Un jeune homme dépose une requête contre la Citadelle pour pouvoir y marcher pieds nus…

Publié le 22/03/2016 - 09:22
Mis à jour le 16/04/2019 - 17:19

En septembre 2014, un jeune homme s’est présenté au guichet de la Citadelle de Besançon pieds nus. Il lui a été demandé de mettre des chaussures mais il a refusé. L’entrée lui a été refusée. Il a alors saisi le Tribunal administratif de Besançon pour y saisir une requête tendant à l’annulation des dispositions du règlement intérieur qui interdisent de marcher pieds nus dans l’ensemble du site…

Insolite !

"On a pas souvent rencontré des visiteurs pieds nus" plaisante Laurence Morogas, directrice de la Citadelle patrimoine mondial. Plus sérieusement, "il est dangereux de marcher pieds nus sur le site à cause des irrégularités du sol et bien sûr des roches qui peuvent blesser, couper les visiteurs" explique la directrice. 

Lors de l’audience du 24 mars 2016, le Tribunal administratif de Besançon est saisi d’une requête tendant à l’annulation des dispositions du règlement intérieur de La Citadelle de Besançon qui interdisent de marcher pieds nus dans l’ensemble du site. Le requérant invoque un certain nombre de libertés individuelles, dont l’exercice serait entravé par les dispositions ainsi attaquées. 

"La justice va rendre sa décision. La Ville et la Citadelle la respecteront" indique Laurence Morogas.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Tag de “L’Origine du monde” de Gustave Courbet : l’organisatrice de l’action mise en examen…

La performeuse franco-luxembourgeoise Deborah de Robertis, qui avait revendiqué être à l’origine d’une action début mai au Centre Pompidou-Metz où cinq œuvres, dont le tableau "L’origine du monde" de Courbet, ont été taguées et une autre dérobée, a été mise en examen, a-t-on appris lundi 3 juin 2024 auprès du parquet de Metz.

Éclatements de pneus Goodyear : de nombreuses données informatiques saisies lors des perquisitions

"De nombreuses données informatiques" ont été saisies lors de perquisitions menées chez le géant américain du pneumatique Goodyear, "qui vont pouvoir être exploitées par les enquêteurs", a déclaré jeudi 16 mai 2024 le procureur de la République de Besançon, après l'éclatement de pneus de camions à l'origine d'accidents mortels.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 18.55
légère pluie
le 20/06 à 6h00
Vent
0.92 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
94 %