TGV Marseille-Strasbourg : la SNCF veut supprimer la desserte Lons-le-Saunier, la région gronde

Publié le 19/06/2018 - 13:45
Mis à jour le 19/06/2018 - 13:44

La Bourgogne Franche-Comté et la ville de Lons-le-Saunier "refusent" vendredi 15 juin 2018 la suppression sans contrepartie de la desserte TGV Strasbourg-Marseille via Lons-le-Saunier, prévue pour 2019 par la SNCF.

DSC_4646.JPG
@carvy
PUBLICITÉ

Les collectivités ont ainsi demandé à la SNCF de repenser cette décision et de présenter de "nouveaux scénarios alternatifs" :

  • "soit en impactant d’autres dessertes TGV du Rhin-Rhône"
  • "soit en utilisant toute combinaison de moyens de transport permettant de répondre aux besoins des habitants de la commune de Lons-le-Saunier et du Jura"

Faute de quoi, "la position de la SNCF serait à contre-courant des engagements de la Région Bourgogne-Franche-Comté et des communes qui croient au train et donc investissent très fortement dans le train."

Loi et chiffres

La Région rappelle également que la convention TER BFC prévoit "37 trains quotidiens soit 10 000 places supplémentaires offertes aux voyageurs, auxquels s’ajoutent les travaux prévus sur la ligne du Revermont et l’achat de rames."

Et qu' "à l’occasion du Pacte ferroviaire, les Régions et les différentes associations d’élus se sont mobilisées pour obtenir dans la loi plus de concertation entre la SNCF, les Régions et les communes sur l’avenir des 230 gares TGV d’aménagement du territoire. Il serait totalement incompréhensible que, au lendemain du vote de cette loi, la desserte TGV Strasbourg-Marseille via Lons-le-Saunier soit un contre-exemple."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Polémique sur le voile : l’assemblée régionale « profondément marquée » selon Marie-Guite Dufay

Le Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, qui se réunissait ce vendredi 15 novembre 2019 en assemblée plénière un mois après la polémique déclenchée par un élu RN au sujet d'une femme voilée dans le public, reste "profondément marqué", a estimé sa présidente (PS) Marie-Guite Dufay.

Lutte contre les violences faites aux femmes : « il faut qu’on ne s’épuise pas »

Plusieurs associations du Collectif 25 novembre dont Solidarité Femmes, Osez le féminisme du Doubs, le Centre d'information et de consultation sur la sexualité (CICS), le Centre d'information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF) et le Mouvement de nid, se sont réunies jeudi 14 novembre 2019 pour annoncer les mesures qu'elles souhaitent dans le cadre du Grenelle pour lutter contre les violences faites aux femmes. Le programme autour de la journée internationale contre les violences faites aux femmes a également été dévoilé…

Tri des déchets dans les entreprises : « Beaucoup d’efforts restent à fournir »

Selon la direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement de Bourgogne-Franche-Comté, 50 % des tonnages éliminés en décharge dans notre région sont des refus de tri, dont la majorité proviennent de centres de tri de déchets d’activités économiques.

Leucémie : 40.000 € de dons pour faire avancer la recherche à Besançon

André Jannet, président de Nausicaa Combat sa Leucémie, a remis le 7 novembre 2019 , un chèque de 40.000 € au professeur Christophe Ferrand (Chef de service à l’INSERM de Besançon) afin de soutenir leur recherche dans le traitement des leucémies. Le nageur de l'extrême Christophe Corne renouvellera sa traversée à la nage du lac Saint-Point le 15 décembre prochain...

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 2.5
légère pluie
le 18/11 à 12h00
Vent
1.93 m/s
Pression
1013 hPa
Humidité
97 %

Sondage