Alerte Témoin

Trois mois de prison ferme pour un homme amoureux d'une collégienne

Publié le 13/02/2014 - 17:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:13

Un homme de 43 ans a été condamné jeudi à Vesoul à trois mois de prison ferme pour avoir eu des relations sexuelles consenties avec une collégienne de 14 ans rencontrée sur internet, et dont il affirme être amoureux. Originaire de Lunéville, il se rendait régulièrement en Haute-Saône pour voir la jeune fille à la sortie de son établissement.

smartphone.jpg
©Phil Campbell Flickr

Le tribunal correctionnel de Vesoul l'a condamné à douze mois de prison, dont neuf mois avec sursis et mise à l'épreuve, pour "atteintes sexuelles sur mineur de 15 ans" et "corruption de mineur de 15 ans". Cette peine est plus sévère que celle réclamée par le parquet, qui avait requis 12 mois de prison, dont 11 mois avec sursis. 

Il se rendait régulièrement en Haute-Saône

L'homme et l'adolescente s'étaient rencontrés en octobre sur internet et ont entretenu une relation consentie qui s'est interrompue en janvier, lorsque le quadragénaire a été interpellé et placé en garde à vue après avoir emmené la jeune fille chez lui. 

Menuisier au chômage, le prévenu vivait dans un camping-car à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) et se rendait régulièrement en Haute-Saône pour voir la jeune fille à la sortie du collège. Lors de l'audience, il a déclaré qu'il était amoureux de la mineure et a reconnu qu'ils avaient eu des relations sexuelles. 

Une ado "psychologiquement fragile"

L'adolescente, décrite par les experts comme "psychologiquement fragile", "se met en danger en faisant des rencontres avec des hommes plus âgés", avait expliqué en janvier le parquet. A la suite de son escapade à Lunéville, elle avait été retrouvée en bonne santé par les gendarmes. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 14.56
légère pluie
le 04/06 à 3h00
Vent
4.33 m/s
Pression
1000 hPa
Humidité
98 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune