Théâtre : 15 CDN, dont ceux de Besançon et Dijon, risquent le dépôt de bilan

Publié le 10/01/2017 - 09:50
Mis à jour le 11/01/2017 - 08:02

Plusieurs syndicats du spectacle, dont le Syndicat français des artistes interprètes SFA-CGT, réclament près de 8 millions d’euros à quinze Centres dramatiques nationaux pour non-respect d’un accord de 2003 qui les engage à un certain volume d’emploi des artistes interprètes.

 ©
©

Lors d'une conférence de presse lundi, les patrons de ces CDN (Aubervilliers, Besançon, Bordeaux, Caen, Dijon, Gennevilliers, etc.) ont alerté sur le risque de dépôt de bilan et de fermeture de leurs établissements s'ils devaient débourser cette somme. Les montants vont de 126.546 euros (Besançon)  à 896.030 euros par théâtre.

  • Les syndicats (SFA-CGT, rejoints par les syndicats FO et CFDT) réclament en outre à chacun des théâtres et au Syndeac (employeurs du secteur public) une astreinte de 10 000 euros par jour de retard à compter du 30e jour suivant le jugement. Un accord qui a toujours posé problème

L'assignation des syndicats date d'un an, mais la procédure débute véritablement mardi avec une audience devant le tribunal de grande instance de Paris. "Cette assignation il y a un an, alors que nous étions en pleine discussion sur l'intermittence avec les syndicats, est un vrai choc",  a dit lundi Madeleine Louarn, présidente du Syndeac. "Les sommes sont incroyables pour la non-application d'un accord qui a toujours posé problème, et mettent en péril les CDN".

L'accord de 2003 a été négocié sous l'égide de l'État, qui n'en est pas signataire. Il prévoit que les 38 Centres dramatiques nationaux, qui sont le bras armé de la décentralisation théâtrale lancée il y a 70 ans, doivent affecter à l'emploi direct d'artistes en activité de plateau 40 % de leur budget artistique. En outre, ce volume d'emploi doit correspondre à 100 mois et à 25 % du nombre d'heures travaillées par les autres professions du théâtre (techniciens et administratifs).

Pour Denys Fouqueray, délégué général du SFA-CGT, cet accord est "tout à fait positif" et "si les CDN estiment qu'ils n'ont pas les moyens de l'appliquer, ils n'ont qu'à se retourner contre l'État qui a assisté à la négociation"

Évolution de l'emploi des artistes 

Pour les théâtres, l'accord est "vétuste et absurde", car il ne tient pas compte de l'évolution de l'emploi des artistes et de l'intermittence. Les CDN n'emploient pas de troupe permanente (à l'exception du TNP Villeurbanne), mais soutiennent en coproduction des compagnies indépendantes, ce qui est moins favorable pour le calcul des heures de travail. La première mission des CDN est la création, mais la création contemporaine utilise moins d'interprètes que le répertoire, observent-ils.

Le Syndeac a tenté en vain d'engager une négociation avec les syndicats depuis l'assignation. Il demande au ministère de la Culture "d'examiner ensemble en urgence" les moyens de rendre leurs missions compatibles avec l'accord de 2003 et "d'apporter aux CDN l'aide financière dont ils auront besoin pour faire face aux condamnations".

(Avec AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Une Doubienne retrace son parcours de vie chaotique dans une autobiographie

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Le documentaire d'un réalisateur bisontin primé dans un festival international

Vous vous rappelez peut-être l'avoir vu pour la première fois au cinéma Mégarama-Beaux-Arts le 8 Juillet 2021, eh bien l'aventure continue pour ce film-documentaire signé du réalisateur bisontin Bertrand Vinsu... Danube : en route vers la plus grande cave à vin du monde a été sélectionné en compétition officielle du 7e Festival International du Film Indépendant SMR13, qui s'est déroulé du 17 au 20 novembre 2022 près de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Il y a remporté le prix de la meilleure musique originale !

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Un streamer reproduit la ville de Besançon sur Minecraft avec des enfants

Tristan Mancini, plus connu sous le pseudonyme d'Anaximore sur la plateforme de diffusion Twitch, est un streamer bisontin. Passionné par Minecraft, célèbre jeu-vidéo cubique de survie mais aussi de construction, il a décidé de reproduire la ville de Besançon "in game" avec l'aide d'enfants de la Maison de quartier Grette-Butte. Un projet de (très) grande ampleur.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 4.58
nuageux
le 01/12 à 15h00
Vent
3.62 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
79 %