Une fréquentation hôtelière en légère baisse en Bourgogne-Franche-Comté : -0,7 % en 2018

Publié le 28/02/2019 - 11:22
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:12

Tourisme • Selon la note de conjoncture hôtelière de l’Insee, la fréquentation dans les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté s’est légèrement contractée, notamment au quatrième trimestre 2018 comparé à la même période de l’année précédente. Sur la dernière période de l’an passé, le nombre de nuitées étrangères, représentant le quart des nuitées, augmente de 2,1 % alors que le nombre de nuitées de la clientèle françaises régresse dans les mêmes proportions.

Sur 2018, la fréquentation hôtelière régionale est en repli de 0,7 %, malgré une forte hausse de la fréquentation étrangère. Elle reste la 2e meilleure année du dernier quinquennat, conséquence d’un très bon premier trimestre.

Zoom sur la fréquentation hôtelière du quatrième trimestre 2018

La fréquentation dans les hôtels de Bourgogne-Franche-Comté diminue de 1,1 % au quatrième trimestre 2018 par rapport au même trimestre de 2017, "mais conserve un niveau élevé" notre l'Insee dans son rapport. En légère hausse, le taux d’occupation des hôtels, toutes catégories confondues, s’établit à 50,3 % Il croît de 3,1 points dans l’hôtellerie non classée et de 0,5 point dans l’hôtellerie classée.  L'augmentation atteint 2,1 points dans l'hôtellerie haut de gamme.

La hausse du nombre de nuitées étrangères ne suffit pas à compenser la baisse des nuitées françaises. En France métropolitaine, le nombre de nuitées croît dans neuf régions sur treize. La hausse atteint 1,5 % sur l’ensemble du territoire. Après la Corse, la Bourgogne-Franche-Comté est la région qui enregistre la plus forte baisse.

En glissement annuel, la fréquentation étrangère augmente chaque mois du quatrième trimestre. À l’opposé, la fréquentation française est en retrait. Si le nombre de nuitées totales augmente de 0,6% en octobre, il décroît respectivement de 1,3 % et de 3,3 % au cours des mois de novembre et décembre.

Fréquentation par pays de résidence (4T 2018) © insee BFC ©
Fréquentation par pays de résidence (4T 2018) © insee BFC

Lors du dernier trimestre 2018, le nombre de nuitées françaises recule de 2,1 % alors que le nombre de nuitées étrangères progresse dans les mêmes proportions. Parmi les principales clientèles étrangères, les Chinois ont le plus séjourné dans les hôtels de la région, mais leurs nuitées régressent de 5,8 % Le nombre de nuitées des Belges diminue de 2,4 %. À l’opposé, le nombre de nuitées des touristes allemands bondit de 10,9 % et celui des touristes américains de 30,6 %. La fréquentation de ces deux pays est à son plus haut niveau des cinq dernières années. La fréquentation britannique augmente de 6,1 % mais reste à un niveau faible.

La fréquentation fléchit dans six départements sur huit

Fréquentation par département (4T 2018) © insee BFC ©
Fréquentation par département (4T 2018) © insee BFC

Dans la Nièvre et le Jura, la fréquentation diminue. Dans le Doubs, la Haute-Saône et le Territoire de Belfort, la forte hausse de la clientèle étrangère n’efface pas le retrait de la clientèle française. Dans l'Yonne, la fréquentation est grevée par le repli de la clientèle étrangère.

À l'inverse, en Côte-d’Or, la forte hausse des nuitées étrangères fait plus que compenser le repli des nuitées françaises. Enfin, en Saône-et-Loire, la progression française permet de gommer le fort recul de la clientèle étrangère.

(avec note de Florent Ovieve, Insee Bourgogne-Franche-Comté)

Publié le 28 fevrier 2019 à 11h22 par Damien Poirier • Membre
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

De nouveaux aménagements de la circulation dans le cadran nord-est bisontin

Ces derniers mois, de nombreux riverains et collectifs de riverains ont témoigné des effets positifs ou négatifs du plan de circulation mis en place à titre expérimental à l’automne 2023 dans les quartiers de la Combe Saragosse et du Point du Jour à Besançon. La Ville indique avoir eu des rencontres "particulièrement constructives et riches en propositions" à la suite de quoi, de nouveaux aménagements ont été pensés, a-ton appris le 23 mai 2024.

La Bourgogne-Franche-Comté représentée au plus grand salon européen des nouvelles technologies…

L'intelligence artificielle (IA) règne en maître sur VivaTech, le plus grand salon européen sur les nouvelles technologies, qui s'ouvre mercredi 22 mai 2024 à Paris avec des têtes d'affiche internationales du secteur. La Bourgogne-Franche-Comté est présente avec un pavillon régional dédié…

Quoi de neuf pour le printemps et l’été 2024 chez Baud ?

QUOI DE NEUF ? • Le printemps est déjà bien entamé et l’été se profile à l’horizon. Fête des mères, fête des pères, jeux olympiques, évènements personnels… la maison BAUD vous propose des desserts et créations adaptés à tout évènement de l’année, de même que nous ajustons notre offre en fonction des saisons. C’est le moment des communions, le début de la saison des mariages, bientôt des envies de glaces lorsque la température va augmenter…

Pour ses 50 ans, mignotgraphie ouvre ses portes le 24 mai 2024 !

PUBLI-INFO • Aujourd’hui, Mignotgraphie® compte une quarantaine de salariés et réalise des impressions à destination de toute la France, mais tout a commencé dans la boucle en 1974 de l’association de deux frères photographes, Yves et Alain Mignot. Récemment diplômés d’une école de photographie, fils d’un photographe installé à Pontarlier, ils décident de se lancer dans l’aventure photographique.

Effondrement rue de Vesoul : Laurent Croizier demande la mise en place “d’un mécanisme d’aide financière pour les commerces en difficultés”

Suite à l’effondrement de la chaussée survenu le 25 février dernier rue de Vesoul à Besançon, le député du Doubs alerte ce mois de mai 2024 sur l’avenir des commerces. A ce titre, il demande qu’une aide soit mise en place…

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 15.63
ciel dégagé
le 25/05 à 9h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
66 %