L'Info en continu

Pour montrer sa motivation, un Bisontin parcourt 418 kilomètres à pied pour postuler chez Nike

Insolite • Assaad El Mellouki a eu une idée pour le moins insolite… lancer une campagne sur les réseaux sociaux afin de postuler pour un poste chez Nike. Le challenge ? "Un Like", "Un kilomètre ". Ce 22 mars 2019, il a déjà recueilli plus de 452 likes.  Il rejoindra donc la semaine prochaine le siège de Nike France à Saint-Ouen-L'Aumône.

Prime Macron : les salariés francs-comtois parmi les moins gâtés en France

L’Urssaf Franche-Comté dresse un premier bilan de la prime exceptionnelle versée par les entreprises en décembre 2018 et janvier 2019. 15,3 millions d’euros ont été versés à près de 32 000 salariés en Franche-Comté (soit 11,1 % des salariés et 53% des salariés des établissements versant la prime). Voici le détail...

Soirée DisKO 2 à Besançon : « Un vrai plateau sportif de haut niveau pour rendre hommage à Jean Josselin »

CE SOIR • Après une première édition à La Rodia en 2018, les créateurs du concept DisKO, Philippe Haag et Morrade Hakkar du Local Boxe Club de Besançon, organisent une seconde édition ce vendredi 22 mars 2019 au Palais des Sports. Au programme : un concert d'electropop et des combats de boxe de haut niveau masculins et féminin. Le tout, dans le but de donner un coup de pouce à Jean Josselin, illustre boxeur bisontin…

L’actualité algérienne vue par un étudiant algérien à Besançon : « La chose qui nous fait et nous fera peur, c’est le système actuel de Bouteflika »

VIDEO • Mohand Takabait, 26 ans, Algérien, étudiant en mathématiques à l'Université de Franche-Comté à Besançon depuis 1 ans ½, suit avec une grande attention les évènements politiques et sociaux qui se déroulent actuellement dans son pays. Il nous livre son témoignage sur la politique du clan Bouteflika et son rêve d'avenir "libre" pour l'Algérie…

GE Belfort : « Etudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l’emploi » (Le Maire)

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a affirmé ce vendredi 22 mars 2019 qu'il allait "étudier toutes les pistes industrielles possibles pour maintenir l'emploi" à Belfort, alors que les syndicats de l'usine General Electric (GE) s'inquiètent de l'annonce prochaine d'un vaste plan de suppressions de postes.

PSA « ne peut pas laisser tomber » le site d’Hérimoncourt, estime Le Maire

Le groupe automobile PSA "ne peut pas laisser tomber" son usine historique à Hérimoncourt (Doubs), menacée par un transfert d'activités vers Vesoul, et doit "trouver une nouvelle activité" pour les salariés du site, a estimé ce vendredi 22 mars 2019 le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.

CHARGER LA SUITE