Anne-Laure Moser à la direction de l'organisation des soins de l'ARS Bourgogne Franche-Comté

Publié le 26/12/2019 - 15:23
Mis à jour le 26/12/2019 - 15:23

Nominations • Changement d’organigramme au sein de l’ARS avec le décloisonnement entre le champ sanitaire et la sphère médico-sociale. Au 1er janvier 2020, Anne-Laure Moser prendra la tête de la direction de l’organisation des soins de l’ARS Bourgogne-Franche-Comté. Damien Patriat est nommé directeur de l’autonomie. Enfin, depuis le 10 décembre 2019, Véronique Tisserand a pris la responsabilité de la délégation départementale de Haute-Saône.

Anne-Laure Moser, nommée directrice de l’organisation des soins à l’ARS Bourgogne-Franche-Comté à compter du 1er janvier 2020 © ARS BFC ©
Anne-Laure Moser, nommée directrice de l’organisation des soins à l’ARS Bourgogne-Franche-Comté à compter du 1er janvier 2020 © ARS BFC ©

Anne-Laure Moser, directrice de l’autonomie depuis 2014 (personnes âgées, personnes en situation de handicap) est nommée directrice de l’organisation des soins (DOS).

Anne-Laure Moser succède à Jean-Luc Davigo, nommé directeur du centre hospitalier de Montargis en septembre. Olivier Obrecht, directeur général adjoint de l’ARS, assurait l’intérim de direction de la DOS depuis ce départ.

Inspectrice de l’action sanitaire et sociale, elle a débuté en Haute-Saône (direction départementale des affaires sanitaires et sociales/DDASS) puis en tant que cheffe de mission action santé publique à la DRASS de Franche-Comté (2001-2002). La suite de sa carrière se déroule dans l’Yonne: DDASS (2003-2006) puis maison départementale des personnes handicapées (MDPH), qu’Anne-Laure Moser dirige de 2007 à 2014 alors qu’elle est également à la tête de la direction de l’autonomie du conseil général.

Damien Patriat, responsable du département performance des soins hospitaliers au sein de la DOS et responsable de l’équipe projet « Ma santé 2022 » prendra dans le même temps ses fonctions de directeur de l’autonomie.

Directeur d’hôpital, Damien Patriat a d’abord occupé des fonctions au centre hospitalier intercommunal de Châtillon-Montbard (2004-2006) avant d’être nommé au CHU de Limoges (analyse de gestion et contractualisation interne).

Directeur des ressources humaines au CHU de Dijon (2008-2011), son parcours le conduit au centre hospitalier de Blois. Après une expérience de consultant et formateur en stratégie des ressources humaines, Damien Patriat retrouve le monde hospitalier en 2016 au CH d’Ajaccio (affaires financières). Il est en poste à l’ARS Bourgogne-Franche-Comté depuis début 2017.

Véronique Tisserand conduit la délégation départementale de l’ARS en Haute-Saône depuis le 10 décembre et le départ en retraite de Pierre Gorcy.

Elle assure également l’intérim de la délégation départementale du Nord-Franche-Comté. Véronique Tisserand a commencé sa carrière en DDASS (Vosges, Haute-Saône).

Inspectrice de l’action sanitaire et sociale, elle est responsable du service handicap et dépendance à la DRASS de Franche-Comté en 2007 puis cheffe de mission au pôle médico- social de l’ARS Franche-Comté à compter de 2010.

Déléguée départementale de Haute-Saône et du Territoire de Belfort de 2013 à 2016, Véronique Tisserand avait été nommée déléguée départementale du Nord-Franche-Comté en 2016, un poste particulier, le seul dans la région au périmètre d’action réparti sur trois départements (Territoire de Belfort, Doubs et Haute-Saône).

(Communiqué ARS)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Dépistage du cancer du sein : « 40 % des cancers peuvent être évités » selon le docteur Rymzhanova-Coste

Sur la période 2020 - 2021, le taux de participation au dépistage du cancer du sein s’élevait à 52,7 % en Bourgogne-Franche-Comté. Des chiffres plus élevés qu’à l’échelle nationale, mais toujours insuffisants selon le docteur Raouchan Rymzhanova-Coste, médecin directeur du centre de coordination du dépistage des cancers de la région, situé rue Paul Bert à Besançon.

Hôpital public : une action spéciale ce mercredi autour de « La mère et l’enfant » devant le CHU de Besançon

Le syndicat Sud Santé Sociaux du CHU de Besançon organise une action mercredi 28 septembre à 11h30 en soutien autour de la statue de « La mère et l’enfant » sur le parvis de l’établissement hospitalier. Objectif : soutenir l’hôpital public dont le CHU bisontin qui manque aujourd’hui de 300 infirmières et 150 aides-soignant(e)s, dénonce le syndicat dans un communiqué.

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.29
ciel dégagé
le 05/10 à 15h00
Vent
5 m/s
Pression
1021 hPa
Humidité
62 %

Sondage