145.000 Francs-Comtois cesseraient leur activité d’ici 2020 selon l'Insee

Publié le 15/08/2014 - 15:34
Mis à jour le 17/08/2014 - 19:35

D’ici 2020, de nombreux actifs occupant un emploi vont cesser leur activité, du fait de l’arrivée à l’âge de la retraite des générations du baby-boom. En Franche-Comté, ils seraient un peu plus de 145 000 à cesser leur activité d’ici 2020, soit 31,6 % des actifs ayant un emploi en 2009. Le domaine des services aux particuliers et aux collectivités et celui de la banque et des assurances seraient les plus touchés. Attention ! Cela ne signifie pas que les postes seront à pourvoir ni que la courbe du chômage baissera...

emploi_usine_lu.jpg
©roman

Etude Insee

PUBLICITÉ

D’ici 2020, en supposant que les comportements de départ à la retraite restent identiques à ceux de la période récente et en tenant compte des réformes du système de retraite votées jusqu’en juillet 2012, 145 000 actifs franc-comtois cesseraient leur activité. Ils représentent 31,6% de la population active occupée en 2009, soit un taux de retrait du marché du travail supérieur à la moyenne métropolitaine (8 millions de retraits d’ici 2020 soit 31% de la population active métropolitaine en 2009).

Ce taux de retrait légèrement supérieur en Franche-Comté tient en partie au fait que la part des seniors de 50 à 69 parmi les personnes occupant un emploi est, en 2009, légèrement supérieure à la moyenne nationale dans notre région.

Sur 459 000 actifs occupés en Franche Comté en 2009, 115 000 sont en effet âgés de 50 à 69 ans soit 25,1% de la population active contre 24,5% en moyenne métropolitaine. En particulier les actifs de 50 à 59 ans qui contribuent le plus aux retraits du marché du travail sont surreprésentés en Franche-Comté. Par ailleurs 17,4 % des actifs franc comtois occupent des emplois dans des métiers où les cessations d’activité interviennent fréquemment avant 58,5 ans (les ouvriers non qualifiés, la plupart des ouvriers qualifiés, les métiers de l’armée et de la police, les pompiers… ). La proportion est de 12,3 % en moyenne en France métropolitaine.

L’ampleur des départs de fin de carrière sera d’autant plus forte que les métiers sont exercés massivement par des seniors. C’est la cas en Franche-Comté dans deux domaines professionnels : les services aux particuliers et aux collectivités et la banque et les assurances.

Les services aux particuliers et aux collectivités, rassemblent notamment, les employés de maison, les assistantes maternelles, les aides à domicile, les agents d’entretien, de gardiennage, de sécurité. Dans ce domaine professionnel, les retraits devraient représenter 40,5 % de l’ensemble des cessations d’activité en Franche-Comté, contre 38,4 % au niveau national. Le troisième plus fort taux en France.

Dans le domaine de la banque et des assurances, le taux de retrait serait également supérieur à la moyenne (37,0 % contre 34,6 %), un taux qui place la Franche-Comté au dixième rang des régions métropolitaines.

L’Insee précise cependant qu’il ne faudrait pas en déduire que la libération de ces postes procure un volume d’emplois à pourvoir, impossible à estimer sans tenir compte d’autres facteurs comme la croissance ou les transformations éventuelles des métiers et de leur contenu…  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Département du Doubs : 80 millions d’euros d’investissements pour 2020

Christine Bouquin, présidente du Conseil Départemental du Doubs, a présenté ce 21 octobre 2019 les grandes orientations budgétaires pour l’année 2020. Et selon elle, «on continue de monter en puissance » avec 80 millions d'euros d'investissements prévus pour l'an prochain…

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

« Macron, réponds-nous » : trois convois de tracteurs à Besançon mardi 22 octobre

La Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles et les Jeunes agriculteurs appellent à une mobilisation nationale mardi 22 octobre 2019. Trois convois de tracteurs circuleront à Besançon pour arriver devant la préfecture du Doubs à 11 heures. Objectif : interpeller      le président de la République Emmanuel Macron.

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

ID Soudage, Rue Jouchoux à Besançon pour mieux servir ses clients

Publi-Info • En ouvrant, début octobre, ses nouveaux locaux Rue Jouchoux à Besançon, Nicolas Donard, directeur d’ID Soudage, souhaitait se donner les moyens de mieux servir ses clients. Quoi de plus normal lorsque les solutions proposées à ses clients sont liées à trois univers allant de la soudure au travail du métal, en passant par la sécurité au travail ?

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Peugeot accueille à Besançon sa nouvelle star, la 208 et bientôt la e-208

Publi-Info • Il y a quelques jours, Yves Dejean directeur de Peugeot Besançon accueillait près de 500 personnes dans ses locaux pour présenter la toute nouvelle 208, en attendant sa sœur jumelle, électrique, la e-208. Dans les semaines qui viennent les équipes de Peugeot Besançon seront à votre disposition pour vous présenter la star de cette fin d’année.

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Micro-brasserie Les2FÛTS : « Intégrer Coopilote a facilité le démarrage de mon entreprise »

Dans le cadre des rencontres "Bienvenue dans mon entreprise" proposées par Coopilote, coopérative d'entrepreneurs salariés à Besançon, la micro-brasserie Les2FÛTS a ouvert ses portes pour découvrir et échanger autour de leur activité et de l’entrepreneuriat… L'occasion de faire un focus sur cette petite entreprise artisanale bisontine. 

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Sanctions américaines : la Côte-d’Or offre du Bourgogne à Trump pour le faire changer d’avis

Le département de Côte-d'Or va envoyer deux bouteilles de Bourgogne au président américain Donald Trump pour tenter de le faire changer d'avis sur les sanctions douanières contre l'Union Européenne, qui doivent viser le vin français, a annoncé son président François Sauvadet le 14 octobre 2019 sur Twitter.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 11.1
pluie modérée
le 21/10 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1023 hPa
Humidité
97 %

Sondage