Treize réfugiés arrivés à Besançon : "Je choisis moi les nôtres avant les autres" déclare Sophie Montel (FN)

Publié le 21/10/2015 - 10:10
Mis à jour le 26/10/2015 - 16:15

Treize réfugiés irakiens et syriens sont arrivés à Besançon lundi 19 octobre 2015. Face à cette arrivée, Sophie Montel, députée européen et tête de liste Front national/Rassemblement bleu marine pour l'élection régionale en Bourgogne-Franche-Comté, dénonce l'attitude du maire "alors que 3,5 millions de Français sont mal logés et oubliés par le système UMPS". 

PUBLICITÉ

Selon la députée, le maire de Besançon Jean-Louis Fousseret « est généreux, et il veut que ça se sache. Aussi a-t-il convoqué la presse pour accueillir dans sa ville les premiers clandestins -gageons que ce ne seront pas les derniers-. Peu importe ce qu’en pensent les habitants, Jean-Louis Fousseret a pu repartir chez lui la conscience tranquille, avec le sentiment du devoir accompli, et peut-être a-t-il croisé sur son chemin l’un de ces 3,5 millions de français mal logés que le système UMPS a oublié. » 

S. Montel déclare dans un communiqué penser « tous les jours à mes compatriotes trop nombreux dans cette situation, et je condamne fermement cette politique de la préférence étrangère qui permet à quelques élus déconnectés de se donner bonne conscience au détriment du reste de nos nationaux ». 

« Je choisis moi de mettre les nôtres avant les autres »

La tête de liste Front national tient à rappeler « qu’en France, en juin 2015, il y avait 1.863.762 demandes de logement social non satisfaites dont 18.244 pour la seule Franche-Comté. Je choisis moi de mettre les nôtres avant les autres. Il n’est pas supportable pour ces familles françaises en attente d’un logement de se voir mises de côtés pour faire de la place à des immigrés clandestins tout juste arrivés illégalement sur notre sol. Car dès lors, que signifie encore la citoyenneté française si être clandestin, et donc enfreindre la loi, permet d’obtenir logement meublé, allocations en tout genre et remboursement de tous les frais médicaux ? Dans le même temps, les Français doivent eux se serrer la ceinture : ils voient leurs médicaments être déremboursés, leurs impôts augmenter, leur pouvoir d’achat se réduire comme peau de chagrin. C’est à eux que je m’adresse et c’est à leur service qu’élue présidente, je mettrai la région Bourgogne, Franche-Comté. » 

Sophie Montel indique que sa première décision de présidente de la future grand région Bourgogne Franche-Comté sera « de mettre fin aux subventions de 1 000€ par migrants versées par nos deux régions ; une telle subvention n’est ni juste, ni morale, ni pragmatique puisque cela constituait une vraie pompe aspirante à l’immigration. »

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Vote sous tension à l’Assemblée sur le Ceta

Après des débats musclés, l'Assemblée s'apprête à voter ce mardi 23 juillet vers 16h15 la ratification du controversé traité de libre-échange entre l'UE et le Canada (Ceta), "positif" pour l'économie française selon ses défenseurs, mais porteur de "risques" environnementaux et sanitaires d'après ses opposants.

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

Ceta: Hulot appelle les députés à avoir « le courage de dire non »

A la veille du vote à l'Assemblée nationale sur le traité de libre-échange UE-Canada (Ceta), Nicolas Hulot a exhorté lundi 22 juillet 2019  les parlementaires à voter contre cet accord qui risque à ses yeux d'ouvrir la porte à des substances dangereuses via un abaissement des normes sanitaires.

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

Municipale 2020 à Besançon : le candidat Jean-Philippe Allenbach dévoile ses premières propositions

"Liste Utinam" • Le régionaliste a tenu une conférence de presse jeudi 18 juillet 2019 afin de faire connaître sa candidature officielle pour l'élection municipale de mars 2020à Besançon. Jean-Philippe Allenbach dit avoir déjà au moins une vingtaine de noms sur sa liste et dévoile les propositions que les autres candidats " ne pourront pas lui prendre". 

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.7
peu nuageux
le 24/07 à 6h00
Vent
0.72 m/s
Pression
1016.58 hPa
Humidité
71 %

Sondage