Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Publié le 23/11/2022 - 16:20
Mis à jour le 23/11/2022 - 16:22

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Ousmane Sow près de sa sculpture
Ousmane Sow près de sa sculpture "L'homme et l'enfant" lors de son inauguration en juin 2013. © Ville de Besançon

Sculptée en hommage aux Justes, elle met en lumière l’action de celles et ceux qui, au péril de leur vie, ont protégés ou sauvés des personnes.  Elle est un symbole d’espoir et de courage.

"Les blanchissements de ses œuvres sont des actes graves et alarmants qui relèvent d'un racisme profond et décomplexé que certains responsables politiques encouragent et alimentent", souligne la Ville, "Ces actes doivent être unanimement condamnés. Nous appelons à l’unité face à ce vandalisme raciste. Nous appelons à la cohésion de toutes les bisontines et tous les bisontins pour faire face à des débordements qui se multiplient dans notre commune et ailleurs en France."

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Culture

Besançon : un mécène offre la statue de " Victor Hugo nu debout " de Rodin à la Ville

Ce jeudi 1 décembre au musée des Beaux-Arts, Anne Vignot, maire de Besançon, Aline Chassagne, adjointe à la maire déléguée à la culture et Hugues Herpin du musée Rodin ont dévoilé la statue "Victor Hugo nu debout" d'Auguste Rodin, généreusement donnée à la Ville par Léonard Gianadda, lui aussi présent.

L’auteure de " Nous les écorchées vives " en dédicaces à la Fnac de Morteau

Flo Lavie réside actuellement dans le Grand Besançon et a récemment sortie un livre intitulé Nous, les écorchées vives dans lequel elle raconte les violences  qu’elle a subie tout au long de sa vie. Elle sera en séances de dédicaces le 3 décembre à la Fnac de Morteau. 

Un Bisontin publie un livre à lire à deux

Paul Peseux est né et a grandi à Besançon. Début 2020, il a eu l’idée d’écrire Camille et Nicolas, le premier livre qui se lit à deux et à voix haute. Il est aujourd’hui commercialisé dans quelques librairies parisiennes et disponible en ligne sur son site internet en attendant de trouver d’autre librairies désireuses de l’acquérir. Nous l’avons rencontré pour qu’il nous parle de son concept innovant. 

Le documentaire d'un réalisateur bisontin primé dans un festival international

Vous vous rappelez peut-être l'avoir vu pour la première fois au cinéma Mégarama-Beaux-Arts le 8 Juillet 2021, eh bien l'aventure continue pour ce film-documentaire signé du réalisateur bisontin Bertrand Vinsu... Danube : en route vers la plus grande cave à vin du monde a été sélectionné en compétition officielle du 7e Festival International du Film Indépendant SMR13, qui s'est déroulé du 17 au 20 novembre 2022 près de Martigues dans les Bouches-du-Rhône. Il y a remporté le prix de la meilleure musique originale !

Vandalisme des statues d’Ousmane Sow à Besançon : la Ville de Besançon appelle à une union face au racisme

Ce mercredi matin, deux jours après la dégradation de la statue de Victor Hugo, la Ville de Besançon a découvert stupéfaite que « L'homme et l'enfant », statue de l’artiste Ousmane Sow située au monument aux morts des Glacis, a également été recouverte de peinture blanche sur les mains et le visage.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 2.49
couvert
le 02/12 à 0h00
Vent
3.15 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
87 %