Temporis, ‘‘LA’’ solution locale et indépendante en termes d’emploi

Publié le 03/12/2019 - 09:31
Mis à jour le 20/01/2020 - 07:36

Publi-info • Vous cherchez un job ? Vous cherchez à recruter une comptable, un responsable de production et même un intérimaire pour un remplacement ? En Franche-Comté, Temporis (Intérim et recrutement) sait apporter une solution adaptée à vos besoins parce que les 11 collaborateurs de cette entreprise savent aller au-delà du traditionnel CV.

David Sauvan et Kelly De Freitas ont créé une agence d’intérim (Temporis) à Besançon, voilà onze ans, avant de mettre à disposition de leurs clients, quelques années plus tard, leur savoir-faire pour des recrutements en CDD et CDI (Temporis Consulting).

Aujourd’hui, les deux associés sont à la tête de la dernière entreprise indépendante et locale dans leur domaine avec 11 collaborateurs qui font travailler en moyenne quotidiennement entre 350 et 400 intérimaires.

Temporis va plus loin que le CV

Pour atteindre ce niveau d’activité, « Temporis ne vend pas du CV ».

Ainsi, pour répondre à une demande dans l’intérim, chaque collaborateur de l’entreprise ne réagit pas de manière mécanique et sait aller au-delà du CV pour repérer, analyser et valider les savoir-être par des contrôles de référence systématiques, peu importe la qualification ou la durée de la mission.

Temporis un succès dans l’intérim

Cette façon d’accorder une réelle importance à la personne, en considérant l’intérimaire comme un client permet de répondre avec précision aux entreprises. Kelly se souvient, parmi ses premiers clients, d’entreprises qui ne trouvaient personne. « Nous sommes alors sortis du CV et avons proposé des femmes d’agriculteurs sérieuses, organisées et minutieuses. Aujourd’hui encore, elles font de formidables opératrices, et pourtant elles n’avaient pas été retenues par d’autres agences car leurs CV étaient vides».

Pour ce qui est de l’intérim, Temporis a acquis une expérience dans le monde de la micromécanique, avec une prédilection pour les métiers minutieux.

En chiffres, cela donne 350 à 400 intérimaires travaillant tous les jours de l’année et une moyenne de 120 clients (entreprises) actifs par jour.

Temporis au service des entreprises qui recrutent

La clientèle entreprise de Temporis est constituée à 99,9 % de PME bisontines et régionales et les 2 associés le revendiquent fièrement. Les demandes de ces dernières ne se limitent pas à la recherche d’intérimaires, mais aussi à des recrutements en CDI. Ces demandes relèvent plutôt des métiers du tertiaire : comptable, technicien de bureau d’étude, responsable qualité, ou encore dans le marketing, etc.

Pour accompagner ses clients dans cet autre type de recherches, Temporis n’a pas voulu faire comme tous les autres qui pratiquent le placement en CDD/CDI au sein même de leurs agences d’intérim. Ils ont créé Temporis Consulting et embauché deux consultants spécialisés et uniquement dédiés à cette activité. C’est en effet un autre métier, explique David Sauvan. « Dans l’intérim, il y a souvent une notion d’urgence. Par contre, en recrutement, le process est plus long. Avec le client, on étudie le poste, son positionnement au sein d’un environnement précis, etc. Ce n’est donc pas le même métier. D’où l’investissement dans ces deux postes spécifiques de consultants pour être en mesure de proposer des profils conformes aux attentes de nos clients »

C’est ce qui a permis à Temporis Consulting, par exemple, de solutionner plus de 50 recrutements en 2018 ».

Infos +

  • Temporis est une entreprise créée par deux indépendants et ces personnes à l’initiative de l’aventure sont toujours là, ce qui explique leur connaissance, à la fois des entreprises, mais aussi de la main d’œuvre régionale.
  • Temporis a essaimé dans le département du Doubs pour être présente sur 3 sites, Ornans, Saint Vit et Besançon
  • Pour mieux connaître cette société, regardez cette vidéo conçue pour le 10e anniversaire de l’entreprise (ici).

Infos pratiques :

  • Temporis Besançon | 25000 - 25 av Carnot - TEL 03.81.51.98.15
  • Temporis Ornans | 25290 - 13 rue St Laurent - TEL 03.81.21.62.60
  • Temporis Saint Vit | 25410 - 20 rue des Belles Ouvrières - TEL 03 81 51 95 10
  • Temporis Besançon Consulting | Besançon 25000 - 25 av Carnot - TEL 03.81.21.23.80

Allez + loin

1 Commentaire

Dernière Entreprise Locale Indépendante ? Félicitation à notre confrère pour la promotion de notre métier, pour ses résultats et son implication. Toutefois, il faut souligner que dans la notion d'indépendance, une marque en franchise offre une forme de dépendance. Quant à la qualification de "Dernière Entreprise"...Chers auditeurs et auditrices, lecteurs et lectrices, l'enseigne Proactive RH, Agence Active pour l'Emploi, a ouvert ses portes à Besançon, 60 rue de vesoul, au mois d'Avril 2016, traite efficacement l'emploi sous toutes ses formes, CDI, CDD, Intérim et accorde un intérêt majeur au projet de ses candidats. Question indépendance : Proactive RH, ne dépend ni d'un groupe, ni d'un réseau de franchise. Ce commentaire est laissé en toute indépendance ;-) Salutations respectueuses - Stéphan Nicolini
Publié le 5 décembre 2019 à 13h19 par • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Trois dolois créent une nouvelle plateforme pour vendre et acheter des fruits et légumes… sans être un professionnel

Après deux années de travail, Oly a vu le jour ce mois de septembre 2022 dans le paysage franc-comtois. Il s’agit d’une plateforme créée par trois jeunes dolois, Rémi Vandelle, Théo Reffay et Adrien Berthenet, permettant de vendre et d’acheter des fruits, des légumes et des produits travaillés sans pour autant être primeur ou épicier.

Camaïeu met définitivement la clé sous la porte

Ce mercredi 28 septembre, le tribunal commercial de Lille a prononcé la liquidation judiciaire de Camaïeu. 514 magasins vont donc mettre la clé sous la porte et 2.600 emplois seront supprimés. Une dizaine de magasins en Franche-Comté et quatre dans le Grand Besançon sont concernés.

Quatorze PME intègrent la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté 

La Région Bourgogne-Franche-Comté et Bpifrance ont donné le coup d’envoi de la troisième promotion de l’Accélérateur PME Bourgogne-Franche-Comté ce mercredi 28 septembre à la Tonnellerie Rousseau à Gevrey-Chambertin en Côte-d'Or. Ce programme d'accompagnement personnalisé d’une durée de 24 mois compte 14 nouvelles PME à fort potentiel cette année.

Yann Le Guilloux nommé au directoire de la Caisse d’Épargne de Bourgogne Franche-Comté

Le Conseil d’orientation et de surveillance (COS) de la Caisse d'Épargne de Bourgogne Franche-Comté a nommé, sur proposition de Jérôme Ballet, président du directoire, et Eric Fougère, président du COS, Yann Le Guilloux, en qualité de membre du directoire en charge du Pôle Banque de Détail (BDD). 

Burger King ouvre à Valdahon

Le fast-food ouvrira ses portes et ses grills jeudi 29 septembre 2022 dans la commune de Valdahon. Malgré des difficulté d’embauche de son personnel, Burger King est finalement parvenu à trouver du personnel "nombreux issus de la ville et des communes alentour".

Camaïeu joue sa survie devant le tribunal de commerce : trois boutiques menacées à Besançon

Camaieu et ses 2.600 salariés sur le fil : deux ans après un premier sauvetage, le géant nordiste du prêt-à-porter féminin va tenter mercredi 28 septembre de convaincre le tribunal de commerce de Lille qu'il peut échapper à la liquidation, mais les syndicats craignent le pire. Besançon et le Grand Besançon comptent trois boutiques de l'enseigne.

16e édition du concours régional de l’économie sociale et solidaire : les inscriptions sont ouvertes

Cette année, pour la 16e édition, la Région Bourgogne-Franche-Comté organise le concours régional de l'économie sociale et solidaire. Vous êtes une association, une entreprise et vous portez un projet ou une initiative conforme aux valeurs de l'économie sociale et solidaire ? Les inscriptions sont ouvertes jusqu'au 5 octobre !

Considérez-vous votre emploi comme un « travail-plaisir » ou comme un « travail alimentaire » ?

À la suite du premier confinement en raison de la crise de la Covid-19, nombreuses et nombreux sont celles et ceux qui se sont posés des questions sur leur vie professionnelle. En France, la pandémie a bouleversé le marché de l’emploi. Les démissions, y compris de postes en CDI, ont été particulièrement nombreuses ces derniers mois pour un changement de vie, d'activité, etc. Et vous, comment considérez-vous votre emploi comme un "travail plaisir" ou comme un "travail alimentaire" ?

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 6.02
peu nuageux
le 30/09 à 21h00
Vent
1.74 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
95 %

Sondage