TGV Lyria : une délégation rencontre le président de la SNCF contre la suppression d’un aller-retour Paris - Lausanne

Publié le 02/03/2019 - 15:08
Mis à jour le 12/04/2019 - 13:38

Une délégation menée par la présidente de la région Bourgogne Franche-Comté a rencontré mercredi 27 février 2019 Guillaume Pépy pour contester la suppression par Lyria d’une desserte Paris-Lausanne via Dijon - Dole - Frasne et Vallorbe le 15 décembre 2019.

 ©  SNCF
© SNCF

Volontaire et déterminée. Marie-Guite Dufay ne lâche pas le morceau sur le TGV Lyria. À l'affaiblissement d’une fréquence de desserte réduisant de quatre à trois liaisons journalières l'offre de transport par l’itinéraire historique, la refonte des horaires proposée est inadaptée selon les élus qui ont rencontré Guillaume Pépy, le président de SNCF ce mercredi 27 février 2019.

Marie-Guite Dufay, était accompagnée par Nuria Gorrite, la présidente du Conseil d’État et cheffe du Département des Infrastructures du Canton de Vaud en Suisse, Philippe Alpy, maire de Frasne (Doubs) et de Michel Neugnot, vice-président de la région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des transports. Ils ont pointé le manque de concertation et le risque d’évitement du massif jurassien. Ils ont réitèré qu'aune suppression ne soir effective tant qu’un accord global de sécurisation de la traversée du Massif du Jura et de la région Bourgogne-Franche-Comté n’aura pas été trouvé avec la sécurisation d’une desserte attractive de Lausanne comportant au moins quatre liaisons directes quotidiennes.

"C'est bien parce que la disparition d'une desserte TGV peut mettre à mal l'attractivité du territoire que j'ai donné le signal d'une offensive extrêmement forte en direction de la SNCF" a expliqué vendredi la présidente de région dans le train Besançon - Dijon pour lors de la conférence de presse organisée pour la livrée de deux nouveaux trains Régiolis. "Sur le Lyria, une cinquantaine d'élus de la Suisse et jusqu'à Dijon ont signé l'appel que j'avais lancé et nous nous avions vu que le président Pépy se rendait compte qu'il y avait un sujet compliqué à traiter. Aujourd'hui, nous demandons à ce qu'il n'y ait aucune suppression... "

Marie-Guite Dufay estime que Guillaume Pépy a bien mesuré l’enjeu territorial en rappelant l’objectif de modernisation des rames qui s’impose à l’opérateur ferroviaire." Il a reconnu la nécessité de poursuivre le travail sur ce dossier, tant sur la desserte et les horaires, que sur les enjeux pérennes des solutions à mettre en place."

Le président de la SNCF a demandé que la prochaine réunion du comité de pilotage du 13 mars 2019 soit l’occasion pour Lyria de présenter des évolutions en termes de services, et de cohérence globale de l’offre. Une seconde réunion du comité de pilotage serait envisagée début avril pour les propositions définitives.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Législatives : Jadot au soutien du boulanger Stéphane Ravacley, candidat "atypique"

Le candidat EELV à l'élection présidentielle, Yannick, Jadot, s'est rendu à Besançon ce mercredi 25 mai 2022 pour soutenir le boulanger bisontin Stéphane Ravacley, le candidat écologiste de la Nupes (nouvelle union populaire écologique et sociale) sur la 2e circonscription du Doubs.

Ndiaye à l’Education : J-P Chevènement met en garde contre « l’enterrement » du bilan Blanquer

Jean-Pierre Chevènement, 83 ans, ancien ministre de l'Education nationale et soutien d'Emmanuel Macron à la présidentielle, a mis en garde lundi contre "l'enterrement de la politique mise en oeuvre par Jean-Michel Blanquer depuis cinq ans" après la nomination de Pap Ndiaye à la tête du ministère de la rue de Grenelle.

Offre d'emploi

Foire Comtoise 2022

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 9.9
ciel dégagé
le 27/05 à 0h00
Vent
0.74 m/s
Pression
1025 hPa
Humidité
100 %

Sondage