145.000 Francs-Comtois cesseraient leur activité d’ici 2020 selon l'Insee

Publié le 15/08/2014 - 15:34
Mis à jour le 17/08/2014 - 19:35

D’ici 2020, de nombreux actifs occupant un emploi vont cesser leur activité, du fait de l’arrivée à l’âge de la retraite des générations du baby-boom. En Franche-Comté, ils seraient un peu plus de 145 000 à cesser leur activité d’ici 2020, soit 31,6 % des actifs ayant un emploi en 2009. Le domaine des services aux particuliers et aux collectivités et celui de la banque et des assurances seraient les plus touchés. Attention ! Cela ne signifie pas que les postes seront à pourvoir ni que la courbe du chômage baissera…

 ©
©

Etude Insee

D’ici 2020, en supposant que les comportements de départ à la retraite restent identiques à ceux de la période récente et en tenant compte des réformes du système de retraite votées jusqu’en juillet 2012, 145 000 actifs franc-comtois cesseraient leur activité. Ils représentent 31,6% de la population active occupée en 2009, soit un taux de retrait du marché du travail supérieur à la moyenne métropolitaine (8 millions de retraits d’ici 2020 soit 31% de la population active métropolitaine en 2009).

Ce taux de retrait légèrement supérieur en Franche-Comté tient en partie au fait que la part des seniors de 50 à 69 parmi les personnes occupant un emploi est, en 2009, légèrement supérieure à la moyenne nationale dans notre région.

Sur 459 000 actifs occupés en Franche Comté en 2009, 115 000 sont en effet âgés de 50 à 69 ans soit 25,1% de la population active contre 24,5% en moyenne métropolitaine. En particulier les actifs de 50 à 59 ans qui contribuent le plus aux retraits du marché du travail sont surreprésentés en Franche-Comté. Par ailleurs 17,4 % des actifs franc comtois occupent des emplois dans des métiers où les cessations d’activité interviennent fréquemment avant 58,5 ans (les ouvriers non qualifiés, la plupart des ouvriers qualifiés, les métiers de l’armée et de la police, les pompiers… ). La proportion est de 12,3 % en moyenne en France métropolitaine.

L’ampleur des départs de fin de carrière sera d’autant plus forte que les métiers sont exercés massivement par des seniors. C’est la cas en Franche-Comté dans deux domaines professionnels : les services aux particuliers et aux collectivités et la banque et les assurances.

Les services aux particuliers et aux collectivités, rassemblent notamment, les employés de maison, les assistantes maternelles, les aides à domicile, les agents d’entretien, de gardiennage, de sécurité. Dans ce domaine professionnel, les retraits devraient représenter 40,5 % de l’ensemble des cessations d’activité en Franche-Comté, contre 38,4 % au niveau national. Le troisième plus fort taux en France.

Dans le domaine de la banque et des assurances, le taux de retrait serait également supérieur à la moyenne (37,0 % contre 34,6 %), un taux qui place la Franche-Comté au dixième rang des régions métropolitaines.

L'Insee précise cependant qu'il ne faudrait pas en déduire que la libération de ces postes procure un volume d’emplois à pourvoir, impossible à estimer sans tenir compte d’autres facteurs comme la croissance ou les transformations éventuelles des métiers et de leur contenu…  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Bientôt des panneaux photovoltaïques au stade Léo Lagrange de Besançon ?

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 27.56
partiellement nuageux
le 19/06 à 15h00
Vent
3.47 m/s
Pression
1015 hPa
Humidité
51 %