Alerte Témoin

Besançon, capitale de l’allergie

Publié le 16/03/2018 - 11:14
Mis à jour le 15/04/2019 - 14:51

Depuis ce jeudi 15 mars 2018 et jusqu'à vendredi soir, les équipes médicales du Pr Aubin et du Dr Pelletier (service de dermatologie du CHU de Besançon) et du Pr Dalphin  (service pneumologie) accueillent les journées annuelles d'immuno-allergologie Max Bourgeois au Centre Diocésain de Besançon.  En parallèle, se déroulent également les journées annuelles du Centre de référence des angioedèmes à kinines (CREAK) qui est une maladie rare souvent confondue à tort avec une allergie.

p1000202.jpg
le Pr François Aubin (service de dermatologie du CHU de Besançon) © DR

"Ces rencontres sont l’occasion de présentations et de débats sur les différentes formes d’allergie respiratoire, cutanée et professionnelle qui touchent plus de 25% de la population. Plus de 100 participants et experts nationaux vont pouvoir débattre des problèmes allergologiques rencontrés par les patients.

La prévalence des allergies a considérablement augmenté ces 30 dernières années dans les pays développés. Les modifications et l’appauvrissement de la diversité de la flore microbienne (microbiome) à la surface de la peau et des muqueuses respiratoires et digestives provoquent un dysfonctionnement immunitaire responsable d’une perte de tolérance vis-à-vis de protéines anodines comme les pollens.

L’utilisation inappropriée des antibiotiques, des antiseptiques, la pollution atmosphérique, l’alimentation riche en graisses et sucres et pauvre en fruits et légumes, les régimes alimentaires exclusifs (Vegan) modifient le microbiome et favorise l’inflammation et les allergies. Des formes plus rares d’allergie aux venins d’insectes (abeilles et guêpes) ou  d’angio-oedèmes héréditaires ou non sont décrites. 

Enfin, tout n’est pas allergie et différents mécanismes non allergiques peuvent être également en cause. Sur le plan thérapeutique, de nouveaux biomédicaments ont transformé la vie des patients grâce à leur efficacité et bonne tolérance".

Pr François Aubin 

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Santé

Coronavirus : cinq des huit départements de Bourgogne Franche-Comté en « rose »

Zone d'alerte • Le ministre de la Santé Olivier Véran a présenté mercredi 23 septembre 2020  les nouveaux niveaux d'alerte selon la situation sanitaire à l'échelle des départements. En Bourgogne Franche-Comté, la Côte d'Or, le Doubs, le Territoire de Belfort, la Nièvre et la Saône-et-Loire sont en simple "alerte". Le Jura, la Haute-Saône et l'Yonne restent en "gris" sans alerte particulière.

Besançon : ouverture d’un centre de dépistage de la Covid-19

Face à cette progression importante et au passage en zone rouge du département du Doubs, la préfecture du Doubs, l’Agence Régionale de Santé, Grand Besançon Métropole et la ville de Besançon ont travaillé en lien avec les laboratoires LPA et CBM25 pour proposer un centre de dépistage rue du Docteur Mouras pour les bisontins et grands bisontins. Il ouvre ses portes ce 23 septembre 2020 dès 8h00.

SONDAGE : À cause de la Covid-19, limitez-vous les rassemblements familiaux et amicaux ?

Les département du Doubs, le Territoire de Belfort et la Côte-d'Or, comme de nombreux départements français, sont passés en "zone rouge", c'est-à-dire en zone de circulation active du virus qui se caractérise principalement par un taux d’incidence supérieur à 50 pour 100 000 habitants et une dynamique épidémique défavorable. Le gouvernement invite les habitants à limiter les rassemblements familiaux ou entre amis… Et vous, limitez-vous ce type de rassemblement ? C'est le sondage de la semaine.

Covid-19 : le département du Doubs passe officiellement en « zone rouge »

Le décret n° 2020-1153 du 19 septembre 2020 modifiant le décret n° 2020-860 du 10 juillet 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l'épidémie de covid-19 dans les territoires sortis de l'état d'urgence sanitaire, paru ce jour au journal officiel, place le département du Doubs en zone de circulation active du virus, également appelée "zone rouge".

Une Bisontine reçoit deux médailles d’or pour avoir créé une formation pour la qualité de vie au travail

Pauline Lenoir, thérapeuthe bisontine (sophrologue et praticien en hypnose ericksonienne), préparatrice physique et mentale et accessoirement Karateka '4 dan', vient de recevoir deux médailles d'or pour récompenser une formation "Nutrition Santé" liée à la qualité de vie au travail qu'elle a créé pour les entreprises et pas n'importe lesquelles... Interview.

Coronavirus : le Doubs et le Territoire de Belfort dépassent le seuil d’alerte

Dans le rouge • Depuis la rentrée en Bourgogne Franche-Comté, seule la Côte d'Or dépassait le seuil d'alerte avec un taux d'incidence dépassant largement les 50 cas positifs pour 100.000 habitants. Le Doubs, le Territoire de Belfort viennent à leur tour de dépasser ce seuil selon le bulletin hebdomadaire de l'agence régionale de santé. "Tous les indicateurs de suivi de l'épidémie sont à la hausse" selon l'ARS. Sur plus de 50.000 tests réalisés du 9 au 15 septembre, on recense plus de 1.400 nouveaux cas positifs.

Livres Dans la Boucle 2020

Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

MUNICIPALES 2020

Les résultats dans votre commune

     13.81
    nuageux
    le 24/09 à 6h00
    Vent
    2.8 m/s
    Pression
    1009 hPa
    Humidité
    98 %

    Sondage