Affaire Fouzy Sid: deux prévenus ne se présentent pas à la barre

Publié le 13/05/2008 - 15:50
Mis à jour le 13/05/2008 - 15:50

L’affaire de grivèlerie à l’essence pour laquelle Fouzi Sid avait été mis en cause puis blanchi a récemment été examinée par la justice.

Deux des trois personnes convoquées ne se seraient pas présentées à la barre du tribunal correctionnel. Le responsable de la station dans laquelle les faits se sont produits début février, présent au tribunal, reste troublé par cette affaire et l’employé qui était de service au moment des faits avoue que « tout ça est bizarre ». « A l’époque, il y a des attitudes qui m’ont étonné », explique-t-il laconiquement.

 

Le fait que les deux individus ne se soient pas présentés constitue un élément troublant supplémentaire dans cette affaire.

L’on ne s’explique toujours pas pourquoi la police aurait expliqué à Jean Rosselot, tête de liste UMP sur laquelle figurait Fouzy Sid en tant que président du RMP, qu’il y avait de sérieuses charges contre ce dernier alors qu’il a été libéré le lendemain sans être mis en cause.

Entre temps, Fouzy Sid avait été écarté de la liste et les responsables de l’UMP l’avaient expressément invité à dire que c’était de sa propre initiative.

Dans une interview accordée récemment à L’Hebdo de Besançon, le président du Rassemblement pour un Mouvement Populaire déclarait : « C’est une histoire de fous à laquelle personne n’a compris quoi que ce soit ».

C’est le moins qu’on puisse dire…  

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Meurtre d’Alexia : Jonathann Daval condamné à 25 ans de réclusion criminelle

Jonathann Daval, jugé depuis lundi pour le meurtre de sa femme Alexia qu'il reconnaît, a demandé à deux reprises "pardon" ce samedi 21 novembre 2020 aux parties civiles, avant que la cour d'assises de la Haute-Saône ne  se retire pour délibérer. Elle a finalement donné son verdict. Il est condamné à 25 ans de réclusion criminelle.

Meurtre d’Alexia : réclusion criminelle à perpétuité requise contre Jonathann Daval

L'avocat général Emmanuel Dupic a requis ce samedi 21 novembre 2020 devant les assises de la Haute-Saône la réclusion criminelle à perpétuité à l'encontre de Jonathann Daval, auteur d'un "crime presque parfait" parce que sa femme Alexia "voulait le quitter". Le verdict est attendu en fin d'après-midi ou en début de soirée.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 1.29
légère pluie
le 01/12 à 3h00
Vent
3.64 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
95 %

Sondage