait été allongée de 11 mois", nous expliquait Stéphane fin juillet.

"Mais le gouvernement n’a pas pensé qu’on pouvait tomber malade, il n’y a pas eu de directives données à l’Assurance maladie pour le calcul des indemnités journalières en cas de maladie, de longue maladie (...) Il y a donc un trou dans la raquette, qui me révolte… Des erreurs, tout le monde en fait, mais celle-là, il faut la réparer et si c’est pas pour moi, ce sera pour le suivant..."

Un concert de soutien à Stéphane Metin sera organisé le dimanche 11 septembre 2022 à 15h à la Rodia de Besançon

Communiqué

En soutien à Stéphane Metin et tous les malades oubliés de la crise de Covid-19

"Dans son allocution télévisée du 12 mars 2020, le Président de la République a énoncé l’une de ses répliques les plus célèbres : « (...) tout sera mis en œuvre pour protéger nos salariés et pour protéger nos entreprises quoi qu'il en coûte ».

Le monde de la culture, l’un des secteurs dits « non-essentiels », souffre toujours des suites de la crise de Covid-19. Notamment Stéphane Metin, intermittent du spectacle qui vit actuellement un désarroi concernant le droit à l’indemnité journalière au-delà des 6 mois d’arrêt maladie. En effet, Stéphane est en arrêt maladie depuis 10 mois afin de lutter contre un cancer et cela fait 4 mois qu’il ne perçoit aucun revenu, conséquence de l’année blanche des intermittents du spectacle dû à la crise du Covid-19 et à sa non-prise en compte dans le système de l’indemnité journalière.

La crise du Covid-19 est venue mettre un frein aux activités culturelles entre 2020 et 2021. Pendant cette période, les intermittent·e·s du spectacle et toutes les professions discontinues n’ont que peu, voire pas du tout travaillé, du fait des restrictions gouvernementales et non de leurs volontés. Ainsi celles et ceux qui aujourd’hui sont malheureusement touchés par une longue maladie se voient refuser l’indemnisation journalière au-delà de 6 mois.

Ces personnes ont souffert non seulement de l’arrêt de leurs activités durant la crise, mais sont aussi dans l’incapacité de reprendre leur travail du fait de leurs maladies. Cette double peine n’est pas envisageable dans la France fraternelle et solidaire à laquelle nous aspirons, ainsi nous devons réparer cette iniquité en appliquant le fameux « quoiqu’il en coûte ».

Les députés signataires souhaitent que Monsieur le Président de la République, Madame la Première Ministre, Madame la Ministre de la Culture, Monsieur le Ministre de la Santé, Monsieur le Ministre des Solidarités, saisissent l’occasion de réparer un oubli hautement préjudiciable dans les mesures prises pour les intermittents du spectacle et les professions discontinues lors de la crise du Covid-19 afin de rétablir la justice et de permettre à ce que Stéphane Metin et tous les malades puissent vivre dignement après les efforts qu’ils ont fournis pendant la crise du Covid pour l’intérêt commun."

Liste des signataires

  • Ségolène AMIOT
    • Loire-Atlantique
  • David GUIRAUD
    •  Nord
  • Pascale MARTIN
    •  Dordogne
  • Thomas PORTES
    • Seine-Saint-Denis
  • Florian CHAUCHE
    •  Territoire de Belfort
  • Gabriel AMARD
    • du Rhône
  • Murielle LEPVRAUD
    •  Co?tes-d’Armor
  • Emmanuel FERNANDES
    • Bas-Rhin
  • Bastien LACHAUD
    •  Seine-Saint-Denis
  • Aurélien SAINTOUL
    •  Hauts-de-Seine
  • Antoine LEAUMENT
    • l’Essonne
  • Arnaud LE GALL
    • Val-d’Oise
  • Léo WALTER
    • Alpes-de-Haute-Provence
  • Louis BOYARD
    • Val-de-Marne
  • Elise LEBOUCHER
    •  Sarthe
  • Andrée TAURINYA
    • Loire
  • Frederic MATHIEU
    • d’Ille-et-Vilaine
  • Ugo BERNALICIS
    • Nord
  • Anne STAMBACH-TERRENOIR
    • Haute-Garonne
  • Hadrien CLOUET
    • Haute-Garonne
  • Nathalie OZIOL
    • Hérault
  • Carlos Martens BILONGO
    • Val-d’Oise
  • François PIQUEMAL
    •  Haute-Garonne
  • Martine ETIENNE
    • Meurthe-et-Moselle
  • Adrien QUATENNENS
    • Nord
  • Je?ro?me LEGAVRE
    • Seine-Saint-Denis
  • Danielle SIMONNET
    •  Paris
  • Eric COQUEREL
    •  Seine-Saint-Denis
  • Sarah LEGRAIN
    • Paris
  • Charlotte LEDUC
    •  Moselle
  • Sophia CHIKIROU
    • Paris
  • Sylvain CARRIERE
    • Hérault
  • Karen ERODI
    •  Tarn
  • Jean-Franc?ois COULOMME
    •  Savoie
  • Caroline FIAT
    •  Meurthe-et-Moselle
  • Alexis CORBIERE
    • Seine-Saint-Denis
  • Marianne MAXIMI
    • du Puy-de-Dôme
  • Andy KERBRAT
    • Loire-Atlantique
  • Nade?ge ABOMANGOLI
    •  Seine-Saint-Denis
  • Alma DUFOUR
    • Seine-Maritime
  • Raquel GARRIDO
    •  Seine-Saint-Denis
  • Se?bastien DELOGU
    • Bouches-du-Rho?ne
  • Mathilde PANOT
    • Val-de-Marne
  • Ersilia SOUDAIS
    • Seine-et-Marne
  • Farida AMRANI
    • l’Essonne
  • Sylvie FERRER
    • Hautes-Pyrénées
  • Maxime LAISNEY
    • Seine-et-Marne
  • Cle?mentine AUTAIN
    • Seine-Saint-Denis
  • Matthias TAVEL
    • Loire-Atlantique
  • Rodrigo ARENAS
    • Paris
  • Cle?mence GUETTE
    • Val-de-Marne
  • Catherine COUTURIER
    • Creuse
  • Se?bastien ROME
    • Hérault
  • Mathilde HIGNET
    • Ille-et-Vilaine
  • Damien MAUDET
    • Haute-Vienne

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Dépénalisation du cannabis : les élus de Générations, Social, Ecologie, Démocratie approuvent les propos de la maire

Suite aux déclarations publiques de la maire et de Benoît Cypriani, adjoint en charge de la sécurité, de la lutte contre les incivilités, de la tranquillité publique, sur la dépénalisation du cannabis, les élus du groupe Générations, Social, Ecologie, Démocratie ont souhaité réagir par voie de communiqué de presse signé du président du groupe Kévin Bertagnoli. 

Planoise : des élus proposent de « renforcer la présence d’adultes pour accompagner les collégiens »

Le 28 septembre, par voie de communiqué de presse, les conseillers départementaux du Doubs Monique Choux et Aly Yugo, tous deux résidents à Planoise à Besançon, ont partagé des propositions pour le quartier lors de la dernière assemblée départementale. Parmi elles, renforcer la présence d'adultes pour accompagner les collégiens, quand ils doivent passer par des points de deals.

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 29 septembre 2022

Les conseillers municipaux de la Ville de Besançon se réunissent l’hôtel de Ville de Besançon ce jeudi 29 septembre pour leur séance du conseil municipal de rentrée après deux mois. A l’ordre du jour : la crise énergétique, plan de rénovation des écoles, projet Grette-Brulard-Polygone, nouvelle possibilité pour les élus municipaux d’obtenir le paiement de tout ou partie des indemnités en Pive, etc.

Pornographie : un rapport du Sénat qui dénonce des « violences systémiques »

Ce mardi 27 septembre, quatre sénatrices de divers partis politiques ont rendu un rapport accablant dénonçant de nombreuses et graves dérives dans l’industrie du porno. « Violences systémiques », l’exploitation des femmes, des mineurs trop facilement exposés à la pornographie… Ce rapport intitulé "Porno : l'enfer du décor" appelle le gouvernement à agir.

Crise énergétique : la Ville de Besançon va devoir faire des coupes budgétaires, mais lesquelles ?

La maire de Besançon, accompagnée de 11 membres de la majorité municipales, a convié les médias locaux à une conférence de presse sur la forte augmentation du prix de l’énergie et ses conséquences sur le service public. À ce jour, la Ville de Besançon doit trouver des solutions pour économiser 8 millions d’euros sur sa facture de 2023. Quoi qu’il en soit, comme dans d’autres communes, des coupes budgétaires seront envisagées, mais lesquelles ? Fermeture des musées plusieurs jours par semaine ? Un marché de Noël annulé ou plus sobre ? Des extinctions de l’éclairage des équipements sportifs ?

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 17.86
partiellement nuageux
le 03/10 à 15h00
Vent
3.96 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
63 %

Sondage