Tout savoir sur les Soldes avec l'UFC Que Choisir du Doubs

Publié le 27/01/2019 - 14:19
Mis à jour le 28/01/2019 - 07:56

Que sont exactement les soldes ? De quelles garanties bénéficient un produit soldé ? A quoi faut-il faire attention ? Jean-Pierre Courtejaire, de l’UFC Que Choisir du Doubs fait un point complet sur ces soldes, qui, pour rappel, durent jusqu’au mardi 19 février 2019.

 © D Poirier
© D Poirier

Qu’entend-on précisément par « Soldes » ?

JP Courtejaire  :

Selon une  loi du 18 juin 2014, sont considérées comme soldes « les ventes qui,

  • d’une part, sont accompagnées ou précédées, d’une publicité et annoncées comme  tendant, par une réduction de prix, à l’écoulement accéléré de marchandises en stock
  • et qui, d’autre part, ont lieu durant les périodes définies pour l’année civile…

Les soldes sont la seule période où le commerçant peut écouler son stock à perte qu’il ne peut reconstituer. Les magasins traditionnels et les cyber-commerçants sont soumis aux mêmes règles, à la différence près qu’en règle générale, avec le e-commerce, il est possible de bénéficier du droit de rétractation de 14 jours à compter de la réception de l’article.

Les produits annoncés comme soldés doivent avoir été payés et proposés à la vente depuis un mois avant le début des soldes.

Quelles sont donc les périodes de soldes ?

JP Courtejaire  :"Dans la réglementation française, les soldes saisonniers se limitent depuis 2015 à deux périodes de 6 semaines par an : janvier-février pour les soldes d’hiver et juillet-août pour les soldes d’été. Les dates de début et de fin sont fixées par décret. En dehors de ces 2 périodes, il est interdit de parler de « soldes ». Les soldes d’hiver ont débuté le mercredi 9 janvier et se terminent le mardi 19 février."

Peut-on dire qu’il y a des vrais soldes et des fausses promotions ?

JP Courtejaire  : "En effet, il appartient au consommateur d’être assez vigilant pour faire la distinction entre les deux. Avec les soldes reviennent aussi les fausses promotions. Sur les pages d’accueil des principaux sites marchands, on en trouve un certain nombre d’exemples figurant sur le site national UFC Que choisir.

La supercherie consiste souvent à augmenter la veille ou les jours précédant les soldes le prix de référence pour que le rabais affiché paraisse plus important. Il ne faut donc pas se limiter au rabais pratiqué pour considérer que c’est une super affaire ! Pour éviter les faux rabais, il est conseillé de pratiquer un repérage avant les soldes afin de vérifier que ce n’est pas fondé sur un prix de référence artificiellement gonflé. Sur Internet, le plus simple est de comparer les prix sur différents sites, en veillant aux éventuels frais accessoires (ex livraison).

À cet égard, la DGCCRF (Concurrence, consommation et répression des fraudes) vient de dénoncer certaines pratiques d’une vingtaine d’enseignes du e-commerce, ce qui a occasionné de lourdes sanctions.

Une procédure visant le leader français des ventes privées sur Internet est en cours, Vente privée.com est renvoyé devant le procureur de la République de Bobigny pour avoir trafiqué ses prix d’origine de façon à rendre plus attractifs les rabais affichés. La DGCCRF lui reproche "d’avoir donné à ses clients l’illusion de faire une bonne affaire en mettant en place différentes stratégies frauduleuses visant à construire un prix de référence fictif".

De quelles garanties bénéficie un produit soldé ?

En période de soldes, un commerçant traditionnel peut, dans le cadre d’un geste commercial, reprendre ou échanger un article qui ne convient pas à son client, mais il n’y est pas tenu. C’est souvent un argument commercial pour le commerçant qui est affiché en magasin. En revanche, il est tenu de le faire en cas de vice caché (ex défaut de fabrication) ou de défaut de conformité. Sur Internet, le consommateur bénéficie du droit de rétractation de 14 jours qui lui permet de renoncer à son achat sans pénalité et sans justifier sa décision.

En cas de problème ou de litige

En cas de problème, le consommateur peut se rendre à l’association locale UFC Que choisir du Doubs :

  • Besançon : 8 avenue de Montrapon
  • Tél. 03 81 81 23 46
  • Permanences tous litiges mardi (14h-18h) et jeudi (14h-17h)
  • Montbéliard : 52, rue de Beuse aux loups
  • Tél. 03 81 94 52 64
  • Permanences tous litiges lundi et jeudi (9h30-11h30) et mardi (14h-16h)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez BAUD

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Installation du premier Comité régional pour l’emploi : quel sera son rôle ?

Le jeudi 16 mai 2024, au Conseil régional, Franck Robine, préfet de la région Bourgogne-Franche-Comté et préfet de la Côte-d'Or et Marie-Guite Dufay, présidente du Conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté, ont installé le premier Comité régional pour l'emploi, une instance opérationnelle de la loi pour le plein emploi de décembre 2023.

Pizza à la part, un nouveau concept proposé place du 8 Septembre à Besançon

Vendredi 17 mai 2024 à partir de 11h30, Slice Pizza situé place du 8 Septembre à Besançon accueillera ses premiers clients. C’est une première : la vente de pizza à la part ! Un concept porté par deux jeunes entrepreneurs, Luc et Louis, qui ont souhaité s’installer dans la capitale franc-comtoise, après le succès qu’à rencontré leur première boutique à Dijon.

Le tourisme et le commerce bisontin au coeur du prochain conseil municipal de Besançon

Au coeur des sujets du prochain conseil municipal, le tourisme et l'activité commerciale de la Ville de Besançon seront abordés comme thème principaux ce jeudi 15 mai 2024. En conférence de presse, la Ville a dressé le bilan des derniers chiffres de la saison touristique et du commerce bisontin. 

Élections européennes : les candidats invités à débattre sur les questions agricoles dans une ferme du Jura

Dans le cadre des prochaines élections européennes qui auront lieu le 9 juin 2024, les Jeunes agriculteurs de la région Bourgogne-Franche-Comté et la FRSEA invitent les candidats à débattre de leur programme autour des questions agricoles au sein d’une exploitation située à Saint-Baraing. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 16.21
couvert
le 21/05 à 12h00
Vent
3.38 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
80 %