Amarob Technologies labellisé Deep Tech par Bpifrance

Publié le 13/04/2021 - 16:00
Mis à jour le 13/04/2021 - 16:08

Amarob Technologies, projet entrepreneurial mené au sein de l’institut FEMTO-ST vient de recevoir le label entreprise DeepTech décerné par Bpifrance, selon un communiqué du 9 avril 2021.

 © L Godart
© L Godart

Amarob Technologies, projet entrepreneurial mené au sein de l’institut FEMTO-ST est reconnue nationalement pour son excellence et sa technologie de rupture made in France[i]. Il a imaginé un système robotisé qui permet de réaliser des chirurgies lasers intracorporelles et se focalise notamment sur la chirurgie transorale (de l’entrée de la bouche aux cordes vocales) avec un endoscope doté d’un microrobot dirigeant un laser lors de l’intervention. Cette nouvelle génération d’instruments, moins invasifs, permet des opérations moins traumatisantes pour le patient et des interventions ambulatoires de meilleure qualité, plus sûres et plus efficaces.

Amarob devient une pépite française

Projet exemplaire d’une collaboration fructueuse et réussie entre chercheurs et praticiens, Amarob est reconnue pour sa technologie disruptive imaginée en réponse à un besoin clinique identifié et avéré. Sa labellisation fait entrer Amarob dans la cour des pépites françaises, définie par Bpifrance.

La technologie développée par Amarob répond ainsi à des critères précis :

  • Elle est issue d’un laboratoire de recherche public et s’appuie sur une équipe pluridisciplinaire et complémentaire, composée de chercheurs, d’entrepreneurs et de chirurgiens reconnus avec lesquels la gouvernance entretient un lien étroit avec le monde scientifique.
  • Elle constitue un avantage fortement différenciateur par rapport à la concurrence.
  • Elle est caractérisée par un go-to-market ambitieux, à fort potentiel capitalistique.

Amarob vient par ailleurs de recevoir la bourse FrenchTech Emergence pour le développement de son robot dédié à la chirurgie laser intracorporelle.

Infos +

L’institut FEMTO-ST est une unité mixte de recherche, placée sous la tutelle d’Université Bourgogne Franche-Comté (UBFC) et du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), mais aussi de l’Université de Franche-Comté (UFC), de l’École Nationale Supérieure de Mécanique et des Microtechniques (ENSMM) et de l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard (UTBM).

(Communiqué)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Télémedecine et AVC : les neurologues de Besançon consultent à 7.000 km de distance

Depuis 2017, près de 600 actes de "TéléAVC" et plus de 60 téléthrombolyses ont été réalisés depuis le CHRU de Besançon auprès de trois hôpitaux ultramarins de Guyane. Dans le département le plus grand de France, le taux de mortalité par AVC des moins de 65 ans est trois fois plus important qu’en France métropolitaine.

Covid-19 : partout en Bourgogne Franche-Comté, le taux d’incidence en dessous de 300 infections

En France, le taux d'incidence est passé sous la barre des 400 infections pour 100.000 habitants, a-t-on appris ce mercredi 5 mai. En Bourgogne Franche-Comté, ce taux est inférieur à 300 infections, mais la situation hospitalière reste très tendue et le taux positivité élevé en particulier dans le Doubs.

Prudence si vous pêchez la truite...

Après avoir effectué des prélèvements sur le secteur de Fluans le 20 avril 2021, il a été confirmé que des kystes se trouvaient dans les muscles de la plupart des poissons disséqués... La Fédération du Doubs met en garde les pêcheurs et leur demande de lui signaler par mail les endroits où les poissons sont infectés.
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 12.22
légère pluie
le 11/05 à 12h00
Vent
2.98 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %

Sondage