Université de Franche-Comté : une soixantaine de personnes rassemblée pour demander la libération des interpellés

Publié le 14/02/2017 - 19:50
Mis à jour le 15/02/2017 - 09:29

Une soixantaine d’étudiants, enseignants, membres de syndicats s’est rassemblée ce mardi 14 février 2017 vers 18 heures devant le commissariat de police de Besançon. Ils demandent la libération des 18 personnes placées en garde à vue pour « séquestration » suite au blocage du conseil d’administration de l’Université de Franche-Comté

 ©
©

Pour Michel du syndicat SUD, "nous exigeons la libération des étudiants qui ont été embarqués au commissariat cet après-midi". Selon lui, l'intervention des étudiants au conseil d'administration de l'Université de Franche-Comté était "pacifique" et souhaite rappeler que "l'université est un lieu public donc ils avaient le droit d'être là". Il explique qu’"ils ne se sentent pas représentés par le conseil d'administration et ils ont  bien raison". Et de conclure qu’"ils ont fait ce que des générations et des générations d'étudiants ont fait avant eux, c'est-à-dire une action totalement pacifique et revendicatrice"

"On a un président qui perd ses nerfs" 

"L"intervention était disproportionnée par rapport aux faits : qu'on ait envoyé la police en nombre en tenue anti-émeute pour juste un envahissement du conseil d'administration de province et pour 15 étudiants qui pèsent 50 kg, franchement… On les accuse de séquestration alors que c'est l'administration elle-même qui a fermé la porte pour qu'ils n'entrent pas… On a un président qui perd ses nerfs", indique Christian, représentant du syndicat FSU.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

blocage université février 2017

« 14 février 2017, on n’oublie pas » : les mots marqués au sol par les étudiants devant le tribunal de Besançon

Une soixantaine d’étudiants s’est retrouvée ce 8 mars 2018 à 9h00 devant le Tribunal de Grande Instance de Besançon pour attendre la sortie des étudiants convoqués suite à l’interruption du conseil d’administration de l’université Franche-Comté le 14 février 2017. Ils protestaient contre la sélection en master. Les forces de l’ordre étaient intervenues et avaient expulsé les étudiants. Certains avaient été placés en garde à vue.

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté en 2017 : les 19 étudiants réfutent l’ensemble des chefs d’accusation

Le 14 février 2017, 19 étudiants avaient perturbé le conseil d’administration du l’Université de Franche-Comté qui se déroulait au siège à Besançon. La police était intervenue avec force pour les expulser. Plusieurs étudiants avaient été placés en garde à vue. Un an plus tard, dans un communiqué du 6 mars 2018, les jeunes réfutent l’ensemble des chefs d’accusation portés contre eux et organisent un rassemblement jeudi 8 mars.

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté : « une épée de Damoclès plane au-dessus des étudiants »

L’intersyndicale universitaire CGT-FO-FSU-SUD ainsi que l’AMEB et l’UNEF ont reçu Jacques Bahi, président de l’Université de Franche-Comté ce mercredi 5 avril 201. Objectif : connaître les éventuelles poursuites judiciaires, mais aussi devant les instances disciplinaires de l’université envers les personnes qui ont été gardées à vue suite au blocage du conseil d’administration de l’Université survenu le 14 février dernier. 

CA de l’Université de Franche-Comté : une volonté de « renouer le dialogue » semble se dessiner…

Un nouveau conseil d’administration de l’Université de Franche-Comté s’est déroulé lundi 27 février 2017 au Rectorat à Besançon, suite au blocage du dernier conseil le 14 février dernier. Les représentants syndicaux ont exprimé leurs revendications à travers un discours lu au président de l’université Jacques Bahi. 

Blocages du CA de l’Université de Franche-Comté : « On est envahi violemment, ils sont tre?s nerveux »

Si l’intersyndicale dénonce des « violences policières » et une « ambiance calme » le 14 février 2017 au siège de l’Université de Franche-Comté lors du CA sur l’accès aux masters, l’université parle d’« événements graves » et de violences de la part des 19 étudiants qui sont intervenus…

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté : « J’ai trouvé l’interpellation choquante »

Suite au blocage du conseil d’administration au siège de l’Université de Franche-Comté à Besançon mardi 14 février 2017, de nombreuses accusations ont été diffusées tout azimut. Un témoignage démonte les « violences physiques » qui auraient été faites en vers les membres du CA. Les syndicats organisent un rassemblement pacifique lors du prochain CA le 27 février au Rectorat à Besançon

Education

Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule : deux nouveaux BTS en apprentissage pour la rentrée 2022 !

PUBLI-INFO • Dès la rentrée scolaire prochaine, le Groupe scolaire Ste Famille | Ste Ursule à Besançon ouvre deux nouveaux BTS en apprentissage : un BTS Commerce international et un BTS Tourisme. Les inscriptions sont ouvertes jusqu’au 31 août. Découvrez les forces, les débouchés et les conditions de formation lors d'un après-midi Portes ouvertes mercredi 29 juin !

Concours « Je filme le métier qui me plait » : huit lauréats en Bourgogne Franche-Comté

Océane Charret-Godard, vice-présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, en charge des lycées, de l’offre de formation, de l’apprentissage et de l’orientation, a présidé la cérémonie de remise des prix régionaux du concours "Je filme le métier qui me plait", mercredi 8 juin 2022 au cinéma Mégarama d’École-Valentin. 49 films ont été présentés, huit lauréats régionaux ont été récompensés.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.85
nuageux
le 29/06 à 12h00
Vent
2.53 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
19 %

Sondage