Une école fermée après une vague de démangeaisons

Publié le 24/03/2018 - 09:59
Mis à jour le 24/03/2018 - 09:56

L'école de Romenay, commune de 1.600 habitants en Saône-et-Loire, est restée fermée ce vendredi 23 mars 2018, après une vague de démangeaisons qui a touché jeudi une cinquantaine des 142 écoliers et dont les causes restent pour l'heure inconnues, a-t-on appris auprès du rectorat et du maire.

PUBLICITÉ

« Ça a débuté dans une classe, des enfants se plaignaient de démangeaisons sur les bras et sur les jambes. Puis tous les quarts d’heure, de nouveaux enfants se sont plaints », a décrit à l’AFP le maire de la commune Didier Gerolt, confirmant une information du Journal de Saône-et-Loire.

Les symptômes sont « heureusement bénins: des rougeurs et des démangeaisons, la même sensation qu’une piqure d’orties », mais les causes demeurent inconnues, selon l’élu.

« Cela pourrait être une particule dans l’air, mais ça pourrait être aussi des chenilles processionnaires ou du poil à gratter. » »Nous avons décidé de fermer l’école vendredi, c’est le principe de précaution », a ajouté le maire. Une entreprise doit être mandatée pour déterminer les causes des démangeaisons et proposer un traitement. En fonction des produits qui seront préconisés, l’école pourrait rester fermée jusqu’à jeudi.

L’hypothèse d’une intoxication alimentaire écartée

« Des investigations sont en cours », conduites en particulier par l’Agence régionale de santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté et la médecine scolaire « en lien avec la mairie », a indiqué de son côté une porte-parole de l’ARS.

« A ce stade, plusieurs pistes sont envisagées mais aucune n’est privilégiée
: mode de chauffage, produits d’entretien, travaux récents, présence de
chenilles processionnaires… »,
a-t-elle ajouté, précisant que « l’hypothèse
d’une intoxication alimentaire collective a cependant été écartée ».(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Projet de loi santé : Martial Bourquin dépose des amendements pour lutter contre les déserts médicaux

Dans le cadre du projet de loi Organisation du système de santé e, débat actuellement au Sénat, le PS Martial Bourquin a déposé des amendements visant à lutter contre les déserts médicaux et propose le conventionnement sélectif  ou "territorialisé" des médecins libéraux.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 20.25
partiellement nuageux
le 16/06 à 12h00
Vent
1.96 m/s
Pression
1022.19 hPa
Humidité
58 %

Sondage