Alerte Témoin

"49-3 : on se vengera" : dégradations au local PS de Besançon

Publié le 13/05/2016 - 10:45
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:22

Le passage en force de la loi travail devant l'Assemblée nationale n'a visiblement pas été été du goût de tous. Certains l'ont fait savoir en taguant et en dégradant les locaux du parti socialiste à Besançon. Nicolas Bodin, le secrétaire départemental du PS du Doubs a porté plainte. En marge des manifestations anti loi travail, cinq à six vitrines de magasins et boutiques ont été dégradées  dans la nuit dans le secteur de la rue Fontaine Argent. 

20160513_092032.jpg
© dr

Les volets des locaux du PS ont été tagués dans le courant de la nuit du jeudi 12 au vendredi 13 mai 2016. Les inscriptions et notamment des insultes ont été taguées à la bombe noire et ont été découvertes ce vendredi matin. Les tagueurs anti loi du travail  vont même plus loin en proférant des menaces : "49-3, on se vengera".

Suite à ces dégradations, Nicolas Bodin a une nouvelle fois porté plainte et ne cache pas sa lassitude. "Depuis le début de l'année, c'est la 5e fois que je porte plainte pour ce type d'inscriptions. Autant je peux comprendre la contestation, mais là, nous ne sommes plus dans le débat ni dans la construction. Ce qu'il se passe ces derniers jours ne me convient pas et si ces actes sont le fait des anarchistes, je pense que le 49-3 pour eux n'est qu'un prétexte…" 

Mardi après l'annonce de Manuel Valls d'utiliser le 49-3 pour faire passer la loi El Khomri, une manifestation spontanée s'était organisée à Besançon avec quelques tensions à Chamars. Jeudi matin, les militants distribuaient des tracts sur les axes routiers pour maintenir la mobilisation contre le texte.

À Dijon également des manifestants ont déclaré leur désapprobation dans la nuit de mardi à mercredi en vandalisant  la permanence du député PS Laurent Granguillaume.

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

loi travail

Loi travail : manifestation et votation à Besançon

Alors que François Hollande reste inflexible en déclarant  ce jeudi matin que le gouvernement irait "jusqu'au bout" de la loi travail, les manifestations demandant le retrait du texte se poursuivent partout en France pour une journée d'action nationale. À Besançon, 440 manifestants selon la police ont déambulé en fin de matinée et une votation citoyenne se tient place Pasteur jusqu'à 16h.

Myriam El Khomri : « Ce n’est pas de l’obstination, c’est de la conviction »

"Je ne suis ni sourde ni aveugle !" Juste avant l'inauguration ce vendredi 27 mai 2016 de l'école "Cuisine Mode d'emploi(s)", la ministre du Travail a rencontré à Besançon des représentants de syndicats durant près d'une heure alors que 300 personnes étaient rassemblées à distance du site de l'ancienne usine Lip.

Myriam El Khomri - Besançon 27 mai 2016 from maCommune.info on Vimeo.

Loi travail : jusqu’à 400 manifestants à Besançon…et des bouchons !

Sous le soleil et en musique entre le boulevard Kennedy, le siège du Medef et Micropolis.  Le décor change, mais le mot d'ordre contre le passage en force de la loi El khomri sur le travail est toujours le même. 200, puis 400 manifestants ont défilé à Besançon ce jeudi 26 mai autour d'un axe très fréquenté, au grand dam des automobilistes bisontins…

Politique

Le marcheur Collomb s’allie aux Républicains à Lyon : de quoi donner des idées à Besançon ?

Le maire de Lyon et ex-ministre de l'Intérieur décide de s'allier avec François-Noël Buffet, le candidat LR. Un retrait des élections métropolitaines de Lyon pour faire barrage aux écologistes.. En échange le LR Étienne Blanc, proche de Wauquiez, laisse la tête de liste à la mairie de Lyon à Yann Cucherat, protégé de Gérard Collomb. Une situation inédite en Macronie.

Le plan Ségur inclut « tout le monde », y compris les ambulanciers, selon Olivier Véran

"Tout le monde est inclus" dans le plan Ségur, y compris les ambulanciers, a assuré vendredi 29 mai 2020 le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, dans une réponse aux manifestations d'hospitaliers qui réclament depuis plusieurs semaines des hausses de salaires pour l'ensemble des quelque 100 professions du secteur.

« La Bourgogne-Franche-Comté repasse en vert, une décision majeure pour l’économie régionale » (M-G Dufay)

Le Premier ministre a annoncé que la région Bourgogne-Franche-Comté sera classée parmi les zones “vertes” à partir du 2 juin.  Pour la présidente du conseil régional, Marie-Guite Dufay, "il s’agit d’une décision d’une importance majeure pour le territoire. Le classement en zone rouge de la Bourgogne-Franche-Comté depuis le 7 mai constituait un véritable handicap pour l’économie régionale et l’attractivité du territoire. Selon les données publiées par Santé Publique France, le gouvernement n’avait d'autres choix que de lever ces conditions restrictives, au risque d’installer durablement la situation d’une France à deux vitesses."

Un groupe politique « Ensemble ! » s’invitera au conseil municipal de Besançon

Lors du prochain conseil municipal de Besançon qui se déroulera le 8 juin 2020, un nouveau groupe politique sera présent à la demande de quatre membres du conseil municipal. Il s'agira du groupe Ensemble !, le parti politique menée par Alexandra Cordier, candidate en lice lors du 1er tour de l'élection municipale bisontine ayant récolté moins de 4,75% des suffrages.

Isabelle Guillame, la première femme élue maire à Ornans

Le conseil municipal d’installation s’est tenu lundi 25 mai à 19h au Centre d'Animation et de Loisirs d'Ornans. Isabelle Guillame a été élue maire d’Ornans avec 22 votes pour, 3 votes nuls et 2 votes blancs. La première femme élue maire d’Ornans a exprimé lors de son allocution une ambition collective "innovante, ancrée dans le quotidien, imaginative, inventive, apte à répondre aux défis d’aujourd’hui et de demain [...]". Elle a également rappelé le rôle central de l’élu pour la vie locale et le bien-être des concitoyens.

Ludovic Fagaut : « Cette pandémie, inédite dans notre histoire moderne, implique inévitablement une remise en question de nos modèles »

Le Premier ministre a annoncé ce vendredi 22 mai la date du second tour des élections municipales fixée, pour le moment, le 28 juin. Nous avons demandé aux trois candidats en lice au second tour à Besançon leur opinion sur cette date, mais aussi ce qu'ils ont fait pendant le confinement en vue de l'élection. Après Anne Vignot et Eric Alauzet, voici les réponses de Ludovic Fagaut...
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 21.13
ciel dégagé
le 30/05 à 15h00
Vent
5.71 m/s
Pression
1016 hPa
Humidité
38 %

Sondage

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune