13% des Francs-Comtois vivaient sous le seuil de pauvreté en 2011

Publié le 19/12/2014 - 17:12
Mis à jour le 23/04/2019 - 17:14

Les chiffres parlent d'eux-mêmes. Le taux de pauvreté a progressé d'un point en Région entre 2006 et 2011 et de 0,7 point dans le Doubs. Adopté en septembre 2013 au niveau local, le Plan pluriannuel de lutte contre la pauvreté et pour l'inclusion sociale (PPLPIS) souhaite réduire les inégalités.

1-pauvrete_mendiant_rue_sdf.jpg
Image d'illustration ©roman
PUBLICITÉ

La Franche-Comté est la première région à présenter un document de suivi des indicateurs d’impact et de performance, un peu plus d’un an après le déploiement du Plan. Sa réalisation s’est appuyée sur les recommandations d’un groupe de travail national Insee et de services de l’Etat (DREES, DRJSCS).

Il s’agit d’analyser les évolutions de la situation via des indicateurs autour du logement, de l’emploi, des familles, de la santé, de la réussite éducative, de l’inclusion bancaire ou du surendettement.

Plus de pauvreté dans le Territoire de Belfort

On y apprend notamment que la Franche-Comté a vu sa pauvreté monétaire s’accroître avec la crise. Son taux de pauvreté reste néanmoins parmi les plus faibles de France métropolitaine. Des disparités sont aussi visibles entre départements.

C’est dans le Territoire de Belfort que la pauvreté aurait augmenté le plus entre 2006 et 2011 et elle toucherait avant tout les familles les plus fragiles, comme les familles monoparentales.

Surendettement et logements pointés du doigt dans le Doubs

D’après les premières données collectées, le Doubs serait notamment pointé du doigt en matière d’hébergement. Relativement stable depuis 2004, le nombre d’expulsions locatives y serait à la hausse depuis 2012. Le nombre de relogements prioritaires aurait aussi triplé dans le département en 2013.

L’exclusion bancaire, qui est une des dimensions de la précarité financière, y serait aussi plus fréquente que dans les autres départements de la région. C’est en effet dans le Doubs qu’il a été enregistré le plus de dossiers de surendettement en 2013. 1781 dossiers sur un total de 4191 pour toute la Franche-Comté.

Côté santé, le Doubs dénombrait 29 902 bénéficiaires de la Couverture maladie complémentaire (CMU) en 2013, soit l’équivalent de 5,5% de sa population. Un chiffre relativement stable entre 2010 et 2012, à l’inverse du Territoire de Belfort où il a fortement augmenté.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

RGIS recrute pour ses inventaires

RGIS recrute pour ses inventaires

Offre d'emploi • RGIS, société spécialisée dans la réalisation d’inventaires pour les acteurs majeurs de la grande distribution et la distribution spécialisée (hypermarchés, supermarchés, grandes enseignes de sport, prêt-à-porter, parfumerie…), recherche des inventoristes à Besançon.

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Bourgogne-Franche-Comté : la production industrielle a progressé en août

Banque de France • Les derniers chiffres de la Banque de France concernant la conjoncture économique en Bourgogne Franche-Comté pour le mois d'août 2019. "La production industrielle a globalement progressé, mais les carnets de commandes restent faibles. Un recul de la production est attendu", est-il indiqué. Dans les services marchands, l’activité a été dynamique et les prévisions demeurent favorables.

Rentrée 2019 400 contrats d'apprentissage disponibles

Livres dans la Boucle 2019

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 16.34
couvert
le 22/09 à 3h00
Vent
1.5 m/s
Pression
1012.81 hPa
Humidité
82 %

Sondage