Union Européenne : la gestion de la crise a nourri les tensions politiques (Moscovici)

Publié le 03/10/2018 - 15:53
Mis à jour le 03/10/2018 - 15:53

Le commissaire européen Pierre Moscovici a reconnu mercredi que les tensions politiques actuelles en Europe étaient "le résultat direct" de la gestion de la crise par l'UE et ses Etats membres, se livrant à un mea culpa dix ans après Lehmen Brothers.

"Les tensions politiques que connaît l'Europe sont à mon avis le résultat direct de la manière dont l'Union européenne et les Etats membres ont géré la crise économique", a reconnu M. Moscovici lors d'un forum au siège de l'OCDE à Paris.

Le commissaire aux Affaires économiques a admis deux "erreurs fondamentales": avoir "privilégié (...) l'efficacité de la décision économique à la représentativité de la décision démocratique" et celle "de ne pas avoir su protéger les citoyens (...) les plus vulnérables".

Moscovici, qui ne "veut blâmer personne", a rappelé qu'en tant qu'ancien ministre français des Finances (2012-2014) puis commissaire aux Affaires économiques, il a lui-même "activement contribué au renforcement de la gouvernance économique européenne".

Mais dix ans après la faillite de Lehman Brothers qui a déclenché une crise financière mondiale, "les décisions ont donné le sentiment d'être prises par des experts et des technocrates plutôt que par des hommes politiques responsables", a-t-il regretté.

Avant le commissaire européen, Angel Gurria, le secrétaire général de l'Organisation pour le développement et la coopération en Europe (OCDE), avait déjà fait il y a un mois son mea culpa. Tirant les leçons de la crise, M. Gurria avait admis que "la pensée dominante économique et les modèles sur lesquels elle était basée ne reflétaient ni la réalité économique ni la vie des gens".

"C'est pour cette raison que nous n'avons rien vu venir. Nous nous étions trompés et nous devons l'avouer", a affirmé le secrétaire général. Dans un entretien à l'AFP accordé début septembre à l'occasion des dix ans de la faillite de Lehman Brothers, l'ex-directeur du FMI, Dominique Strauss-Kahn (2007-2011), avait également estimé que la montée du populisme était un "produit direct de la crise", dont la gestion a favorisé les inégalités.

(AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Une nouvelle offre régionale de formation pour les personnes éloignées de l’emploi

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté chargée de la formation professionnelle, a réuni mardi 19 janvier 2021 l’ensemble des partenaires de la formation pour lancer officiellement la nouvelle offre régionale de formation destinée aux personnes très éloignées de l’emploi : le Dispositif Amont de la Qualification (DAQ) 2.0.

L’entreprise Sophysa prévoit un nouveau bâtiment de 5.700 m2 d’ici 2022 à Temis

Spécialisée en valves neurologiques et en systèmes de monitoring de la pression intracrânienne, l'entreprise est installée depuis 2007 sur le site de Temis à Besançon. Cette dernière a prévu de s'agrandir avec la construction d'un second bâtiment de 5.700 m2, apprend-on ce mois de janvier 2021. Objectif ? "Tripler la capacité de production", selon Philippe Nègre, dirigeant de Sophysa.

Plus de 4 % d’inflation en 2021 des complémentaires santé : l’UFC Que choisir demande au gouvernement d’agir

Alors que ce début d’année est marqué par le déploiement du 100 % santé aux audioprothèses, l’UFC-Que Choisir dénonce dans un communiqué du 21 janvier 2021 une nouvelle forte hausse des tarifs des complémentaires santé en 2021, "difficile à justifier alors que la crise sanitaire leur a paradoxalement été favorable". Pour permettre aux consommateurs de tirer pleinement profit de la résiliation à tout moment, l’association demande au gouvernement d’agir "pour améliorer la comparabilité des offres, toujours défaillante."

Appel à projets : recyclage du foncier des friches en Bourgogne Franche-Comté

Avec un fonds friche doté de 300M€, le Plan de relance donne l’opportunité d’accompagner les territoires sur le recyclage foncier des espaces artificialisés. 7,4 M€ sont mobilisables en Bourgogne Franche-Comté, sur les deux années à venir, et donneront lieu à deux éditions d’appel à projets. Les dossiers de demande de subventions sont à déposer au plus tard le lundi 15 mars 2021 minuit.

Conjoncture du mois de décembre 2020 : « des prévisions prudentes »

La Banque de France vient d'éditer une note de conjoncture (enquête auprès des dirigeants d'entreprises sur leur niveau d’activité) pour le mois de décembre 2020. La production industrielle progresse en fin d'année. Les carnets s’étoffent mais demeurent insuffisants. Une baisse est attendue. Les services enregistrent une faible hausse d’activité, à l’exception de la restauration, lourdement affectée par le reconfinement. Les prévisions sont prudentes.

 
Web Tv 90
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 0.85
ciel dégagé
le 24/01 à 12h00
Vent
3 m/s
Pression
1006 hPa
Humidité
89 %

Sondage