Besançon : cinq ans de prison pour avoir foncé en scooter sur un policier

Publié le 08/07/2021 - 08:15
Mis à jour le 08/07/2021 - 09:13

« C’est la chronique d’un désastre annoncé » : un jeune homme de 20 ans a été condamné à cinq ans de prison ferme ce mercredi 7 juillet 2021 à Besançon pour avoir délibérément foncé et percuté un policier qui intervenait pour faire stopper un rodéo urbain.

 ©
©

A l'issue de la comparution immédiate, le tribunal correctionnel a intégralement suivi les réquisitions du procureur Etienne Manteaux. La condamnation a été assortie d'une interdiction de séjour dans le Doubs de trois ans à l'issue de l'emprisonnement.

Son avocate Me Emine Erdem a dénoncé une peine "absolument excessive" pour un jeune de 20 ans auquel "on met tout sur le dos pour faire un exemple".

Jogging et cheveux bouclés aux épaules, le prévenu a répondu aux questions du tribunal avec désinvolture, tenant parfois tête à la juge qui l'interrogeait. Que sait-il des deux individus qui ont foncé sur un policier intervenant dans la nuit de jeudi à vendredi pour calmer un énième rodéo urbain dans le quartier Saint-Claude de Besançon ? "J'étais chez moi, je ne sais rien et je ne veux pas le savoir parce que c'est pas mon problème", répond-il.

"Je suis désolé pour lui mais j'y suis pour rien"

Que pense-t-il de ce policier de 38 ans de la brigade anti-criminalité (Bac), grand sportif, au genoux "pulvérisé" ? "Je suis désolé pour lui mais j'y suis pour rien", affirme-t-il. Pourtant, outre son empreinte digitale retrouvée sur le scooter, les policiers et des témoins l'ont formellement identifié comme étant le conducteur du deux-roues qui roulait sans casque, à visage découvert.

Son passager présumé, un jeune de 17 ans, avait tiré des mortiers d'artifice sur les policiers. Mineur, il n'a pas été jugé en comparution immédiate mais mis en examen et placé en détention provisoire. Le procureur a dénoncé la "prise de pouvoir de ces jeunes dans l'espace public" où ils "s'enivrent de rodéo, pour s'approprier la rue en signifiant à tous les habitants du quartier qu'ils sont chez eux".

Des rodéos incessants

"Les riverains de ce quartier sont exaspérés, désespérés" par ces nuisances, souligne le magistrat, alors que trois d'entre eux ont été violemment "rossés", l'un ayant eu la mâchoire brisée, en tentant de discuter avec les jeunes pour mettre un terme à ce phénomène.

Pour l'avocate des policiers, le prévenu "est un individus qui se moque de la vie humaine" et "des policiers qui viennent en aide aux habitants du quartier".

Déjà condamné à neuf reprises, le jeune devra également purger une peine de 13 mois de prison correspondant à des condamnations antérieures mises à exécution.

(Source AFP)

Soyez le premier à commenter...

Laisser un commentaire

Justice

Chute mortelle à Besançon :  la version des policiers et du gérant de la discothèque corroborée par l’enquête

L'enquête sur les circonstances de la chute mortelle d'un jeune homme fin juillet à Besançon, après une altercation devant une discothèque, corrobore les dires des policiers et du gérant de l'établissement lancés à sa poursuite et qui nient toute responsabilité dans  son décès, a indiqué le parquet de Besançon.

Tribunal administratif de Besançon : la médiation devient obligatoire dans certains contentieux

Depuis 2017, le recours au juge administratif n’est pas la seule forme de résolution des conflits ni nécessairement la plus adaptée. La médiation préalable, moins onéreuse, plus rapide et plus discrète, a fait ses preuves en permettant de régler de nombreux conflits ces cinq dernières années. Elle devient obligatoire dans certains contentieux. Thierry Trottin, président du tribunal administratif de Besançon, nous en parle.

Justice : l’enregistrement sonore ou audiovisuel d’une audience au tribunal est désormais possible, mais…

Depuis la loi du 22 décembre 2021, toute personne a le droit de filmer ou enregistrer une audience dans un tribunal, à condition de remplir plusieurs critères et pas des moindres… Thierry Trottier, président du tribunal administratif de Besançon nous en parle.

 Tribunal administratif de Besançon : un délai de jugement qui jamais été aussi court…

Le président du tribunal administratif de Besançon, Thierry Trottier, a présenté ce mardi 5 juillet les chiffres de l’année 2021 et du premier semestre 2022. Pas moins de 2.111 nouvelles requêtes y ont été traitées en 2021, un chiffre en hausse par rapport à 2020, mais en recul par rapport aux années précédentes principalement en raison de la crise sanitaire. Le tribunal administratif de Besançon peut se targuer de juger les affaires plus rapidement qu’au niveau national soit 7 mois et 12 jours.

Suisse : trois motards des Bandidos incarcérés

Un tribunal suisse a envoyé ce jeudi 30 juin 2022 en prison trois membres de la bande de motards des Bandidos pour des faits survenus lors d'un violent affrontement les opposant aux Hells Angels et leurs alliés les Broncos.
 

Offre d'emploi
Offre d'emploi

Devenez membre de macommune.info

Publiez gratuitement vos actualités et événements

 22.85
peu nuageux
le 13/08 à 21h00
Vent
2.41 m/s
Pression
1011 hPa
Humidité
41 %

Sondage