Trois mois de prison ferme pour un homme amoureux d'une collégienne

Publié le 13/02/2014 - 17:30
Mis à jour le 15/04/2019 - 11:13

Un homme de 43 ans a été condamné jeudi à Vesoul à trois mois de prison ferme pour avoir eu des relations sexuelles consenties avec une collégienne de 14 ans rencontrée sur internet, et dont il affirme être amoureux. Originaire de Lunéville, il se rendait régulièrement en Haute-Saône pour voir la jeune fille à la sortie de son établissement.

smartphone.jpg
©Phil Campbell Flickr
PUBLICITÉ

Le tribunal correctionnel de Vesoul l’a condamné à douze mois de prison, dont neuf mois avec sursis et mise à l’épreuve, pour « atteintes sexuelles sur mineur de 15 ans » et « corruption de mineur de 15 ans« . Cette peine est plus sévère que celle réclamée par le parquet, qui avait requis 12 mois de prison, dont 11 mois avec sursis. 

Il se rendait régulièrement en Haute-Saône

L’homme et l’adolescente s’étaient rencontrés en octobre sur internet et ont entretenu une relation consentie qui s’est interrompue en janvier, lorsque le quadragénaire a été interpellé et placé en garde à vue après avoir emmené la jeune fille chez lui. 

Menuisier au chômage, le prévenu vivait dans un camping-car à Lunéville (Meurthe-et-Moselle) et se rendait régulièrement en Haute-Saône pour voir la jeune fille à la sortie du collège. Lors de l’audience, il a déclaré qu’il était amoureux de la mineure et a reconnu qu’ils avaient eu des relations sexuelles. 

Une ado « psychologiquement fragile »

L’adolescente, décrite par les experts comme « psychologiquement fragile », « se met en danger en faisant des rencontres avec des hommes plus âgés », avait expliqué en janvier le parquet. A la suite de son escapade à Lunéville, elle avait été retrouvée en bonne santé par les gendarmes. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 25.04
couvert
le 22/07 à 18h00
Vent
2.48 m/s
Pression
1022.12 hPa
Humidité
62 %

Sondage