Blocage du CA de l'Université de Franche-Comté : "J’ai trouvé l’interpellation choquante"

Publié le 20/02/2017 - 16:51
Mis à jour le 23/02/2017 - 15:25

Suite au blocage du conseil d'administration au siège de l'Université de Franche-Comté à Besançon mardi 14 février 2017, de nombreuses accusations ont été diffusées tout azimut. Un témoignage démonte les "violences physiques" qui auraient été faites en vers les membres du CA. Les syndicats organisent un rassemblement pacifique lors du prochain CA le 27 février au Rectorat à Besançon

capture_decran_2017-02-20_a_16.51.25.png
Une photo prise pendant le blocage du CA de l'Université de Franche-Comté le 14 février 2017 ©Intersyndicale
PUBLICITÉ

L’intersyndicale de l’UFC (FERC Sup CGT, SNPREES FO, SUD Éducation, SNASUB FSU, SNESUP FSU, AMEB Solidaires Étudiant.e.s, UNEF) exprime sa « stupe?faction » quant au communique? de la CPU (confe?rence des pre?sidents d’universite?) du 17 fe?vrier 2017 dans laquelle elle affirme « son soutien plein et entier au President de l’université de Franche-Comté, Jacques BAHI ainsi aux membres du conseil d’administration de son établissement. » Et d’ajouter que « Le conseil d’administration de l’université à en effet été brutalement envahi par des individus masqués » et « condamne fermement les manifestations de « violences physiques ».

Les syndicats qualifient cette déclaration de »surréaliste ». 

« J’ai trouvé l’interpellation choquante » 

Pour prouver que l’ambiance pendant le blocage du conseil d’administration était sans « aucun climat de violence », l’intersyndicale publie une photo (ci-dessus) sur laquelle on voit deux étudiantes au milieu de la pièce portant des masques à l’effigie de Jacques Bahi. 

D’autres indicateurs, tels qu’une vidéo (réalisée par Radio Bip Besançon et publiée ce samedi 18 février 2017 sur maCommune.info) et le témoignage d’une élue de la BAF, Inès Hatira, présente au moment des faits, contredisent certains propos officiels. Cette dernière explique à Radio Bip Besançon que « Certains étudiants étaient véhéments, mais se sont calmés et ont enlevé leurs masques. À ce moment-là, je n’ai vu aucune violence physique. »

Elle ajoute que « J’ai trouvé l’interpellation choquante, particulièrement le fait que des étudiants se fassent embarquer d’une manière aussi violente. Une élue CA a crié aux policiers d’, qu’ils ne savaient même pas pourquoi les étudiants étaient là. (…) « Le seul moment où je me suis sentie choquée, où j’ai tremblé, où j’ai eu peur, c’est quand la Police est intervenue. »

Info +

Le conseil d’administration annule? du 14 fe?vrier a e?te? reporte? au 27 fe?vrier a? 9 h 30. L’intersyndicale organise un rassemblement pacifique devant le Rectorat, lieu du nouveau conseil, à partir de 9 heures. Elle « exige » :

  • la de?mission de Jacques Bahi
  • le re?tablissement de la ve?rite? des faits
  • l’abandon de toute poursuite et mesure disciplinaire contre les “19 de la Saint-Valentin » 


Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

blocage université février 2017

« 14 février 2017, on n’oublie pas » : les mots marqués au sol par les étudiants devant le tribunal de Besançon

« 14 février 2017, on n’oublie pas » : les mots marqués au sol par les étudiants devant le tribunal de Besançon

Une soixantaine d'étudiants s'est retrouvée ce 8 mars 2018 à 9h00 devant le Tribunal de Grande Instance de Besançon pour attendre la sortie des étudiants convoqués suite à l'interruption du conseil d'administration de l'université Franche-Comté le 14 février 2017. Ils protestaient contre la sélection en master. Les forces de l'ordre étaient intervenues et avaient expulsé les étudiants. Certains avaient été placés en garde à vue.

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté en 2017 : les 19 étudiants réfutent l’ensemble des chefs d’accusation

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté en 2017 : les 19 étudiants réfutent l’ensemble des chefs d’accusation

Le 14 février 2017, 19 étudiants avaient perturbé le conseil d'administration du l'Université de Franche-Comté qui se déroulait au siège à Besançon. La police était intervenue avec force pour les expulser. Plusieurs étudiants avaient été placés en garde à vue. Un an plus tard, dans un communiqué du 6 mars 2018, les jeunes réfutent l'ensemble des chefs d'accusation portés contre eux et organisent un rassemblement jeudi 8 mars.

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté : « une épée de Damoclès plane au-dessus des étudiants »

Blocage du CA de l’Université de Franche-Comté : « une épée de Damoclès plane au-dessus des étudiants »

L'intersyndicale universitaire CGT-FO-FSU-SUD ainsi que l'AMEB et l'UNEF ont reçu Jacques Bahi, président de l'Université de Franche-Comté ce mercredi 5 avril 201. Objectif : connaître les éventuelles poursuites judiciaires, mais aussi devant les instances disciplinaires de l'université envers les personnes qui ont été gardées à vue suite au blocage du conseil d'administration de l'Université survenu le 14 février dernier. 

CA de l’Université de Franche-Comté : une volonté de « renouer le dialogue » semble se dessiner…

CA de l’Université de Franche-Comté : une volonté de « renouer le dialogue » semble se dessiner…

Un nouveau conseil d'administration de l'Université de Franche-Comté s'est déroulé lundi 27 février 2017 au Rectorat à Besançon, suite au blocage du dernier conseil le 14 février dernier. Les représentants syndicaux ont exprimé leurs revendications à travers un discours lu au président de l'université Jacques Bahi. 

Blocages du CA de l’Université de Franche-Comté : « On est envahi violemment, ils sont tre?s nerveux »

Blocages du CA de l’Université de Franche-Comté : « On est envahi violemment, ils sont tre?s nerveux »

Si l'intersyndicale dénonce des "violences policières" et une "ambiance calme" le 14 février 2017 au siège de l'Université de Franche-Comté lors du CA sur l'accès aux masters, l'université parle d'"événements graves" et de violences de la part des 19 étudiants qui sont intervenus...

Dans la catégorie

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

Des ateliers d’aide à la parentalité à Planoise

La Ville de Besançon, avec le soutien du conseil départemental du Doubs et l''Éducation nationale, expérimente pour la quatrième rentrée scolaire des ateliers d'aide à la parentalité sur le quartier de Planoise. Les parents sont invités dix fois dans l'année à participer à ces réunions d'échanges.

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Besançon Planoise et Montbéliard – Bethoncourt labellisées cités éducatives

Le gouvernement a dévoilé la liste des  80 "cités éducatives", inspirées du rapport Borloo. Ces quartiers vont se partager une enveloppe de 100 millions d’euros de crédits par an sur trois ans dans le but de mieux coordonner les actions au sein et en dehors des établissements scolaires. Le préfet du Doubs, Joël Mathurin, et le recteur de l’académie de Besançon, Jean-François Chanet, se félicitent de l’annonce de cette labellisation pour Besançon et Montbéliard Bethoncourt.

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

Rentrée 2019 : quelles ouvertures et fermetures de classes dans le Doubs ?

carte scolaire • Après la tenue du CTSD (comité technique spécial départemental) ce mardi suite au recomptage des élèves dans les classes, l'inspecteur d'académie du Doubs a fait le point sur les ouvertures et fermetures de classes dans le département pour cette rentrée 2019. 

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Tutorat Santé Besançon : pour prendre un bon départ en première année commune aux études de santé

Paces • Plus de 600 étudiants étaient réunis lundi 2 septembre 2019 dans le grand amphithéâtre de la faculté de médecine et pharmacie pour assister à la Tut’rentrée  : un rendez-vous pour rassurer les étudiants dans l'inconnu d'une filière sélective et pour leur donner les clés clés essentielles de la réussite

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

9.000 élèves ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon

8.900 élèves (3.400 en maternelle et 5.500 en école élémentaire) ont fait leur rentrée dans les écoles de Besançon. Des effectifs stables et une rentrée sereine malgré le manque places toujours problématique dans les cantines de la ville. Des études sont en cours pour augmenter la capacité de production et d'accueil...

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Lycée Condé à Besançon : une nouvelle formation crémerie-fromager, un restaurant d’application, de la vente directe de fromages…

Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne-Franche-Comté, les vice-présidents et les conseillers régionaux délégués, se sont déplacés dans huit lycées pour marquer le début de la nouvelle année scolaire. Ce lundi 2 septembre 2019, nous nous sommes rendus au lycée professionnel Condé à Besançon.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 24.2
nuageux
le 17/09 à 9h00
Vent
2.37 m/s
Pression
1019.71 hPa
Humidité
60 %

Sondage