Au salon de l'agriculture, Emmanuel Macron a adopté une poule

Publié le 25/02/2018 - 10:56
Mis à jour le 25/02/2018 - 16:07

Le président de la République Emmanuel Macron a profité de sa longue visite au salon de l'agriculture samedi 24 février 2018 pour adopter une poule, qui devrait être chargée de lui fournir des oeufs frais à l'Elysée.

 ©
©

Après avoir flatté le museau de "Haute", la vache égérie du salon, soupesé une biquette grise et admiré les innombrables spécialités régionales brandies sur son passage au cours de sa première visite du salon en tant que président, Emmanuel Macron s'est soudain retrouvé avec une belle poule rousse dans les bras, qu'il a acceptée en souriant.

Une poule offerte au président

La poule lui a été offerte devant les caméras par le directeur général des poulets de Loué dans la Sarthe, Yves de la Fouchardière. Ou comment obtenir une publicité instantanée lors d'un exercice obligé pour tous les présidents en exercice.

"Je la prends, mais il faut qu'on trouve un système pour la protéger du chien", lui a dit le président, un brin amusé, en évoquant Nemo, le labrador présidentiel, adopté fin août dans un refuge de la Société protectrice des animaux (SPA).

Un jardin potager comme à la Maison Blanche

Un récent écho de presse paru dans le Figaro avait évoqué le souhait de Brigitte Macron de réaliser un jardin potager à l'Elysée, comme l'avait fait Michelle Obama à la Maison Blanche. Alors, pourquoi pas avec une poule dans le jardin?

"C'est très à la mode en ville", souligne Johann Coenne, commissaire
général du salon de l'aviculture de Paris. "Mais il faudrait un coq aussi pour équilibrer", a-t-il suggéré.

Le président a avoué que jusqu'à présent "c'est le ministère de l'Intérieur" qui "fournit" les oeufs à l'Elysée. "Ils ont des poules." "On va faire un poulailler à l'Elysée!", a-t-il dit.

(Source : AFP)
Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Politique

Le Pass sanitaire obligatoire pour les événements de plus de 1.000 personnes

L'Assemblée nationale a adopté en première lecture, dans la nuit de mardi 11 à mercredi 12 mai 2021, le projet de loi relatif à la sortie de crise sanitaire. Les débats ont été marqués par un coup de théâtre sur l'article 1er du texte : celui-ci a d'abord été rejeté par les députés dans l'après-midi, puis adopté dans la nuit après une réécriture du gouvernement. Pour assister aux événements de plus de 1.000 personnes, le Pass sanitaire impose soit : d'être vacciné ou d'avoir un test PCR négatif ou d'avoir effectué un test sérologique prouvant l'immunité.  

Départementales 2021 : qui sont les candidats dans le Doubs ?

DÉPARTEMENTALES • Les élections départementales se dérouleront le 20 et 27 juin 2021 en France, en même temps que les élections régionales. Dans le Doubs, les électeurs doivent  renouveler les 38 conseillers départementaux. Le dépôt des candidatures est désormais clos depuis ce 5 mai 2021 à 16h00. Voici les listes dans les 19 cantons du département.

RN57 et Les Vaîtes : Allenbach demande « un réferendum multi-questions » à Anne Vignot

Groupes de travail, concertations, études d'expert, commissions, conférences citoyennes… Depuis l'arrivée d'Anne Vignot aux manettes de la ville, nous lisons très régulièrement ce type de mots pour tenter d'avancer sur divers projets. Le président du Mouvement Franche-Comté, ex-candidat à la mairie de Besançon, demande à la maire d'organiser un référendum notamment sur les questions de la RN57 et des Vaîtes "pour simplifier les choses".
Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 5.56
partiellement nuageux
le 14/05 à 0h00
Vent
1.46 m/s
Pression
1010 hPa
Humidité
100 %

Sondage