Automobile : une filière en tension en Bourgogne-Franche-Comté

Publié le 22/05/2024 - 14:46
Mis à jour le 22/05/2024 - 14:28

Une nouvelle étude de l'Insee vient de paraître en ce mois de mai 2024. Entre 2018 et 2022, la filière automobile a perdu 10% de son effectif en Bourgogne-Franche-Comté. Avec des métiers en forte tension, la filière va devoir faire face à une importante mutation dans les années à venir. 

 ©  Dominique PIZZALLA / copyright GROUPE PSA - direction de la communication
© Dominique PIZZALLA / copyright GROUPE PSA - direction de la communication

Dans un secteur en mutation, les 391 établissements de la filière automobile en Bourgogne-Franche-Comté employaient plus de 42 000 salariés fin 2020. Mais la région n'est plus sur le podium de celles y employant le plus de salariés.

Le virage de l'électrique

Avec la commercialisation de véhicules hybrides puis 100% électrique, l'ensemble de la filière est en pleine mutation. ''En interdisant d’ici 2035 les ventes de voitures neuves roulant à l’essence ou au diesel, l’Union européenne incite l’industrie automobile à évoluer rapidement.'' Parallèlement à une plus grande automatisation de la production, l'électrique nécessite d'autres compétences et moins de personnel. Ainsi, dans la seule construction automobile, la filière a perdu 20% d'effectifs entre 2018 et 2022.

Indice des effectifs des trois principaux segments © Insee

D’ici 2035, près d’un tiers des salariés pourrait partir à la retraite

Les salariés de la filière automobile sont essentiellement en contrat à durée indéterminée, le tiers sont âgés de plus de 50 ans et les trois quart sont des hommes. ''En lien avec des anciennetés élevées, le salaire horaire net dans la filière automobile est 3 % supérieur à celui de l’industrie.'' Un salaire horaire net moyen établit à 16 euros, soit le double du Smic en 2020.

Des métiers en forte tension de recrutement

Les dix principaux métiers de la filière (70% des effectifs) sont tous en très forte tension. Dans quatre métiers sur dix, ces difficultés de recrutement sont notamment liées à la recherche de compétences spécifiques. Des métiers peu accessibles pour les demandeurs d'emplois sans expérience ou pour les diplômés d'autres cursus.

Dans un contexte de crise sanitaire et de pénurie de semi-conducteurs, l'emploi a diminué depuis 2020. Par ailleurs, la crise inflationniste, en engendrant une baisse de rentabilité dans toute la chaîne de production, a fortement baissé l'emploi.

Infos +

Pour aller plus loin :

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Le stade Léo Lagrange bientôt équipé de 800 m2 de panneaux photovoltaïques

Le chiffre n’est pas négligeable. Si l’installation des panneaux photovoltaïques a un coût : 300.000 euros, elle permettra, à terme, d’économiser entre 30 à 35.000 euros par an, a précisé Anne Vignot, la maire de Besançon. Le projet sera soumis au vote des élus lors du Conseil municipal du 20 juin 2024.

La Région Bourgogne Franche-Comté lance une opération séduction pour attirer de nouveaux habitants

En ce premier semestre 2024, la Région Bourgogne-Franche-Comté préfigure une initiative inédite pour renforcer son attractivité résidentielle. Cette opération sans précédent vise concrètement à recruter dès le mois de septembre 2024 de futurs habitants. Prévu sur une première période de trois années, ce programme repose sur une dynamique collaborative initiée par la Région et de nombreux acteurs du territoire, et s’inscrit dans le cadre de la stratégie d’attractivité globale initiée depuis 2017.

“Chambre d’hôtes référence” : six hôtes du Doubs récompensés

Le 4 juin 2024, certaines chambres d’hôtes du département du Doubs se sont vu remettre la qualification "Chambre d’hôtes référence". Cette action nationale a été déployée depuis 2023 par Doubs Tourisme dans le département permettant à l’époque de qualifier deux premières chambres d’hôtes.

Le sport au service de l’emploi pour recruter autrement à Montbéliard

Après le succès des précédentes éditions qui se sont déroulées sur plusieurs villes de la région, le Comité Olympique Paris 2024, l'Agence Nationale du Sport, la Fédération Française d’Athlétisme et France Travail, ont proposé l’opération "Du stade vers l’emploi" (DSVE) dans sa version "Athlétisme" ce jeudi 13 juin 2024 à Montbéliard. 

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 23.18
légère pluie
le 20/06 à 18h00
Vent
3.03 m/s
Pression
1017 hPa
Humidité
71 %