Victor Hugo, version chocolatée

Publié le 01/03/2013 - 19:35
Mis à jour le 01/03/2013 - 19:40

Il est déjà l’auteur d’un Lion de Belfort en chocolat vendu dans sa boutique belfortaine. Le chocolatier bisontin Jacky Belin a eu l’idée de s’attaquer à Victor Hugo. Ses bustes, de trois couleurs et donc trois chocolats différents, seront en vente à partir du 1er avril 2013 dans ses deux boutiques de Besançon et dans des maisons Victor Hugo de France et de l’étranger.

Noir, lait ou blond

PUBLICITÉ

Il faudra attendre que les œufs de Pâques désertent les vitrines des chocolatiers pour s’offrir les Victor Hugo en chocolat de Jacky Belin. Si ces bustes sont nés dans l’esprit de ce chocolatier bisontin, celui-ci n’est pas seul à avoir mis la main à la pâte pour mener à bien leur confection. 

Il a fallu coller les oreilles

Pour faire ces chocolats, il fallait un moule sur mesure. Le modèle, une statuette  réalisée par l’atelier de moulage du musée des Beaux-Arts et d’Archéologie de Besançon, a en effet dû être adapté. « Quand on fait un moule pour couler du chocolat, il faut penser au démoulage, explique Jacky Belin. S’il y a des endroits où le chocolat se démoule plus ou moins vite, le rendu sera différent. Il y aura des endroits brillants et d’autres mats. Nous avons dû faire quelques adaptations : par exemple coller les oreilles.« 

La confection de ce moule spécifique a été confiée à l’entreprise de mécanique de précision et mécano-soudure BR Microtop, installée à Besançon dans la pépinière d’entreprises de Palente. « A partir du petit moulage de l’atelier de moulage du musée, nous avons fait refaire un plâtre par un sculpteur, raconte Daniel Robert, co-gérant avec Frédéric Bertin. Puis nous avons recréé en informatique un fichier STL pour avoir une forme en 3D à l’écran. Une fois le logiciel créé, nous avons sorti un moule en aluminium ». De minuscules trous y ont ensuite été percés à la main pour permettre à l’entreprise bisontine BCD thermoformage, qui a alors repris la main, de façonner par aspiration les moules en plastique qu’utilisera le chocolatier.

A Besançon, mais aussi Paris, Guernesey…

Autre entreprise locale à être de la partie, SBCI (Société baumoise de cartonnages et impressions), de Baume-les-Dames, qui a confectionné l’élégante boite blanche dans laquelle chaque buste sera vendu. Ceux-ci seront commercialisés, au prix de 15 euros pièce, à partir du 1er avril 2013, dans les deux boutiques Purement chocolat de Jacky Belin à Besançon (15 rue Tristan Bernard et 10 square Saint-Amour), ainsi qu’à l’office de tourisme de Besançon et à la Citadelle. On les trouvera aussi dans des maisons Victor Hugo : place des Vosges à Paris, à Villequier en Normandie, à Guernesey, etc. Et, dès son ouverture, à l’été ou l’automne prochain, dans celle de Besançon.

Victor Hugo offrira aux gourmands le choix entre trois versions chocolatées :  » il y aura un buste chocolat au lait, très lait, très rond, et un buste chocolat noir un peu hard, mais aussi un troisième en chocolat blond : c’est un chocolat caramel et biscuit », détaille Jacky Belin. On en salive d’avance !

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

290.000 habitants en situation de vulnérabilité énergétique pour se chauffer

En Bourgogne-Franche-Comté, un quart des personnes sont en situation de vulnérabilité énergétique selon l’Insee. Pour chauffer convenablement leurs logements, les habitants doivent y consacrer une part importante de leur revenu. Actuellement, la part des ménages vulnérables est plus forte en Bourgogne-Franche-Comté qu’au plan national.

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Redressement judiciaire des meubles Parisot : une réunion bientôt organisée à Bercy

Installé à  Saint-Loup-sur-Semouse en Haute-Saône, le fabricant de meubles en kit a été placé à sa demande en redressement judiciaire le 5 juin 2019 par le tribunal de commerce de Dijon. Huit élus ont décidé de se mobiliser. A leur initiative, une réunion se tiendra prochainement à Bercy.

Du bio et du frais à la case de Sophie

Du bio et du frais à la case de Sophie

Depuis le 2 mai 2019, un nouveau salon de thé a ouvert ses portes au marché couvert "Beaux Art" au centre-ville de Besançon. La case de Sophie, propose crêpes, galettes, tartes, salades et autres produits frais et issus de l’agriculture biologique.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.25
légère pluie
le 16/06 à 0h00
Vent
2.15 m/s
Pression
1021.71 hPa
Humidité
97 %

Sondage