Alerte Témoin

Tour de France: les commerçants de Besançon prévoient du «spectaculaire»

Publié le 20/06/2012 - 23:22
Mis à jour le 17/04/2019 - 09:10

Estimant ne pas être entendus par la Ville de Besançon quant aux conséquences « néfastes » des travaux du tramway sur leurs affaires, les commerçants envisagent de faire connaitre leurs problèmes en organisant une manifestation « spectaculaire et médiatique » lors de l’étape course contre la montre du Tour de France le 9 juillet entre Arc-et-Senans et Besançon.

dsc_9840.jpg
© carvy

travaux du tramway

L’union des commerçants de Besançon a annoncé lors d’une conférence de presse organisée chez Barthod mercredi qu’elle allait également faire circuler une pétition régionale de soutien et d’appui à leurs 15 demandes devant faciliter l’accès au centre-ville pendant les travaux du tramway. Ils ont toutefois précisé qu’ils ne bloqueront pas le Tour de France, pas plus qu’ils ne bloqueront des ponts à Besançon.

Alors qu’ils annoncent que les commerces sont affectés par des baisses de chiffre d’affaire allant de 15 à 60%, les commerçants accusent la Ville de n’avoir « rien prévu » pour attirer le chaland malgré les travaux.

« Toutes le mesures que nous avons réclamées au maire le 4 juin ont été balayées, j’avais l’impression d’être un pauvre commerçant qui ne comprend rien », a avoué un membre du bureau de l’Union des commerçants, qui s’est réjoui du succès rencontré par la campagne d’affichage « Commerce en danger », apposée sur de nombreuses devantures de Besançon. Elle recense les mesures d’urgence comme la gratuité des parkings entre 14h et 18h le samedi ou le traitement des problèmes d’alcool, de chiens errants et d’incivilités.

L’Union a évoqué de nouvelles mesures à prendre comme la gratuité des bus et la réduction de moitié des prix des parkings. « La balle est dans le camp de la mairie, c’est elle qui a le pouvoir. On attend de vraies mesures fortes avant le 2 juillet », a estimé un membre du bureau.

Les commerçants ont également fait état des craintes de leurs salariés pour leur emploi. Il y a 600 à 800 commerçants au centre-ville dont 230 sont adhérents à l’Union présidée par Jérôme Cart. Ce dernier a également évoqué les deux braderies d’été et d’automne. « Si on nous supprime une braderie, on arrête l’Union des commerçants », a-t-il menacé.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le bail réel solidaire : devenir propriétaire d’une autre manière…

Devenir propriétaire des murs, mais pas du terrain. C'est le principe du "bail réel solidaire" (BRS) que souhaite mettre en œuvre début 2021 l'établissement public foncier (EPF) Doubs Bourgogne Franche-Comté. Philippe Alpy, président fraîchement réélu ce vendredi 25 septembre à la tête de l'EPF local, explique pourquoi il souhaite créer ce nouvel office foncier solidaire (OFS) dans la région.

Dispositifs médicaux à Besançon : lancement de « Cisteo Consulting »…

Cette nouvelle activité permettra à la société bisontine Cisteo Médical de conseiller et former  les fabricants internationaux, start-up ou entreprises du secteur médical et de la santé. Cette nouvelle activité sera présentée dans le cadre de la rentrée du DM qui se tient à Besançon les 29 et 30 septembre 2020, mais aussi sur le salon MedTech Meetup à Bruxelles, le 2 octobre 2020.

Boost’ Ton Projet, le jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté pour les 18-30 ans !

PUBLI-INFO • Jusqu'au 30 octobre 2020, les jeunes de 18 à 30 ans porteurs de projets sont invités à participer au jeu-concours du Crédit Agricole Franche-Comté. Pour cette première édition, 4.500 euros sont mis en jeu afin d’accompagner les jeunes vers la concrétisation de leur projet, qu'il soit solidaire, sportif ou entrepreneurial…

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     7.79
    légère pluie
    le 27/09 à 12h00
    Vent
    5.86 m/s
    Pression
    1004 hPa
    Humidité
    97 %

    Sondage