Une seconde vie pour les cabines téléphoniques ?

Publié le 04/05/2014 - 15:53
Mis à jour le 04/05/2014 - 15:53

C'est la question que pas mal de monde se pose ces dernières années tandis que 75% des terriens possèdent un téléphone portable (selon une étude de la banque mondiale) : que faire des cabines téléphoniques qui sont de moins en moins utilisées ? Le maire de New-York, Bill de Blasio, a une idée qui pourrait par la suite être reprise en France et pourquoi pas à Besançon...

capture_decran_2014-05-04_a_15.46.10.png
Cabine téléphonique, place de la Révolution à Besançon ©Alexane
PUBLICITÉ

Selon une information provenant du site d'information slate.com, Bill de Blasio, le maire de New-York, compte donner une seconde vie aux 9 903 cabines téléphoniques encore en fonctionnement dans les rues de la ville. En effet, il aurait l'intention de créer un réseau de wi-fi gratuit public.

La ville de New-York a lancé un appel d'offre pour démarrer le projet. 

Qui paierait ? Le contribuable ? Non !

Selon le New York Times, 84% de la publicité déposée dans les cabines téléphoniques sont proviennent de trois grands groupes : Van Wagner Kiosk Advertising, Titan Outdoor Communications et Telebeam Telecommunications Corp. Tous renouvelleront leur contrat en 2014. "C'est le moment de renégocier pour que la publicité finance la création et la maintenance des 10.000 bornes wi-fi que Bill de Blasio veut implanter" indique slate.com.

Si New York met en oeuvre ce plan,  la ville possèdera le plus grand réseau de wi-fi gratuit des Etats-Unis. 

L'idée pourrait-elle arriver jusqu'à Besançon ?

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Nièvre: les autorités de santé espèrent un repreneur pour une clinique menacée de fermeture

L'Agence régionale de Santé (ARS) de Bourgogne-Franche-Comté, après avoir suspendu mercredi l'activité de chirurgie d'une clinique de la Nièvre pour "manquements" à la sécurité, a annoncé ce vendredi chercher une solution de reprise de l'établissement, que le propriétaire veut désormais fermer

Le député européen et conseiller départemental Christophe Grudler obtient 600 000 euros de l’État pour le Grand Belfort

Depuis 2016 le fonds de péréquation des ressources intercommunales et communales (FPIC) comprend une garantie de sortie dégressive pour les territoires qui cessent d’être éligibles. Ce dispositif arrive à échéance l’année prochaine et conduira 175 territoires bénéficiaires d’une garantie de sortie en 2019 à ne plus rien percevoir en 2020. "C’est la situation dans laquelle aurait dû se retrouver la Communauté d’Agglomération du Grand Belfort pour l’année à venir" constate Christophe Grudler, député européen et conseiller départemental du Territoire de Belfort.

L’hiver approche, et c’est toujours le bon moment pour acheter son vélo chez Proxy-Cycle !

PUBLI-INFO • La période hivernale est en effet une belle occasion de parcourir les magasins et de chercher son futur moyen de transport, de se faire plaisir pour noël ou bien encore de chercher la bonne affaire. Le fabricant et vendeur de vélos électriques bisontin Proxy-Cycle propose des promotions ainsi que des nouveautés toujours plus pratiques et tendance dès maintenant ! Rendez-vous dans les magasins Proxy Cycle en Franche-Comté…

Étude sur l'état de la pauvreté : qui sont les plus impactés en Franche-Comté ?

Depuis 20 ans, le Secours catholique mène une étude statistique annuelle sur l'état de la pauvreté en France. Ce 7 novembre 2019, l'organisation met en lumière la situation de précarité des migrants, des femmes seules et des enfants… Nous avons rencontré Antoine Aumonier, délégué de Franche-Comté au secours catholique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.43
légères chutes de neige
le 18/11 à 6h00
Vent
2.7 m/s
Pression
1012 hPa
Humidité
99 %

Sondage