Alerte Témoin

Un avocat de Saône-et-Loire revendique son droit à l'humour

Publié le 24/09/2015 - 14:16
Mis à jour le 24/09/2015 - 18:38

Son conseil de l'ordre l'a invité à cesser de tweeter car il ne serait pas respectueux des principes de courtoisie et de respect de la profession. L'avocat bourguignon, qui twittait sous le pseudonyme d'Herminator71, s'y est finalement résigné.

Capturedcran2013121816.50.03.png
©Alexane Alfaro

Soutenu par d’autres confrères

Il a donc mis fin à son activité sur les réseaux sociaux, tout en revendiquant "le droit à l'humour". Dans un procès-verbal du conseil de l'ordre de Mâcon validé vendredi dernier, le barreau estimait que "les twetts (sic), blogs et autres distractions infantiles de Me X ne sont pas respectueux des principes de la profession: courtoisie et respect". "Le Bâtonnier le convoquera pour lui faire part de la nécessité de mettre fin, sans délai, à ses pratiques", poursuit le texte.

L'avocat visé s'est dit "extrêmement choqué". Malgré plusieurs tentatives, le bâtonnier n'a pas pu être joint par l'AFP. "Je ne sais pas quels sont les tweets qu'on me reproche et qui a porté plainte contre moi", a déclaré l'avocat à l'AFP, assurant que ses messages sur Twitter et sur son blog ne sont "pas diffamants et pas insultants". "Je tweete léger: des réflexions humoristiques entendues au tribunal ou sur des émissions de télévision", a-t-il ajouté, affirmant "revendiquer le droit à l'humour".

L'avocat a annoncé son intention de cesser de tweeter, estimant que le barreau l'a "eu à l'usure". "Il y a deux ans, on m'a demandé de tweeter sous pseudo, de changer de compte, de verrouiller mes tweets et on m'avait déjà reproché de me moquer des policiers car je disais qu'il y avait des fautes d'orthographe dans les PV", a-t-il raconté. Sur Twitter, des internautes, dont des avocats comme les parisiens Me Thibault de Montbrial ou Me Eric Morain, ont apporté leur soutien à leur confrère bourguignon.

(Source : AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Affaire Narumi : le parquet chilien demande de durcir le contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda

Le parquet chilien demande désormais un durcissement des mesures du contrôle judiciaire de Nicolas Zepeda, soupçonné d'avoir assassiné son ex-petite amie japonaise en décembre  2016 sur le campus de la Bouloie à Besançon, et dont l'extradition vers la France a été définitivement autorisée.  La France a deux mois pour aller chercher le suspect. Le procureur de Besançon a précisé être "dans l'attente de la reprise de vols directs entre Santiago du Chili et Paris."

Trois ans d’inéligibilité requis à l’encontre de Ian Boucard, le député LR du Territoire-de-Belfort

Trois ans d'inéligibilité ont été requis mercredi à l'encontre du député LR du Territoire-de-Belfort, Ian Boucard, jugé à Besançon pour "manoeuvre frauduleuse" après la diffusion de faux tracts dans le cadre de la campagne législative de 2017. Le tribunal correctionnel de Besançon rendra sa décision le 12 juin.

Un médecin du Jura meurt du Covid-19 : son épouse porte plainte

Médecin urgentiste à l'hôpital de Lons-le-Saunier, Éric Loupiac, 60 ans, est décédé le 23 avril 2020 du  Covid-19 après plus d'un mois passé en réanimation à Marseille. Il était alors le 10e médecin à mourir du Coronavirus en France.  Son épouse, Claire Loupiac a décidé de porter plainte contre l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté, contre le ministre de la santé Olivier Véran, sa prédecesseure Agnes Buzin et contre la direction de l'hôpital jurassien.
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.52
ciel dégagé
le 31/05 à 12h00
Vent
5.48 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
37 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune