Suppression des contrats aidés : le problème va "au-delà du champ du périscolaire"

Publié le 21/08/2017 - 16:49
Mis à jour le 21/08/2017 - 16:55

Dès cette rentrée 2017, "nous allons avoir une vraie déferlante de sorties de formation", s'inquiète le directeur des Francas du Doubs, après l'annonce 9 août dernier de la suppressions des contrats aidés.

child-2619902_960_720.jpg
image libre de droit © StockSnap -Pixabay
PUBLICITÉ

Sur 450 salariés, 57 emplois sont des emplois aidés et « trois emplois ne seront pas renouvelés à la rentrée« , regrette Alain Buchot, vice-président du CNEA et directeur des Francas du Doubs.

L’annonce de la ministre le « 9 août a été « brutal » : « Nous n’avons jamais imaginé qu’on pouvait brutalement arrêter des emplois aidés. Les besoins sociaux sont extrèmement important, ils correspondaient aux activités périscolaires, aux activités sportives, aux activités d’aides à la personnes d’une manière générale, dans les ehpad ».

Pour le directeur des Francas du Doubs, la suppression des contrats aidés va engendrer plusieurs difficultés : « nous retrouverons des personnes en dehors de ses schémas de contrats aidés. Ils seront sur des contrats beaucoup plus fragiles et précaires« .

Le périscolaire en péril ?

Un « contrat aidé » apportait au minimum 20 heures d’emploi hebdomadaire : « C’était la monnaie d’échange et le partenariat avec l’Etat sur une formation professionnelle qui accompagnait ce dispositif », tient à souligner le directeur.

Alain Buchot craint « des difficultés pour trouver des intervenants. On pourrait imaginer que sur certains endroits en milieu rural nous soyons en difficultés à encadrer les périscolaires. Ces emplois aidés permettent « d’élargir le temps d’accueil des enfants. Demain il reviendra aux communes de financer ses temps d’accueil ». Surtout « lorsque les parents ont un long trajet pour revenir du travail ».

La fin des formations ?

Le but des emplois aidés est de « permettre la profesionnalisation des personnes qui depuis longtemps étaient sans emploi, le chômeur de longue durée où le jeune qui, par leur condition, leur origine géographique, leur parcours scolaire n’avaient pas pu aller vers des formations qualifiantes« , explique le directeur.

 » Le champs de l’animation a développé des formations comme des certificats de qualification professionnelle, des brevets professionnels en lien avec pôle emploi pour avoir des « formations qualifiante ».

C’est sur ce point que des problèmes vont voir le jour selon le directeur « ces formations se jouent sur deux voir trois ans. Les personnes sur les emplois aidés qui vont terminer leur contract fin octobre alors que la formation qu’ils poursuivent se terminera en juin 2018. Ces personnes-là ne pourront donc plus poursuivre leur formations car ils ne seront plus en situation d’emploi », explique Alain Buchot. « Le problème va au dela du champ périscolaire… »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

« Vin Mille arômes » : une application bisontine distinguée au championnat national des mini-entreprises

Cinq mini-entreprises de Bourgogne Franche-Comté ont participé du 3 au 5 juillet 2019 à Lille au championnat national des mini-entreprises organisé par l'association "entreprendre pour apprendre". "Vin Mille Arômes", mini-entreprise de l’ECM de Besançon qui a créé une application d'accord mets-vins, a remporté le prix "champion national du numérique"

Ipad 21 : Notre-Dame Saint-Jean, l’enseignement du XXIe siècle

Ipad 21 : Notre-Dame Saint-Jean, l’enseignement du XXIe siècle

Quand des élèves forment leurs profs • Les derniers résultats des examens sont tombés, les vacances scolaires ont démarré. Pour cette fin d'année scolaire, 170 enseignants, formateurs et personnels pédagogiques de l'institution Notre-Dame Saint-Jean de Besançon ont participé en milieu de semaine dernière au forum "pédagogie active et dynamique". 80 ateliers pratiques ont été proposés autour des thématiques liées à la posture de l'enseignant vis-à-vis des élèves, des aménagements et des outils, notamment numériques.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 18.81
couvert
le 21/07 à 3h00
Vent
2.65 m/s
Pression
1020.35 hPa
Humidité
98 %

Sondage