Suppression du concours d’enseignants ? Jean-Louis Fousseret attaque Jaques Grosperrin

Publié le 04/07/2011 - 10:28
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:46

« Non à la braderie des valeurs républicaines voulue par M. Grosperrin ! » la petite phrase est lancée par le maire PS de Besançon dans une lettre ouverte au député UMP Jacques Grosperrin.

1309768207.jpg
©
PUBLICITÉ

Voici le communiqué de Jean-Louis Fousseret

« Ce mercredi 6 juillet, la commission des Affaires culturelles et de l’Education de l’Assemblée nationale examinera les propositions contenues dans le rapport de la mis­sion d’information de l’Assemblée nationale sur la formation des enseignants, pilotée par M. Jacques Grosperrin, député UMP du Doubs.

Les éléments de ce rapport qui ont filtré dans la presse ces derniers jours nous en disent long sur la conception de l’Education qu’est celle de M. Grosperrin, pourtant lui-même ancien enseignant.

Il propose en effet de supprimer à terme les concours d’enseignants,  pour les remplacer par le master, et de « confier aux autorités académiques ou aux établissements le soin de recruter sur la base d’un entretien professionnel les enseignants ».

 C’est peu dire que ces propositions ont de quoi choquer profondément tous ceux qui, comme moi, croient encore aux vertus de promotion sociale de notre République, et qui refusent que les règles de l’enseignement républicain soient alignées sur le fonctionnement du secteur privé.

 Non, M. Grosperrin, « égalité », « équité », « ascenseur social » ne sont pas de vains mots ! Ils sont un idéal, pas toujours facile à atteindre, mais auquel aucun Républicain ne saurait renoncer. Or, le principe du concours, que vous combattez aujourd’hui, est un fondement de notre République car il garantit justement cette équité totale face à une épreuve anonyme et ponctuelle.

 Non, M. Grosperrin, le recrutement en direct des enseignants par les établissements n’est pas une hypothèse acceptable, car cela reviendrait à instaurer un système fonctionnant non pas au mérite, mais plutôt à l’arbitraire.

 Dans le journal Le Monde en date du 30 juin, je lis que vous vous seriez inquiété que « l’opinion publique n’est pas prête pour une transformation aussi radicale ». Effectivement, M. Grosperrin, l’opinion publique, les Républicains de tous bords ne sont « pas prêts », et ne le seront jamais ! Soyez assuré les Français ne vous laisseront pas brader les principes d’équité devant le concours et de promotion sociale par le mérite, principes hérités du combat révolutionnaire contre tous les privilèges et qui font aujourd’hui le ciment de notre République. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

« La boussole des jeunes » : un site internet pour les 16 à 30 ans…

Plus de 80 offres centrées sur l'emploi et l'insertion du bassin Grand Besançon sont disponibles depuis le 15 octobre 2019 sur le site internet de la Boussole des jeunes :    https://boussole.jeunes.gouv.fr/. 18 partenaires participent à cette action (Région, Département, CAF, Rectorat, CIRFA, MFR…)

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

Voile : Édouard Philippe ne souhaite pas de loi sur les accompagnants scolaires

En prenant à partie une mère voilée accompagnatrice d'une sortie solaire, le conseiller régional RN Julien Odoul a relancé vendredi dernier à Dijon la polémique sur le voile islamique lors d'une séance du conseil régional Bourgogne Franche-Comté. Après les réactions au plus haut niveau de l'État, notamment du ministre de l'Éducation nationale, le Premier ministre Edouard Philippe a semblé vouloir clore le débat en déclarant ne pas vouloir de nouvelle loi sur les accompagnants scolaires.

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Visite de Jean-Michel Blanquer dans le Doubs

Le ministre de l'Éducation nationale est en visite dans le Doubs lundi 7 octobre 2019. Il s'est rendu à l'école primaire Bourgogne dans le quartier Planoise de Besançon à 9h30. Après un accueil en musique, il devrait échanger autour d'une table ronde avec les enseignants sur le dédoublement des classes de CP et CE1 et l’école inclusive.

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Un rassemblement en hommage à Christine Renon, la directrice d’école qui a mis fin à ses jours en septembre dernier

Les SNUipp-FSu du Doubs rejoint par le SE-UNSA et Sud éducation appellent les enseignant.es du premier degré à la grève et à se rassembler jeudi 3 octobre 2019 à Besançon, Montbéliard et Pontarlier pour rendre hommage à Christine Renon, une directrice d'école à Pantin (Seine-Saint-Denis) qui a mis fin à ses jours le 21 septembre dernier.

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Besançon, 19e au classement des villes étudiantes

Cadre de vie, offre de formations, coût du logement, transport, accueil des étudiants : le Magazine l'Étudiant vient de dévoiler son classement 2019-2020 de 44 villes étudiantes en France sur la base de 16 indicateurs regroupés en cinq critères :  attractivité, formation, vie étudiante, cadre de vie et emploi. En 19e position, Besançon grimpe de deux places au classement.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.35
légère pluie
le 17/10 à 18h00
Vent
4.551 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
96 %

Sondage