Alerte Témoin

Arrêté anti-mendicité : les précisions du groupe socialiste et société civile républicaine

Publié le 22/08/2018 - 16:36
Mis à jour le 12/09/2018 - 17:19

Après les élus verts et les élus communistes, c'est au tour des conseillers municipaux du groupe socialiste et société civile républicaine de réagir à l'arrêté visant à limiter la mendicité au centre-ville de Besançon.

mendicité besançon
mendicité Besançon

Abdel Ghezali, président du groupe socialiste et société civile a tenu à faire suite aux différentes réactions issues notamment de la majorité plurielle du maire LREM (et ancien socialiste) Jean-Louis Fousseret.

En faisant le même constat des problèmes d'incivilités et de troubles répétés au centre-ville de Besançon subis par les commerçants et les riverains, il rappelle le contexte de cette prise de l'arrêté. "Le principe de cet arrêté a été validé unanimement lors d’une réunion interne de la municipalité, le 2 juillet 2018, par l'ensemble des élus présents, issus de l’ensemble des différents groupes politiques de la majorité municipale : Groupe Socialiste et Société civile républicaine, Groupe Europe Ecologie Les Verts, Groupe Parti Communiste Front de Gauche, Groupe LREM, et Groupe Société civile".

"L'objectif de l'arrêté est bien de lutter contre les seuls comportements gênants"

Contrairement aux élus PCF et EELV qui réclament le retrait de l'arrêté qui fait polémique depuis une semaine, Abdel Ghezali explique que la persistance de comportements perturbants sur l'espace public justifiait une prise de position adaptée et la mise en place d’outils précis pour y répondre.  "L'objectif de l'arrêté est bien de lutter contre les seuls comportements gênants, notre intention n’a jamais été d'interdire la mendicité sur le domaine public. Nous veillerons donc à ce que l’arrêté actuel soit appliqué avec discernement".

Et de préciser. "Il n'est pas dans nos valeurs d’interdire les regroupements ou encore de nous opposer à la mendicité. Nous soutenons au quotidien les actions qui apportent des alternatives à la mendicité et à l'exclusion, notamment l'accompagnement social qui permet de retrouver le chemin vers l'emploi, le logement autonome, l'éducation et la santé. Nous continuerons à défendre ces initiatives".

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

arrêté anti-mendicité Besançon

Conseil municipal : les élus LR fustigent la majorité « atomisée » de Jean-Louis Fousseret

Le conseil municipal de Besançon post-polémique autour de l'arrêté anti-mendicité s'annonce houleux ce jeudi 20 septembre 2018. Entre la création d'un intergroupe au sein de la majorité plurielle du maire LREM de Besançon, l'opposition a tenu à s'exprimer. Dans un message posté sur Facebook, le conseiller municipal LR Ludovic Fagaut parle d'une majorité atomisée et émet le souhait de faire avancer certains dossiers...

Election municipale 2020, arrêté polémique, majorité fissurée… : qu’en pense le maire de Besançon ?

VIDEO • L'été 2018 a été tumultueux pour le maire à Besançon : entre polémique autour de l'arrêté dit "anti-mendicité", la création d'un intergroupe au sein de la majorité du conseil municipal ou encore les positionnements pour sa succession, comment voit-il la suite de son mandat jusqu'à l'élection municipale en 2020 ?

Municipales à Besançon : Dahoui appelle au rassemblement de la gauche

A moins de deux ans des élections municipales et suite à la fissure de la majorité plurielle renforcée par la polémique de l'arrêté anti-mendicité du maire LREM de Besançon, l'adjoint au maire (PS) en charge de l'éducation appelle dans une tribune au rassemblement de "toute la gauche bisontine". Pour lui, il est impérieux que la majorité municipale tienne bon. Encore faut-il que les différentes composantes de la gauche à Besançon puissent se parler.

Politique

Sénatoriales 2020 : Nicolas Bodin et la liste « À votre écoute pour agir » (LUG)

1.659 grands électeurs sont invités à voter dimanche 27 septembre 2020 dans le Doubs pour élire trois sénateurs.  Parmi les cinq listes en lice,  celle de l'union de gauche  "À votre écoute pour agir" (LUG), est menée par le socialiste Nicolas Bodin, actuel vice président en charge de l'économie à Grand Besançon Métropole.

Le secrétaire général de la CGT Philippe Martinez en visite dans le Jura ce mardi

A l’occasion de la réunion décentralisée du Bureau Confédéral de la CGT en Bourgogne Franche-Comté, Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT et Catherine Perret, membre du Bureau confédéral, viendront à la rencontre de salarié-es des entreprises jurassiennes Jacob Delafon et SKF mardi 22 septembre 2020.

Agressions au couteau : « Nous refusons que Besançon devienne une ville coupe-gorge

Suite à trois agressions au couteau dans la nuit de samedi à dimanche au centre-ville de Besançon, les élus Les Républicains au conseil municipale de Besançon ont publié un communiqué dans lequel ils appellent la maire Anne Vignot et son équipe à "sortir de sa léthargie, soutenir plus activement notre police municipale et, surtout, enfin garantir la sécurité à Besançon."

Vivez en direct le conseil municipal de Besançon du 14 septembre 2020

Le conseil municipal de Besançon de rentrée se tient ce lundi 14 septembre.  Il s'agira pour les 55 conseillers municipaux de Besançon de faire un point sur cette rentrée sous le signe de la Covid et de désigner les  représentants du conseil municipal qui siégeront dans les différentes structures partenaires (syndicats, SEM, associations, etc.)

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.81
    nuageux
    le 24/09 à 6h00
    Vent
    2.8 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    98 %

    Sondage