Un nouveau salon bien-être au centre-ville de Besançon

Publié le 24/01/2023 - 16:23
Mis à jour le 26/01/2023 - 17:23

Depuis le 3 janvier 2023, Kevin Delmas, 29 ans, a choisi de changer quelque peu l’activité de son local situé rue des Granges à Besançon en proposant un petit salon bien-être qui pourrait être très utile aux habitants et travailleurs du centre-ville… Explications.

Auparavant, Kevin Delmas vendait des produits à base de CBD et produits dérivés. Suite au rachat des parts de son ancien associé, il a souhaité changer son activité pour offrir un peu plus de bien-être à ses clients en proposant toujours des produits au CBD (crèmes, huiles de massage, huiles CBD, gélules, tisanes), mais aussi des pauses détente.

De la tête aux pieds

Dans son nouveau salon, Kevin Delmas propose le massage Amma assis pendant lequel la personne reste habillée pour ressentir "un enchaînement précis, technique, composé de pressions, d’étirements, de percussions et de balayages", explique le gérant qui précise avoir suivi une formation pour ce massage.

Pour celles et ceux qui n’aiment pas être touchés, un fauteuil procurant un massage complet et personnalisé de la tête aux pieds est proposé. Kevin Delmas explique que cet outil "procure un massage complet avec rouleaux et pressions du dessous des pieds jusqu'à la nuque et tête, pieds, jambes, fessiers, bas du dos, haut du dos, bras, épaules, nuque et tête".

Kevin Delmas © KD

Focus sur les pieds

D’autres appareils offrent des instants de détente pour les pieds avec des rouleaux, des pressions, de l’air chaud ou encore avec des bulles. 

Le gérant compte également l’arrivée prochaine de "fish spa", ces bacs aux allures d’aquariums pour les pieds avec des poissons qui mangent les peaux mortes.

Infos +

Pour une pause détente Au pied du Doubs, compter entre 4 et 20€ la séance selon le soin.

Infos pratiques

  • Au pied du Doubs
  • 40, rue des Granges - 25 000 Besançon
  • Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h
  • Avec ou sans réservaiton au 06 69 27 63 56

sdr © Kevin Delmas

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Tarifs des péages d’autoroute en hausse : " La mobilité se transforme en luxe " pour " 40 millions d’automobilistes "

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Inquiétude des boulangers dans le Doubs : " Je ne laisserai pas un boulanger fermer " (Préfet du Doubs)

À l’occasion de la traditionnelle cérémonie de la galette à la préfecture du Doubs ce jeudi 26 janvier, le président de l’Union patronale des boulangers du Doubs, Damien Vauthier, a tenu un discours rappelant l’inquiétude de la profession face à la crise énergétique, mais aussi la hausse du prix des matières premières devant un préfet du Doubs déterminé à aider la profession.

Bourgogne Franche-Comté : 3 millions d’euros pour soutenir les boulangeries et les boucheries

CRISE ÉNERGÉTIQUE • En raison de crise énergétique qui sévit actuellement en France comme dans de nombreux pays européens, Marie-Guite Dufay, présidente de la Région Bourgogne Franche-Comté a annoncé mercredi 25 janvier un coup de pouce pour soutenir les boulangeries-pâtisseries et les boucheries-charcuteries à hauteur de 3 millions d’euros.

Région Bourgogne Franche-Comté : un budget à 2 milliards d’euros pour 2023

La présidente de Région, Marie-Guite Dufay, a réuni les élus du conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté en session plénière mercredi 25 et jeudi 26 janvier 2023. Principal dossier à l’ordre du jour de l’assemblée : le vote du budget régional 2023 d’un montant de 1,967 milliard d’euros (hors gestion active de la dette) dont plus de 1,6 milliard d’euros est dédié au financement des politiques publiques, soit plus de 81 % du budget régional.

La Banque Populaire Bourgogne-Franche-Comté réaffirme ses ambitions pour 2023

Dans un contexte économique peu engageant, la Banque Populaire de Bourgogne-Franche-Comté (BP BFC) a tenu une conférence de presse présidée par son directeur général Jean-Paul Julia, afin de dresser le bilan de l’année écoulée et de faire le point sur les ambitions portées par la banque en 2023. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 1.54
couvert
le 01/02 à 6h00
Vent
3.09 m/s
Pression
1030 hPa
Humidité
95 %