Alstom Belfort : Jean-Louis Fousseret comprend le désarroi et la colère des salariés

Publié le 09/09/2016 - 11:48
Mis à jour le 12/04/2019 - 11:43

Suite à l’annonce de la fermeture annoncée du site Alstom Belfort d’ici 2018, le maire de Besançon tient à apporter son soutien aux Belfortains. Il parle d’une décision inacceptable.

 ©
©

"L’annonce brutale de la fermeture du site belfortain d’Alstom programmée en 2018 est un coup de poignard pour les Belfortaines et les Belfortains, qui se sentent orphelins d’une entreprise emblématique de leur ville et inscrite dans l’histoire industrielle du Nord Franche-Comté et de la région toute entière.

A Besançon, cette information soudaine soulève une vague d’indignation.  Les hommes et les femmes qui ont tout donné pour leur entreprise, les 500 familles touchées par cette décision incompréhensible du PDG d’Alstom sont victimes du cynisme de décideurs froids seulement guidés par les coûts de production et donc déconnectés des réalités humaines. A Besançon, au regard de notre histoire sociale, nous comprenons le désarroi et la colère des salariés de l’usine. Nous partageons leur sentiment face à ceux qui n’ont pas tenu leur parole pourtant donnée devant les plus hautes autorités de l’Etat.

Nous sommes solidaires des Belfortaines et les Belfortains. Ils peuvent compter sur le soutien et la mobilisation de Besançon dans la lutte qui doit se mener contre cette décision inacceptable.

Jean-Louis FOUSSERET, Maire de Besançon -Président du Grand Besançon

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

alstom belfort

Le syndicat FO Alstom s’inquiète de l’avenir du site dans une lettre ouverte adressée à Emmanuel Macron

Le syndicat central FO Alstom exprime ses inquiétudes sur l’avenir d’Alstom depuis son mariage ferroviaire avec Siemens dans une lettre ouverte au président de la République. Depuis le 27 septembre 2017,  Siemens est entré au capital d’Alstom à hauteur de 50 % dans le cadre d’un rapprochement « entre égaux ». L’État français n’est pas actionnaire du groupe. 

Le plan de sauvetage d’Alstom Transport confirmé par Bruno Le Maire

Suite à une rencontre avec les élus locaux et le préfet du Territoire de Belfort ce vendredi 4 août à Bercy, le ministre de l’Économie a déclaré qu’au-delà du plan de sauvetage, il était nécessaire de réfléchir à des mesures à plus long terme pour définir une véritable stratégie industrielle pour le groupe Alstom.

La SNCF confirme la commande de 15 TGV à Alstom

Le conseil d’administration de SNCF Mobilités a approuvé ce jeudi 23 février 2017  la commande au constructeur Alstom de 15 rames TGV, annoncée en octobre par le gouvernement pour sauver le site de Belfort, a indiqué la SNCF

Alstom : des élus demandent à François Hollande « d’user de toute son influence pour déclencher les commandes »

Dans une lettre ouverte datant de ce mardi 21 février 2017 au président de la République François Hollande, quatre élus du Territoire de Belfort lui demandent de « rassurer » les salariés d’Alstom en usant « de toute son influence pour déclencher » les commandes citées dans le plan de sauvetage de l’État. Une lettre qui prépare la visite du président à l’usine de Belfort ce mercredi 22 février.

Politique

150 associations bisontines concertées pour tirer les enseignements de la crise sanitaire 

La Ville de Besançon et son centre communal d’action social signent une convention afin de formaliser les modalités de leur coopération. Après avoir concerté près de 150 associations de décembre 2020 et mai 2021, plusieurs enjeux ont été dégagés. Ils seront présentés au conseil municipal ce 30 juin 2022…

Les postes clés de l’Assemblée

Vice-présidents, questeurs, secrétaires : l'élection à des postes clés à l'Assemblée nationale a tourné au vinaigre mercredi soir entre la gauche et la majorité. Annie Genevard, députée LR de la 5e circonscription du Doubs, et ancienne vice-présidente d el'Assemblée regrette de "n'avoir pu candidater…"

Tarification des transports dans le Grand Besançon : « trop de catégories sociales ont été oubliées » (N. Bodin)

Soumis au vote lors de la dernière assemblée communautaire de Grand Besançon, la question de la nouvelle tarification des transports a fait débat… Accordée pour les demandeurs d’emploi inscrits à pôle emploi, la gratuité totale n’a pas été approuvée pour les collégiens. Nicolas Bodin, à la tête du groupe PS au conseil municipal de Besançon au sein de la majorité de la maire EELV d’Anne vignot, estime que certaines catégories sociales n’ont pas été prises en compte. Il revient sur le sujet dans nos colonnes…

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 8.77
ciel dégagé
le 02/07 à 3h00
Vent
1.82 m/s
Pression
1022 hPa
Humidité
100 %

Sondage