Abdel Ghezali : "Ça peut m'intéresser de devenir maire de Besançon"

Publié le 19/01/2018 - 22:02
Mis à jour le 17/04/2019 - 15:22

Les prochaines élections municipales devraient se dérouler en 2020, mais le calendrier n'est pas encore fixé, elles pourraient être reportées en 2021. Quoi qu'il en soit, Besançon est en train de vivre les dernières années sous l'ère Fousseret. La relève est sans aucun doute en pleine réflexion comme notamment Yves-Michel Dahoui, adjoint délégué à l'Education. Nous avons posé quelques questions à Abdel Ghezali, adjoint délégué aux Sports président du Groupe socialiste et société civile républicaine des élu-es de la ville de Besançon, vendredi 19 janvier 2018… 

1-dsc_1417-001.jpg
Abdel Ghezali, adjoint au maire délégué aux Sports et président du groupe socialiste et société civile républicaine des élu-es de la ville de Besançon. ©Alexane Alfaro
PUBLICITÉ

Monsieur Ghezali, seriez-vous intéressé par le poste de maire de Besançon ?

« Ce qui m’intéresse dans mon rôle actuel – président du Groupe SSCR (ndlr) – c’est de permettre les conditions d’avoir un candidat ou une candidate qui rassemble largement. Après, oui, ça peut m’intéresser, ça peut m’intéresser… » 

Avez-vous déjà pensé à quitter le Parti socialiste pour devenir En Marche ?

« Dans ce que propose Emmanuel Macron, il y a des choses intéressantes, mais l’idée de rejoindre En Marche ne m’a jamais séduit. Moi, je reste un homme de gauche, avec tout ce que ça comporte, mais en même temps, je ne ferai pas partie des opposants systématiques. Néanmoins, sur des sujets tels que la l’Éducation ou la Fiscalité, je serai en désaccord. Et en même temps, je respecte aussi les choix des collègues et des Français et des Françaises. (…) » 

Aujourd’hui, à quoi pensez-vous avec le Parti socialiste dans l’état dans lequel il se trouve ?

« L’élection d’Emmanuel Macron a montré qu’il y a vraiment besoin de renouvellement dans notre parti. Il faut des candidats qui soient en phase avec l’ensemble des territoires français et pas uniquement parisiens ou des grandes métropoles (ruralité, quartiers populaires, grandes villes, petites et moyennes villes, etc.), il y a un réel besoin de redonner un sens au parti, au nom socialiste : c’est quoi aujourd’hui être socialiste ? Au regard des sensibilités. Le parti socialiste regroupait un ensemble de sensibilités. Je ne pense pas que l’on pourra gagner sans le rassemblement de l’ensemble de la gauche et des progressistes. Quand il y a des élections dans une ville, par exemple, l’étiquette peut être importante, mais ce n’est pas uniquement ça, c’est le projet qu’on porte, avec des personnes qui peuvent être de sensibilités différentes. Et là, je parle bien pour une collectivité, pour une ville. Je suis attaché aux valeurs de la gauche, mais les valeurs de la gauche, ce n’est pas seulement la solidarité, c’est aussi l’éducation, la liberté d’entreprendre, c’est tout ça.

Aujourd’hui, être socialiste, c’est aussi avoir la notion de la réalité avec les difficultés qui s’imposent. Être socialiste, et nous l’avons toujours été, c’est la volonté de gouverner, faire des choix et on sait que c’est compliqué. (…) »

 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Dans la catégorie

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

« Ne comptez plus sur moi pour défendre la moindre nomination d’homme » (M.Schiappa)

Alors que nous apprenions ce mercredi 10 juillet 2019 vers 22h16 l'officialisation de l'investiture d'Eric Alauzet par le bureau exécutif La République En Marche, le ton est monté à Paris, selon Le Parisien, qui relate les propos tenus par la secrétaire d’État à l’Égalité entre les femmes et les hommes…

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Investiture « En Marche » : Alauzet veut « rassembler » autour des valeurs « écologistes humanistes et entrepreneuriales »

Après l'annonce officielle de son investiture ce mercredi 10 juillet 2019 dans la soirée , le candidat officiel d'En Marche à Besançon a réagi sur sa  page Facebook. Éric Alauzet a dévoilé une des quatre priorités issues de sa consultation auprès des Bisontins : la santé.

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Municipales à Besançon : Nicolas Bodin (PS) dévoile ses priorités et sa méthode

Dans une lettre aux Bisontins, le candidat socialiste, place publique société civile, a souhaité faire part de ses priorités : transition écologique, qualité de vie pour tous et attractivité de Besançon et de sa communauté urbaine. Au-delà, Nicolas Bodin souhaite "ouvrir la voie vers de nouvelles méthodes de gouvernance plus ouvertes et inclusives".

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Municipales 2020 : le candidat En Marche « officiellement » désigné le 10 juillet 2019

Le nom du candidat désigné  par En Marche pour les municipales devait être annoncé ce lundi 1er juillet lors de la seconde vague d'investiture. Mais LREM a fait un pas en arrière et a repoussé l'annonce au 10 juillet. En coulisses, le nom d'Éric Alauzet revient avec force et insistance. Alexandra Cordier quant à elle ne souhaite pas commenter l'imbroglio politique bisontin dans l'attente de la décision du bureau exécutif. Difficile de savoir si le match se joue encore...

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Anne Vignot pressentie tête de liste de l’ « Équipe » EELV – PCF – À Gauche Citoyen

Plus de cohérence ? Plus d'humain dans la politique ? Plus d'écologie ? Plus d'union ? Tels étaient les maîtres mots mis en avant lors de la conférence de presse qui s'est tenue ce mercredi 3 juillet 2019 salle Bidault au Kursaal de Besançon en présence de membres de "l'Équipe", composée de plusieurs formations politiques à savoir d'élus d'EELV avec en tête Anne Vignot, du PCF, ou encore "À Gauche Citoyen"et quelques dissidents du PS …

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.13
ciel dégagé
le 16/07 à 0h00
Vent
1.88 m/s
Pression
1017.59 hPa
Humidité
94 %

Sondage