Ascension : un long week-end pour se faire vacciner dans le Doubs

Publié le 13/05/2021 - 10:44
Mis à jour le 13/05/2021 - 10:45

La moitié des 18 centres de vaccination est ouvert dans le département ce jeudi 13 mai 2021 et aucun ne fait le pont. Depuis le début de la semaine, une expérimentation est également menée dans le Doubs où des doses de vaccins Moderna sont disponibles en pharmacie et dans les cabinets des médecins libéraux.
 

Vaccination contre la Covid-19 à Besançon. © Alexane Alfaro
Vaccination contre la Covid-19 à Besançon. © Alexane Alfaro
  • 28. 600 doses ont été distribuées dans le Doubs pour cette semaine qui comprend le pont de l’Ascension. Près de 30 000 seront également à nouveau disponibles la semaine prochaine.
  • Au-delà du public cible, les moins de 50 ans peuvent également se faire vacciner selon les disponibilités de doses restantes. VitemaDose ! 
  • À noter que depuis le début de la semaine, le Doubs expérimente la vaccination avec Moderna (500 doses)en pharmacie et chez les médecins qui peuvent contacter leur patientèle.
  • Ouverture de la vaccination pour toutes les personnes de 50 ans et plus depuis le lundi 10 mai 2021
  • Ouverture de la vaccination pour toutes les personnes sans limite d’âge lorsqu’il reste des doses disponibles depuis le 12 mai 2021

Qui peut se faire vacciner ?

Depuis lundi, tous les Français âgés de 50 ans et plus peuvent se faire vacciner sans condition, cinq jours plus tôt qu'initialement prévu.

  • L’ensemble des personnes de 50 ans et plus.
  • Les femmes enceintes à partir du deuxième trimestre de la grossesse.
  • Les résidents en établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes et unités de soins de longue durée ou hébergées en résidences autonomie et résidences services.
  • Les personnes de plus de 18 à 49 ans souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19
  • Les personnes de 50 à 54 ans inclus souffrant d’une ou plusieurs des comorbidités
  • Les personnes de 16 et 17 ans souffrant d’une pathologie à très haut risque de forme grave de Covid-19 sont autorisés à se faire vacciner avec le vaccin Pfizer-BioNTech en centre de vaccination.
  •  Les personnes en situation de handicap, quel que soit leur âge, hébergées en maisons d’accueil spécialisées (MAS) et foyers d’accueil médicalisés (FAM).
  •  Les résidents de 60 ans et plus dans les foyers de travailleurs migrants (FTM).
  •  Les professionnels du secteur de la santé et du secteur médico-social

Les centres de vaccination dans le Doubs

Il suffit de prendre rendez-vous ou de contacter par téléphone les centres de vaccination en se renseignant sur le site santé.fr

La moitié des centres de vaccination est ouvert dans le départements. Aucun ne fait le pont. Les horaires d'ouverture sont inchangés.

Expérimentation dans le Doubs : Moderna disponible dans certaines pharmacies et certains cabinet médicaux

Après un test concluant en Moselle, le vaccin de Moderna est distribué dans des territoires où les variants circulent davantage : en France,  40.000 doses par semaine y seront distribuées pendant trois semaines avant une arrivée de plusieurs centaines de milliers de doses en juin.

Le Doubs, et la Haute-Saône à partir de la semaine prochaine, ont été retenus au regard des taux de vaccination en deçà de la moyenne régionale de la population, mais aussi en raison de la circulation de variants, notamment le Sud-Africain.

Pourquoi le vaccin Moderna ? Il est plus facile à conserver. Une fois "décongelé", il peut se conserver à une température située entre 2 et 8 degrés pendant 30 jours. Le vaccin Pfizer se conserve quant à lui cinq jours après décongélation.

"Au total dans le Doubs, 550 flacons de vaccin Moderna seront distribués dans les officines du territoire qui ont été chargées de recenser et collecter les commandes des professionnels de santé volontaires" indique l'agence régionale de santé de Bourgogne Franche-Comté.

Les patients habituellement vaccinés en centre restent ciblés comme patients prioritaires.

264 professionnels libéraux de ville du département , médecins et pharmaciens, ont répondu favorablement à cette expérimentation en lien avec les Unions régionales des professionnels de santé (URPS).

Moins de 50 ans ? Vite maDose !

Depuis mercredi, les injections sont accessibles aux personnes de plus de 18 ans lorsqu'un créneau sera disponible la veille pour le lendemain sur les plateformes de prises de rendez-vous comme Doctolib. Objectif ne gâcher aucune dose.

Pour savoir si des rendez-vous sont toujours disponibles, l'exécutif renvoie notamment vers le site ViteMaDose, une plateforme indépendante qui répertorie les rendez-vous disponibles dans les centres de vaccination ou les pharmacies.

Il suffit de saisir le nom de sa commune pour consulter la liste des rendez-vous disponibles le plus près de chez soi, ou le plus rapidement.

Astuce:  vous pouvez sur VitemaDose utiliser l'onglet Chronodose si vous n'êtes pas public prioritaire. Il est également possible de se rendre en fin de journée dans certains centres de vaccination et demander s'il reste des doses...

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Don du sang : l’EFS appelle la population à se mobiliser, une « urgence vitale »

L’EFS publie pour la seconde fois de son histoire, et ce à moins de 6 mois d’intervalle, un bulletin d’urgence vitale. Le niveau des réserves de sang de la France est historiquement bas, une situation critique à la veille des départs en vacances, qui pourrait se révéler dangereuse à court terme pour soigner les patients, selon un communiqué du 29 juin 2022.

Explosion du nombre de demandes d’AMP : appel aux dons de spermatozoïdes et d’ovocytes en Franche-Comté

APPEL AUX DONS • Jusqu’au 30 juin, une grande campagne de sensibilisation au don de gamètes se déroule partout en France pour encourager la population à donner ses spermatozoïdes et ses ovocytes afin de répondre à une demande plus forte que jamais suite à la loi bioéthique votée en août 2021 pour l’assistance médicale à la procréation (AMP). Dr Oxana Blagosklonov, responsable du centre d’études et de conservation des oeufs et du sperme (CECOS) au CHU de Besançon nous en parle…

Allaitement : cachez ce sein ?

Le 2 juin dernier, une jeune maman qui voulait allaiter son enfant alors qu'elle se trouvait au musée du Louvres à Paris n'a pas été autorisée à le faire. Un agente de sécurité lui a indique que cela n'était "pas permis". Notre diéteticienne Chloé Vuillemin se penche sur cette question de l'allaitement en public, le fonctionnement de l'allaitement et ses bienfaits nutritionnels.

Avez-vous la solaire attitude ?

Le vendredi 17 juin 2022 a débuté à l’école primaire Jean Macé de Besançon, une campagne de prévention aux risques solaires. C’est une campagne mise en place depuis 2016 par la Ville de Besançon, associée à l’Asfoder, l’Association des Dermatologues de Franche-Comté. 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 13.39
légère pluie
le 30/06 à 21h00
Vent
0.93 m/s
Pression
1018 hPa
Humidité
99 %

Sondage