Vin : recul des ventes de bourgognes, en attendant le millésime 2022 "exceptionnel"

Publié le 21/09/2022 - 18:23
Mis à jour le 21/09/2022 - 17:57

Les ventes de vins de Bourgogne ont nettement reculé cette année, en raison de la "très faible" récolte 2021, mais le millésime 2022, "très généreux et exceptionnel", devrait aider à remonter la pente, a indiqué mercredi 21 septembre l'interprofession.

 © D Poirier
© D Poirier

Sur les huit premiers mois de cette année (jusqu'à fin août), les ventes de bourgognes en grande distribution en France ont chuté de 25% en volume par rapport à la période équivalente de 2021 (et de 16% en valeur), a indiqué le Bureau interprofessionnel des vins de Bourgogne (BIVB). Ce chiffre est d'autant plus "étonnant", a expliqué le président délégué du BIVB, Laurent Delaunay, que les bourgognes n'étaient "jusque-là pas touchés par la baisse nationale de la consommation de vins". "Les ventes continuaient à augmenter, même lors du Covid", a-t-il rappelé.

-10% aux USA, -9% au Royaume-Uni, -16% au Canada...

A l'export, un "décrochage" s'est lui aussi fait ressentir. Après trois années record, les bourgognes écoulés à l'étranger, qui représentent environ la moitié du total des ventes, ont reculé de près de 11% en volume au cours du premier semestre de cette année, par rapport à celui de 2021. La baisse est générale sur l'ensemble des principaux marchés: -10% aux USA, -9% au Royaume-Uni, -16% au Canada...

"Cela n'a rien de surprenant", a expliqué M. Delaunay, imputant ce recul au manque de vins disponibles cette année en raison de la "très faible" récolte 2021, amputée d'environ 30% après les fortes gelées tardives cette année-là.

Millésime 2022: "un des plus grands millésimes du XXe siècle"

A ce titre, le millésime 2022 devrait aider les viticulteurs bourguignons, tant il est à la fois "exceptionnel" en qualité, du niveau de 1959, "un des plus grands millésimes du XXe siècle", mais aussi "généreux", a expliqué François Labet, président du BIVB. "La saison s'est passée de manière absolument idéale, avec très peu de maladies, pas de gel et de fortes précipitations en juin qui ont bénéficié à la vigne. Elle n'a ainsi pas souffert du manque d'eau durant l'été", a-t-il expliqué.

La production devrait ainsi être, en 2022, "certainement au-dessus de la moyenne", qui est de 1,45 million d'hectolitres, contre moins d'un million en 2021, a précisé Laurent Delaunay. "Mais il nous faudra certainement deux belles récoltes pour réapprovisionner nos marchés", a averti le président délégué.

(AFP)

1 Commentaire

le bourgogne est un excellant vin mais cher......est ce que cette année vu la qualité et la quantité, il sera moins cher ???????? pas sur!!!!!!!!! et pourtant, si il était moins cher, il en vendraient encore plus!!!!!!
Publié le 25 septembre 2022 à 11h09 par robert macarena • Membre

Un commentaire

Laisser un commentaire

Economie

Haut Conseil des finances publiques : le gouvernement n’a “pas les moyens” de réaliser des baisses d’impôts sèches

Pierre Moscovici, président du Haut Conseil des finances publiques (HCFP), a estimé mercredi 17 avril 2024 que le gouvernement "n'avait pas les moyens" au vu de l'état de ses finances publiques, de faire des "baisses d'impôts sèches", contrairement aux promesses de l'exécutif.

La CCI Saône Doubs encourage les entreprises locales à prendre des élèves secondes en stage

La Chambre des Commerces et de l'Industrie Saône - Doubs propose aux entreprises du territoire d'envoyer par le biais du site 1jeune1solution des offres de stage pour la période du 17 au 28 juin. Cette plateforme permet de répertorier les offres des entreprises, associations ou d'autres organismes où les élèves peuvent candidater.

Qui sont les travailleurs indépendants en Franche-Comté ?

Depuis novembre 2022, le nombre de travailleurs indépendants (TI) n’a cessé d’augmenter en Franche-Comté avec un rythme moins soutenu qu’en 2021, selon les dernières donnés de l'Urssaf Franche-Comté. La région compte désormais 59.500 indépendants dont 27.900 travailleurs indépendants classiques et 31.600 auto-entrepreneurs (AE).

En 2024, le salon Micronora fêtera ses 75 ans, ”l’heure du renouveau”

Thierry Bisiaux, président de Micronora et Fanny Chauvin, directrice de Micronora ont présenté mardi 26 avril 2024 la prochaine édition du salon des microtechniques Micronora qui se tiendra du 24 au 27 septembre à Micropolis à Besançon. Le thème de cette année : les microtechniques intelligentes. Déjà 90% des espaces exposants sont réservés…

Pour une “école promotrice de santé”, les académies de Bourgogne Franche-Comté et l’ARS signent une convention

Pour renforcer la coordination entre ARS et rectorats de la région académique, au service de la santé des élèves de Bourgogne-Franche-Comté, Nathalie Albert-Moretti, rectrice de la région académique et de l’académie de Besançon, Pierre N’Gahane, recteur de l’académie de Dijon, et Jean-Jacques Coiplet, directeur général de l’ARS, ont signé une convention de partenariat, ce lundi 15 avril, à Dijon, dans les locaux de l’Agence Régionale de Santé.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 8.71
légère pluie
le 18/04 à 15h00
Vent
2.79 m/s
Pression
1020 hPa
Humidité
67 %