Tourisme : préparer "la reprise"

Publié le 11/03/2021 - 10:02
Mis à jour le 11/03/2021 - 10:02

Jean-Baptiste Lemoyne va réunir "la semaine prochaine" les professionnels du tourisme pour "travailler aux conditions de reprise", a annoncé mercredi le secrétaire d'État chargé du Tourisme, sans fixer la date de cette reprise.

Randonnée dans le Jura © D Poirier
Randonnée dans le Jura © D Poirier

"La semaine prochaine je réunirai au cours de trois réunions avec mes collègues Alain Griset (ministre délégué aux PME) et Elisabeth Borne (ministre du Travail), les acteurs de l'hôtellerie et de la restauration, de l'évènementiel, etc... pour travailler aux conditions de reprise", a annoncé Jean-Baptiste Lemoyne dans l'émission "Bonjour chez vous!" sur Public Sénat.

"Une réouverture progressive peut se faire en identifiant les lieux par catégorie", estime-t-il sans toutefois s'avancer sur une date précise.

"Il y a des lieux dans lesquels on sait que la capacité de diffusion du virus est moindre - tout ce qui est en plein air - il y en a pour qui ce sera un peu plus fort - tout ce qui est intérieur", selon M. Lemoyne.

Le secrétaire d'Etat chargé du tourisme a aussi évoqué la possibilité d'utiliser l'application "Tous anti-Covid" comme condition d'accès aux restaurants en remplacement du cahier qui était utilisé par les restaurateurs lors des premiers déconfinements pour enregistrer les clients. "Cela permet de mieux tracer, d'inciter les gens à se dépister, remonter l'échelle et lutter contre le virus tout en reprenant une vie plus normale", a-t-il estimé.

Le secrétaire d'Etat chargé du Tourisme a de nouveau réfuté l'idée d'un passeport vaccinal, "c'est à dire de conditionner le fait d'accéder à certaines activités ou de voyager à l'étranger à l'obligation vaccinale". Il lui préfère le pass sanitaire qui contient également les résultats de tests anti-Covid.

Jean-Bapiste Lemoyne n'exclut pas non plus des "expérimentations" dans le monde de l'événementiel (congrès, foires) comme il en est envisagé sur des festivals ou concerts.

"C'est une part très importante. Le tourisme d'affaire est ce qui manque à Paris et l'Ile-de-France depuis un an. C'est un moteur puissant", a-t-il dit.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

102 M€ d’aides régionales votés par les élus de la Région Bourgogne Franche-Comté

Réunis en commission permanente, vendredi 23 juillet, les élus régionaux ont voté plus de 102,2 M€ d’aides régionales. Une partie de ces crédits concerne des aides d’urgence et le Plan d’accélération de l’investissement régional (PAIR) mis en place par la Région pour faire face à la crise sociale et économique provoquée par l’épidémie de COVID-19.

France Relance : la transformation du plus grand campus de Besançon pour 80 millions d’euros

La présidente de l’université de Franche-Comté Macha Woronoff, a reçu le 22 juillet dernier le recteur de l'académie de Besançon, Jean-François Chanet ainsi que la maire de Besançon, Anne Vignot, pour une visite et une projection des deux opérations labellisées France Relance dans le cadre du projet de réhabilitation du campus Bouloie - Temis.

La chambre d’agriculture de Bourgogne Franche-Comté demande l’abattage « systématique » du loup près d’un élevage

Suite à plusieurs attaques de loups sur des élevages de bétails, la chambre d'agriculture de Bourgogne Franche-Comté, dans un communiqué du 23 juillet, demande aux pouvoirs publics de prendre "toutes les mesures nécessaires" pour stopper le retour du loup et l'abattage "systématique" de cet animal dès les premiers signes de présence à proximité d'élevages.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.35
nuageux
le 27/07 à 3h00
Vent
1.3 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
100 %

Sondage