Barrage filtrant des bonnets rouges frontaliers à la douane de Vallorbe

Publié le 16/12/2013 - 09:30
Mis à jour le 16/12/2013 - 15:44

Les bonnets rouges frontaliers mènent une nouvelle action, ce lundi 16 décembre 2013, pour demander le maintien de leur droit d’option : ils ont mis en place un barrage filtrant à la douane de Vallorbe.L’action a débuté à 4h du matin ce lundi 16 décembre et se terminera demain mardi 17 décembre 2013 à 4h du matin.

24h

Une quarantaine de membres des groupes Facebook " Frontaliers et citoyens soyons solidaires" et "Bonnets rouges frontaliers" bloquent les poids lourds dans le sens Suisse-France.

"Depuis 4h du matin, nous avons bloqué une quinzaine de camions. On les retient au maximum une heure à la frontière pour bloquer l'économie et marquer le coup", explique Raphaël Borne, travailleur frontalier depuis plus de dix ans et organisateur du mouvement.

Côté Suisse, les conducteurs de poids lourds empruntent des itinéraires secondaires, limitant ainsi le nombre de camions passant à Vallorbe. Aucun gêne à la circulation n'a été constatée par la gendarmerie.

Pour le maintien du droit d'option

Les "bonnets rouges" réclament le maintien du droit des frontaliers à choisir une assurance maladie privée. Les frontaliers résidant en France et travaillant en Suisse avaient jusqu'à présent un "droit d'option" pour couvrir leurs frais de santé, c'est-à-dire le droit de choisir entre le système suisse, l'assurance maladie française ou une assurance privée, souvent moins onéreuse.

Mais à partir du 1er juin 2014, ceux qui auront choisi d'être assurés en France ne pourront le faire qu'à travers la Sécurité sociale française. Le gouvernement espère que cette mesure rapportera 100 millions d'euros à la Sécurité sociale la première année et 150 millions d'euros par la suite.

Depuis plusieurs mois, les frontaliers multiplient les actions pour obtenir le retrait de cette mesure. 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Economie

Hausse des tarifs des autoroutes : risque d’un report massif du trafic des autoroutes vers les routes nationales

L’augmentation moyenne du tarif des péages d’autoroute à hauteur de 4,75 % entrera en vigueur à compter de ce mercredi 1er février 2023. Selon l’association 40 millions d’automobilistes, c’est "une hausse inadmissible qui s’ajoute au prix délirant des carburants et transforme la mobilité en luxe."

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

Offre d'emploi

Sondage

 6.51
couvert
le 03/02 à 18h00
Vent
1.71 m/s
Pression
1035 hPa
Humidité
75 %