Un nouveau président pour le tribunal judiciaire de Besançon

Publié le 05/10/2021 - 14:30
Mis à jour le 07/10/2021 - 15:54

Alain Troilo a été nommée président du tribunal judiciaire. Il succède à Yolande Rognard qui a été nommée présidente d conseil d'administration du groupement d'intérêt public pour la reconstitution des titres de propriété en Corse.

Quel est le rôle d'un président du tribunal judiciaire ?

Le président du tribunal joue un rôle important dans l'organisation du fonctionnement du tribunal, qui repose en partie sur ses décisions. Il est en quelque sorte le "manager" du tribunal. Il est un magistrat du siège assurant la direction (en collaboration avec le procureur de la Répubique) et la gestion administrative du tribunal et disposant de fonctions juridictionnelles propres en matière de requêtes ou de référés. Il désigne également le magistrat qui préside l'audience (exemple : président de l'audience correctionnelle).

"Notre justice traverse une crise majeure"

Dans son discours de présentation, Alain Troilo a déclaré que "c'est avec un grand plaisir que je prends mes fonctions" avant de poursuivre : "notre justice traverse une crise majeure (…) notre justice qui est indispensable au fonctionnement de la démocratie et au respect des droits de l'Homme. Les récentes réformes et celles à venir nous incitent à relever des défis considérables en terme d'efficacité et de simplification des procédures, de sévérité et de qualité de la justice rendue. A cet égard, il est nécessaire de les moyens accompagnent les ambitions du législateur et les attentes légitimes de nos concitoyens si l'on veut restaurer cette confiance."

Alain Troilo, président du tribunal judiciaire à Besançon © Alexane Alfaro

Deux nouveaux juges

Lors de cette séance d'installation, deux nouveaux juges ont été présentés : Louise Barba, juge de l'application des peines au tribunal de Besançon et Thibaut Gourhand, juge affecté à la chambre de proximité de Pontarlier. (Voir diaporama ci-dessus)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Sondages de l’Elysée : prison ferme requise contre Claude Guéant

Au procès des sondages de l'Elysée, l'accusation a requis mardi un an de prison dont six mois ferme contre l'ancien secrétaire général de la présidence (et ancien préfet du Doubs de 1998 à 2000), ainsi que des peines allant de l'amende à un an ferme pour quatre autres anciens proches de Nicolas Sarkozy.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.08
légères chutes de neige
le 28/11 à 21h00
Vent
1.75 m/s
Pression
1002 hPa
Humidité
99 %

Sondage