3 000 euros requis contre le député UMP Damien Meslot

Publié le 17/01/2009 - 16:56
Mis à jour le 17/01/2009 - 16:56

Le député du Territoire de Belfort était à la barre pour outrage à magistrat. Jugement attendu le 20 février.

1232207426.jpg
©DR
PUBLICITÉ
"Ce gaucho de merde de procureur nous fait c…" : c’est la petite phrase de trop que les policiers ont entendue alors qu’ils venaient apporter une convocation à sa permanence en mars 2007. Bernard Lebeau, procureur de la République du tribunal de grande instance de Belfort, avait donc décidé de porter plainte.
 
De son côté,  Damien Meslot nie en bloc et ne reconnait que le terme « procureur de gauche »: une version corroborée par son attaché parlementaire et sa secrétaire qui étaient avec lui ce jour là.
 
Vendredi, Jean-Martin Jaeglé, le procureur de Montbéliard a requis 3000 euros d’amende à l’encontre du député en arguant : « un procureur de la République n’est ni de droite, ni de gauche, il applique la loi et […] j‘estime, M. le député, que vous avez manqué de retenue au vu de votre rang ». Le jugement a été mis en délibéré au 20 février.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General  Electric

Fabien Roussel (PCF) saisit le parquet national financier contre General Electric

Le secrétaire national du PCF Fabien Roussel a annoncé ce jeudi 11 juillet 2019 saisir le parquet national financier (PNF) sur des "soupçons d'optimisation et fraudes fiscales de General Electric" en Suisse, demandant aussi de l'Etat "une amende extrêmement forte pour non respect des engagements pris" par le groupe.

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.69
couvert
le 20/08 à 0h00
Vent
1.42 m/s
Pression
1021.25 hPa
Humidité
87 %

Sondage